» »

Bobby Martinez : le gangster du world tour a retrouvé la liberté.

Welcome on board. La web série "Whatever beach" que nous vous avions présenté précedemment est de retour! Aujourd'hui focus sur un surfeur hardcore à la machoire d'acier, Bobby Martinez.

Parce que dans le surf aussi il faut de tout pour faire un monde, les clichés du petit blondinet avec la mèche de côté c'est pas pour aujourd'hui. Bobby Martinez lui se confondrait plutôt avec un rappeur de la west coast. Originaire du Mexique, ce tube rider s'est forgé un mental solide tout au long de sa carrière à rebondissements. Admirer Bobby Martinez dans le barrel, ça vaut tout l'or du monde. Ca vous dit quelque chose cette allure de bandit de la MS13? Détrompez vous, le garçon est désormais un surfeur loin des mauvaises ondes. Aprés un dernier clash en compétition sur le circuit mondial à New York, il s'est évadé en 2011 de ce qu'il appelait la prison dorée...

Le Latino Américain a le sang chaud, il l'a toujours eu. Né le 26 mai 1982 à Santa Barbara en Californie, il fait ses armes sur le point break de Rincon, et accède au sommet du surf mondial en 2006. D'abord "Rookie of the year" comprenez le meilleur des nouvelles recrues du championnat, on se souvient de lui pour ses nombreux dérapages sur le tour qu'il à fréquenté de 2006 à 2011. Il se permet l'insolence de gagner deux étapes du tour alors que certains surfeurs du WCT font toute leur carrière sans en gagner une seule. La première sur l'impressionnant spot de Teahupoo à Tahiti et la seconde à Mundaka.

Souvent confronté aux erreurs de ce sport à jugement, il n'a jamais eu la langue dans sa poche et ses interviews à débordement lui ont valu l'exclusion du tour par l'ASP devenue la WSL actuelle. Il ride aujourd'hui en tant que freesurfeur, préfère élever ses enfants et rester auprès de sa famille. De nombreux grands surfeurs s'accordent à dire que Bobby est et restera un des goofy footers les plus doués de la planète. Il en est de ses personnages atypiques qui marquent l'histoire du surf. Des mecs qui osent dire les choses qui leur déplaisent face aux caméras du reste du monde et qui font parfois avancer les choses en transgressant les règles établies. Des voyous de luxe que l'on oublie pas. Filmé tout au long de sa carrière par le talentueux Jason Mini Blanchard, il impressionne par son charisme, son style puissant et ultra radical, images.

PubliŽé le
A ne pas manquer !

Whatever Beach, la nouvelle web série à suivre de prés!

"Whatever beach" est en orbite en Californie. Cette nouvelle websérie aux allures disco [...]

Hommage à Prince : Matt Meola voit la vie en Violet !

Matt Meola a encore frappé. C'est pas son habitude de faire les choses à moitié et vous le [...]