»

Qualifications japonaises - Récit de Sam Bleakley

Qualifications japonaises
Qualifications japonaises - Oxbow

Le Japon. Un pays plein de couleurs et de surprises. Cette côte Pacifique est bénie par les vagues et les surfeurs accueillants. Alors que les villes sont des labyrinthes high-tech très animés, la campagne est simple et tranquille, faite de collines [

Le Japon. Un pays plein de couleurs et de surprises. Cette côte Pacifique est bénie par les vagues et les surfeurs accueillants. Alors que les villes sont des labyrinthes high-tech très animés, la campagne est simple et tranquille, faite de collines boisées et de villages où le passé se mélange au futur. Pour les surfeurs voyageurs, les japonais sont des hôtes très accueillants, très conscients du caractère éphémère du monde qui les entoure. La nature, l'innovation et l'échange culturel sont des valeurs fortes pour le monde du surf. Deux millions de surfeurs au Japon mélangent ainsi tradition et expérience.

La plage Akabane, à  Tahara, est l'endroit parfait pour le premier événement du Oxbow WLT. Un magnifique endroit de la préfecture d'Aichi, situé sur la côte sud du centre de Honshu et bordé de serres de pastèques et de bosquets de bambou. Une côte qui offre de belles vagues, générées habituellement par un typhon.

Nous sommes au milieu de l'été, l'eau est chaude et connaît des pics de 60 à  90 cm. Les épreuves qualificatives du Oxbow WLT se sont déroulées de la meilleure façon : 16 surfeurs japonais se sont battus pour décrocher l'une des deux places offertes parmi les 32 surfeurs en compétition, et ce malgré la pluie et l'humidité ambiante et sous les regards enthousiastes des organisateurs locaux Mic Kato, Miku Kataoka, Tosh Ogawa, l'ASP et les membres d'Oxbow.

Les participants japonais ont montré leur style et leur classe. Le niveau a été superbe, un vrai plaisir pour les yeux. Nobuhiro Ogashira, longboardeur « goofy » et très rapide et l'expert du « noseriding » Kenji Miyauchi, ont pimenté les compétitions matinales. Kenji a eu le meilleur résultat de la journée, avec un total de 13.50 sur deux vagues. La sélection des vagues a été essentielle, avec des pics déroulant tantôt à  droite, tantôt à  gauche.

Si, lors des entrainements, Anri Nabeshima semblait très à  l'aise, il n'a pu se sortir des griffes d'Eugene Teal et de Go Ishikawe, très incisifs sur la vague.

Les demi-finales continuaient sous le regard des bateaux de pêche, attendant derrière la ligne pour ramener le poisson fraichement pêché. Taki Mori a prit les choses au sérieux et a obtenu 7.83 et 7.67 lors de ses deux premiers essais. Grâce à  ses « floaters » fluides et son jeu de jambes soigné, Taki a rejoint Nobuhiro Ogashira, Kenji Miyauchi et Eugene Teal en finale.

Dès le début de la marée haute, les concurrents se sont hâtés afin de trouver la meilleure vague. Nobuhiro en lycra rouge attendait patiemment, pour profiter d'une belle série et scorer un solide 6,83, la meilleure note de la finale qui lui permit de décrocher sa qualification, en finissant premier de ces Trials. Derrière lui, c'est Taki qui prend la seconde place significative également de qualification, en combinant de spectaculaires « noserides » et « re-entry ».

C'est une grande joie pour les concurrents Nobuhiro Ogashira et Taki Mori, qui ont ainsi gagné les deux places tant convoitées pour participer au tableau final du Oxbow WLT.

Domo arigato Tahara, Japon.

Publié le