»

Blake Thornton remporte le O'Neill Cold Water Classic en Afrique du sud

Blake Thornton
Blake Thornton - O'Neill

Blake Thornton, le surfeur de 24 ans originaire de Maroubra dans la banlieue de Sydney, a parfaitement géré cette finale épique pour se défaire du local de l'épreuve Royden Bryson et s'emparer du titre de ce O'Neill Cold Water Classic Afrique du [

Blake Thornton, le surfeur de 24 ans originaire de Maroubra dans la banlieue de Sydney, a parfaitement géré cette finale épique pour se défaire du local de l'épreuve Royden Bryson et s'emparer du titre de ce O'Neill Cold Water Classic Afrique du Sud.

-Je suis tellement content d'avoir gagné cette compétition,'? a déclaré Blake. -Royden est tombé sur sa vague en fin de série. Je pense que le froid commençait à  nous user,'? a-t-il déclaré grelotant dans sa combinaison. -Je suis vraiment désolé pour lui mais je suis tellement heureux d'avoir gagné.'?

Sur le podium, Blake a soulevé le trophée du CWC Afrique du Sud - la réplique d'une mâchoire de requin, haut au-dessus de lui sur le rivage du spot de Kalk Bay.

-Heureusement c'est une fausse mâchoire,'? a déclaré Blake. -J'espère que je n'en croiserai pas des vraies. Il y avait un phoque qui nageait autour de nous pendant la finale et tout le monde sait que les requins adorent les phoques. Mais en série, on ne se préoccupe que de ce qui se passe dans la série.'?

Après une journée de repos la veille, qui a permis à  tout le monde de se mettre à  l'abri de la tempête, les conditions sont devenues quasiment parfaites sur la côte est du Cap avec des vents offshore et une houle de plus de deux mètres.

La gauche tubulaire de Kalk Bay a offert une finale parfaite pour la première épreuve de surf professionnelle à  revenir à  Cape Town depuis 21 ans, le WQS ASP 4 étoiles O'Neill CWC Afrique du Sud.

Et le surfeur de Cape Town Royden Bryson a presque offert le dénouement rêvé à  ses compatriotes. -A l'eau j'entendais tout le monde m'encourager, ils criaient ou klaxonnaient depuis la plage,'? a déclaré Royden. -Je crois que je n'ai jamais eu autant de soutien sur une compétition. C'était hallucinant.'?

-J'aurai aimé ne pas tomber sur cette dernière vague mais cela fait partie du jeu,'? a-t-il poursuivi. -Je vais m'en vouloir encore pendant une demie heure et puis tout ira bien.'?

Durant la semaine, tout le monde a attendu que le spot de Kalk Bay se mette à  fonctionner pour le dernier jour de compétition. Alors quand le directeur de compétition Matt Wilson a décidé d'envoyer les surfeurs à  l'eau vers 11 heures dans des séries man-on-man, les surfeurs étaient fin prêts.

-Ca a été la bonne décision de poursuivre la compétition en séries man-on-man,'? a déclaré le demi finaliste Jarrad Howse. -Il y aurait eu trop bagarre à  l'eau s'il y avait eu quatre surfeurs par série.'?

Jarrad a été l'un des surfeurs en forme de la journée, donnant même l'impression qu'il prenait beaucoup de plaisir en enchaînant tube après tube dos à  la vague.

L'élimination surprise de la journée a été celle de la star du World Tour et ambassadeur de l'épreuve, Jordy Smith, qui s'est incliné face à  Glenn Hall en 16e de finale.

Et la vague de la journée est à  mettre au compte du vainqueur de l'épreuve, qui a réussi un tube magistral pour récolter la meilleure note de la compétition, un 9.6.

-Ma première série a été une catastrophe, je ne suis pas arrivé à  comprendre la vague,'? a déclaré Blake. -Je pense que j'ai été plus détendu lors de la série suivante et je me suis calé dans ce tube et tout s'est bien terminé.'?

Le O'Neill Cold Water Classic Afrique du Sud a été présenté comme la compétition 'la plus sauvage' du surf professionnel. Et lors de la semaine écoulée, elle a largement vécue à  la hauteur de sa réputation.

-O'Neill a pris un risque d'organiser une épreuve ici à  Cape Town en plein milieu de l'hiver,'? a déclaré Royden. -Il peut y avoir des tempêtes monstrueuses complètement hors de contrôle à  cette période ici.'?

Avec des vents violents, des pluies diluviennes et des températures glaciales dans l'eau comme sur terre, les tempêtes ont elles aussi fait partie de ce décor unique et sauvage.

Et même si la côte est du Cap a offert le spot de repli idéal, ces finales se sont déroulées dans le plus pur esprit des épreuves du Cold Water Classic Series.

-Il a fait froid toute la journée,'? a déclaré Blake. -Je crois que c'est l'adrénaline qui m'a permis de tenir. J'ai vraiment hâte de sauter sous la douche chaude et de boire quelques bières. Mais cela fait partie des séries, lutter avec les éléments!.'?

Et cela ne va pas se réchauffer. La prochaine étape des CWC Series - sera les eaux glaciales de l'île de Vancouver au Canada en octobre prochain !

Voir les photos

Voir toutes les vidéos :
O'Neill Cold Water Classic Afrique du sud : journée 5
O'Neill Cold Water Classic Afrique du sud : journée 4
O'Neill Cold Water Classic Afrique du sud : journée 3
O'Neill Cold Water Classic Afrique du sud : journée 2
O'Neill Cold Water Classic Afrique du sud : journée 1

Toutes les news de l'évènement :
Jordy Smith arrive à  Cape Town avec la tempête et une houle de 12 mètres !
Tubes à  profusion et conditions calmes pour cette seconde journée du O'Neill CWC
Plus grosse houle de l'année pour l'ONeill Cold Water Classic Series Afrique du Sud

Publié le