» »

Andy Irons 1978 - 2010

Nous ne verrons plus le kid de Kaui surfer les plus belles vagues du monde. Pipeline, Teahupoo, Pine Trees ou Hossegor, toutes sont orphelines à  présent. Il va nous manquer à  tous, il nous manque déjà .

Nous n'étions pas des proches d'Andy Irons, pas plus que la plupart d'entre vous, pourtant nous sommes tous terriblement choqués et troublés par sa disparition subite. Apprendre cela au réveil nous a laissé groggy toute la journée. Non, nous ne voulons pas le croire. Et pourtant...

Nous ne verrons plus le kid de Kaui surfer les plus belles vagues du monde. Pipeline, Teahupoo, Pine Trees ou Hossegor, toutes sont orphelines à  présent. Il va nous manquer à  tous, il nous manque déjà .

Dès sa première vague, Andy a su que sa vie serait rythmée par cette sensation. Il y a encore quelques semaines, il évoquait très clairement ses premiers pas, ses premières visions sur une planche. Et c'est vrai que pour un hawaiien, difficile de résister à  l'appel de l'océan. D'autant plus quand la maison familiale est sur la plage.

Très tôt, Andy et son petit frère Bruce se tirent la bourre sur leur home spot de Kaui, ils repoussent leurs limites. Avec son attitude rebelle et un brin arrogante, Andy se fait remarquer sur les circuits de compétition. Pas toujours de la meilleure des façons d'ailleurs ! Ç l'époque, peu de monde ose miser sur lui. Mais qu'importe, Andy sait où il va, son destin est tout tracé.

En combattant ses démons et en canalisant son énergie et son agressivité, Andy va devenir A.I. Ce surnom lui colle à  la peau, tant il fait preuve d'intelligence à  l'eau. C'est un vrai bonheur de le regarder surfer. Et de 2002 à  2004, la planète surf n'a fait que ça. Kelly Slater aussi. Enfin un surfeur vient détrôner le maître. Leur guerre sans merci trouvera son apogée à  Pipeline en 2003 lors d'une finale qui restera gravée dans les mémoires. Des hauts et des bas dans cette relation entre champions, qui s'est finalement transformée en une profonde amitié ces derniers temps.

Mais Andy, c'était bien plus qu'un triple champion du monde. Chacun aura son propre souvenir ancré au fond de lui, chacun gardera en tête une anecdote, un moment partagé avec Andy. Toute une génération a grandi avec lui, l'a vu évoluer, souffrir, gagner, surfer, aimer. Sa douce Lyndie l'a transformé et nul doute qu'il aurait été un papa génial.

Aujourd'hui, on ne sait finalement pas trop quoi dire, quoi penser. Tout se mélange dans nos têtes et dans nos coeurs. Comme Kelly le confiait ce matin, on est contents de l'avoir connu, de près ou de loin. « Je suis content d'avoir partagé tous ces moments avec lui, j'ai beaucoup appris sur moi-même gr'ce à  Andy » déclarait-il après la cérémonie d'hommage à  Puerto Rico. « C'était un gamin joyeux, drôle et innocent, qui était heureux de vivre chaque seconde avec ceux qu'il aimait ».

Nos plus chaudes pensées vont bien sûr à  Lyndie, Bruce, toute la famille Irons et les proches, amis du monde entier, ainsi qu'au petit être qui va bientôt naître.

The show must go on, il paraît. Mais le spectacle ne sera plus jamais le même sans toi, Andy. On ne t'oubliera pas.

Voir les photos d'Andy Irons

Emilie Dalibert - PubliŽé le
A ne pas manquer !

Andy Irons nous a quitté

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris hier soir le décès du surfeur Andy [...]

Andy Irons Tribute from Brian Bielmann

L'hommage photographique poignant de Brian Bielmann. In loving memory Andy Irons.

L'hommage de la communauté surf à  Andy Irons

L'hommage à  Andy Irons s'est déroulé à  Puerto Rico en présence des surfeurs du WT, mais [...]

Andy Irons : I surf because

Une petite vidéo réalisée par Billabong qui mettait en scène Andy Irons... Pourquoi Andy était [...]