» »

Very bad trip !

rOmanO avant le bad trip
rOmanO avant le bad trip - WSOUW-WHSUP!!

Après deux jours de folie sur la vague de G-Land, mon doigt de pied me joue des tours.... Comme un signe du destin, lors de ma dernière session, j'ai perdu ma palme sur le pied qui me pose problème. Au lieu d'arrêter et de rentrer sur la plage, j'ai [

Après deux jours de folie sur la vague de G-Land, mon doigt de pied me joue des tours.... Comme un signe du destin, lors de ma dernière session, j'ai perdu ma palme sur le pied qui me pose problème. Au lieu d'arrêter et de rentrer sur la plage, j'ai réussi à  la retrouver en pleine zone d'impact, un miracle !? Une heure de plus dans l'eau à  prendre ces vagues de folie. Sauf qu'en rentrant dans ma chambre, mon orteil a triplé de volume. Tous les surfeurs présents aux Joyo's Surf Camp sont venus poser un diagnostic. Résultat - soit c'est cassé, soit c'est infecté. Finalement Marc, un australien me donne des antibiotiques et commence à  nettoyer la plaie.

A ce moment, deux options s'offrent à  moi, soit j'attends dimanche pour rentrer avec le « Fast boat », soit je trace dès le lendemain par la route sur Kuta. Vu la situation, je ne perds pas une journée de plus et je me lance dans un voyage de 9 heures... 2 heures de route dans la jungle à  rouler à  20km/h, puis 2 autres pour rejoindre le port afin de prendre le bateau. Nous squattons la cabine du capitaine avec Marc qui m'accompagne. Il est cool, il a fait le plein de Bintang, la bière locale, tout le long de la première partie du trip. Il rigole avec le capitaine, touche à  tous les boutons qu'il trouve, chante dans le micro, rachète au capitaine sa casquette pour 3$ et prend la pose avec les locaux sur le bateau ! Après une heure sur le « boat », nous reprenons la route pour 4 heures direction Kuta. La route de nuit est très dangereuse, tout le monde double n'importe comment ! On manque l'accident au moins 5 fois mais j'avoue que notre chauffeur est très bon ! Heureusement.

Arrivé à  Kuta, je monte direct dans un taxi direction l'hôpital dont j'avais entendu parlé un peu plus tôt lors d'une rencontre avec un Français. Il paraît que c'est mieux qu'en France ! Sauf que le taxi me dépose la première fois dans un hôpital à  Djimbaram qui ne ressemble en rien à  la description de ce que j'avais entendu. Le médecin sur place comprend vite la situation et m'oriente vers le « BIMC Hospital ». Une fois les questions d'assurance réglées, j'en profite pour dire un grand merci à  la MATMUT (Franchement je vous conseille cette mutuelle d'assurance les yeux fermés) qui a super bien géré la situation, je passe les examens puis je reçois les premiers soins. Cet hôpital, c'est la face cachée de Kuta, le lieu où se retrouvent tous les dommages collatéraux de cette ville complètement folle ! Accident de moto, taux d'alcoolémie important, blessure liée à  des bagarres... ou petit bobo bénin !

Je suis maintenant dans ma chambre d'hôpital, je rigole avec les infirmières, j'attends que les antibiotiques fassent leur boulot. C'est une autre manière de découvrir le pays ! Comme on dit « game over », j'ai bien profité pendant 15 jours, maintenant je me soigne et rentre en forme à  Paris !


Voir les photos sur Instagram

A ne pas manquer !

Bali, l'île aux multiples visages

Bali... 8 ans ont passé depuis ma dernière session sur cette île envoutante. Le voyage pour y [...]

La vie est belle sur la presqu'île de Bukit

Les journées s'enchaînent entre sessions à  Balangan, Niang Niang et bien évidemment à [...]

G-Land, toujours aussi impressionnant

Après une semaine sur la presqu'ile de Bukit, je prends la direction de Java, plus exactement [...]

Une journée de rêve à G-Land

Le swell commence à  frapper à  Gragagan ! Ce matin, il y a un bon 2m et plus aux séries. La [...]

Very bad trip !

Après deux jours de folie sur la vague de G-Land, mon doigt de pied me joue des tours.... [...]