»

Melty Eurosurf junior 2012 - Objectif titres !

Sous la vague !
Sous la vague ! - Thierry Organoff

La France a placé douze de ses quatorze représentants dans les finales du melty Eurosurf junior 2012 ce vendredi à  Lacanau. Les deux autres, Tom Cloarec et Morgan Le Quellec sont en repêchages et pourraient les y rejoindre demain. Ce samedi, les huit

La France a placé douze de ses quatorze représentants dans les finales du melty Eurosurf junior 2012 ce vendredi à  Lacanau. Les deux autres, Tom Cloarec et Morgan Le Quellec sont en repêchages et pourraient les y rejoindre demain. Ce samedi, les huit titres européens se joueront dans une houle d'un mètre attendue sur le spot girondin.

C'est presqu'un Grand Chelem et c'est surtout un maximum de points pour le titre par équipes. Ce vendredi, les p'tits Bleus ont fracassé le spot sud de Lacanau dans une belle houle de 1m20. L'exploit revient sans conteste à  Joséphine Coste et Marion Bouzigues (surf filles) qui sont sorties en tête de leur finale du tableau principal, obligeant la favorite portugaise Carina Duarte à  passer par les repêchages où elle a perdu tous ses moyens (4e). En finale et pour le titre européen, nos deux ondines affronteront les soeurs espagnoles Leticia et Loyola Canales. Les Françaises partent avec un avantage certain mais attention à  la furia ibérique.

Le statut de favori, le longboardeur Gaspard Larsonneur l'a, lui, parfaitement assumé. Au-dessus des autres concurrents, Larsonneur a encore offert un récital en alliant le traditionnel (hang ten) et le moderne (reentry). Il est en grande finale et sauf accident, il devrait s'imposer samedi.

Que dire du Portugais Vasco Ribeiro (surf U18) ? Qu'il est lui aussi un (grand) ton au-dessus. Qu'il survole même sa catégorie avec ses airs impressionnants de facilité. Mais contrairement à  Larsonneur, il ne dispose d'une marge de sécurité importante. Nelson Cloarec le lui a rappelé ce matin en sortant lui aussi un surf varié et des manoeuvres aériennes grâce auxquelles il s'est ouvert les portes de la finale. Son aîné, Tom (3e de la petite finale), n'y est pas encore et devra, donc, s'employer ce samedi matin pour l'y rejoindre. Le surfeur de Hossegor a assisté cet après-midi aux finales de repêchages et vu comment il fallait s'y prendre avec les qualifications de tous les Français engagés dans ces séries couperet.

Alexandre Castillo à  la dernière seconde ! En surf U14, Titouan Boyer est sorti premier de cette série à  quitte ou double. Il retrouvera demain Len's Arancibia directement qualifié, lui, après sa deuxième place en matinée. En surf U16, Nommé, le plus jeune des cousins Mignot, est également passé directement en finale grâce à  sa place de deux derrière l'Italien Leo Fioravanti. Diego, l'aîné, s'est offert une série supplémentaire pour le rejoindre.

En bodyboard U16, l'enjeu était plus important puisque nos deux Frenchies, Clément Lodého et Alexandre Castillo étaient repêchés. Deux places à  prendre pour se hisser en grande finale ? Ok, Clément et Alex les ont arrachées avec une qualification dans les dix dernières secondes pour Castillo ! Les voici en grande finale ! Comme Maika Etcheverria (bodyboard filles), elle aussi passé par les repêchages après être passé à  côté de sa finale de tableau principale ce matin. A l'image de Tom Cloarec, le Breton Morgan Le Quellec (bodyboard U18) devra lui aussi batailler en repêchages pour rejoindre Maxime Castillo en grande finale.

Les deux finales de repêchages des U18 ouvriront la dernière journée du championnat d'Europe junior ce samedi matin à  Lacanau. La direction de compétition devrait lancer la compétition à  partir de 10 heures. Les titres se joueront tous dans la journée !

Len's Arancibia (Fra, surf U14) « Je suis vraiment trop content même si j'ai fait deuxième. Je suis en finale ! C'est ma première sélection ! C'est énorme ! Ce n'était pas facile de trouver les bonnes vagues aujourd'hui. Il y avait plus de droites que de gauches, et c'était plus dur pour moi qui suis goofy. Je me suis accroché. »

Titouan Boyer (Fra, surf U14) « Je suis super content ! En petite finale, je n'avais pas réussi à  faire ce que je voulais. Là , je sors premier de ma série en repêchages, donc très heureux. J'avais la hargne. La grosse hargne ! J'avais envie de gagner. Je me suis dit : lâche toi ! Demain ? Ce sera une belle finale ! »

Nommé Mignot (Fra, surf U16) « Je suis heureux d'être en finale mais très déçu des notes de mon cousin (Diego) avec ces gros turn backside dans notre petite finale. En ce qui me concerne ? C'est Diego premier et moi deuxième ! »

Diego Mignot (Fra, surf U16) « J'ai moins de stress. C'est cool pour l'équipe. Je suis content même si je n'ai pas eu les vagues que je voulais. Ce matin ? J'ai perdu (rires) ! C'était très serré entre moi et l'Italien (Léo Fioravanti). Je suis allé en repêchages et je suis passé. Je suis en finale, c'est cool. Je suis avec mon cousin Nommé, donc heureux ! Je crois qu'on est bien parti ! »

Nelson Cloarec (Fra, surf U18) « Je suis vraiment déçu pour Tom (Cloarec). Mais non, je ne suis pas déçu ! Je sais qu'il va fracasser sa série de repêchages. On va se retrouver en finale. On va tout casser demain. Il faut encore une série à  Tom pour qu'il soit chaud ! Moi, j'ai fait un bon parcours. C'était dur, cette finale du tableau principal était très tendue. J'ai eu du mal à  débuter la série, du mal à  trouver une bonne vague. J'ai une bonne droite et une autre gauche dans les cinq dernières minutes qui me fait passer, je suis vraiment content. »

Clément Lodého (Fra, bodyboard U16) « C'est incroyable ! C'est trop bon. J'étais vite devant et j'ai donc pu aider Alex (Castillo) à  gérer la fin de la série et à  se qualifier lui aussi, c'est cool. Demain, c'est la grande finale, il va falloir sortir le grand jeu. Que le meilleur gagne! Les deux autres ont un petit avantage psychologique car ils nous ont déjà  battus. Mais on est y est et ça ne sera pas la même chose demain ! »
Maike Etcheverria (Fra, bodyboard filles) : « Ça y est, c'est demain la finale ! A fond ! Plus rien à  perdre. La finale, il n'y a plus que ça qui compte. En repêchages, je n'avais pas de stress. Je voulais juste surfer. J'ai eu du mal à  trouver les vagues mais ça l'a fait ! Je suis trop contente ! »

Vasco Ribeiro (Por, surf U18) « Toutes les séries sont très difficiles, je dois rester concentré. Je surfe sans pression. Je surfe normalement. Les vagues sont cool. Si j'ai les bonnes vagues, je sais que je peux avoir de gros scores. »

Gaspard Larsonneur (Fra, longboard) « J'étais un peu stressé au début car on a changé de spot et j'avais pris mes marques sur l'autre vague. J'ai eu de bonnes vagues finalement, c'était sympa. Je suis arrivé au pic, c'était top, les vagues ouvraient bien ! On dit que je suis le favori, ça fait plaisir, mais il faut que je fasse attention. Rien n'est fait. On se blesse, on casse la planche... Je vais surfer et me faire plaisir avant tout. »

Marion Bouzigues (Fra, surf filles) « C'est le top, avec Joséphine (Coste), on s'était mis comme objectif d'être ensemble en équipe de France ! Là , on est toutes les deux en finale du championnat d'Europe ! Mais ce n'est pas fini car il reste la finale. Les Espagnoles ne sont pas imbattables, on les a battues une fois. On va se donner à  fond pour tout démonter ! Tous les coaches ont fait du bon boulot pour nous, merci à  eux ! »

Maxime Castillo (Fra, bodyboard U18) « J'ai réussi à  toper les bombes au début, je suis heureux car après, il n'y avait plus trop de vagues. J'ai tout fait pour que Morgan (Le Quellec) puisse avoir son 8 pts pour passer avec moi mais je ne suis pas inquiet. Il va y arriver demain. »

Publié le
Sur le même sujet

Melty Eurosurf junior 2012 - Le bodyboard fait le travail

Après les surfeurs, ce sont les bodyboardeurs français qui ont assuré leur place en finales [...]

Melty Eurosurf junior 2012 - La France passe entre les gouttes

Sale temps sur Lacanau mais pas dans les rangs français. Malgré le vent et la pluie, les [...]

Melty Eurosurf junior 2012 - Un simple avertissement pour la France

Le Team manager Stéphane Corbinien l'avait assuré avant le début du melty Eurosurf junior, « [...]

Le défilé des équipes ouvre le melty Eurosurf junior

Les douze nations invitées et le pays hôte ont défilé dans les rues de la station balnéaire [...]