» »

Teahupoo, le bout du chemin

Jamie O'Brien
Jamie O'Brien - www.mango-surf.com

Jeudi 15 octobre 2009, 20h05, Teahupoo, PK 17, Tahiti Nous arrivons au bout du chemin, au bout de la route. Notre voyage se termine, nous commençons à  parler de « dernière fois ». Dernier vol Air Tahiti, dernier atterrissage sur Papeete [...]

Jeudi 15 octobre 2009, 20h05, Teahupoo, PK 17, Tahiti

Nous arrivons au bout du chemin, au bout de la route. Notre voyage se termine, nous commençons à  parler de « dernière fois ». Dernier vol Air Tahiti, dernier atterrissage sur Papeete Faaa et... dernier trip sur la presqu'île ! Après avoir passé la nuit à  Pirae chez Ronald et Patricia (et nous être régalés de tartare et sashimi de thon !), nous avons filé ce matin en direction de Teahupoo avec Misael.

Sur la route, la pluie de la nuit laisse peu à  peu place aux rayons du soleil. Les nuages s'éloignent et nos peaux se réchauffent d'heure en heure. Après un premier stop infructueux à  Papara, puis sur la côte est (pas de swell), nous voilà  au PK 18. Terminus, tout le monde descend !

Voir les photos exclusives de cette session magique !

Au loin, nous apercevons la belle (ou la bête, c'est selon...). Cela a l'air gros. En discutant au snack, on apprend que Jamie O'Brien est à  l'eau. Le chargeur Hawaiien en personne à  Teahupoo, ça promet un bon spectacle ! Tim Mc Kenna est là  pour immortaliser la session également. Pas d'hésitation, nous voilà  en route pour le spot avec un taxi boat.

Les secondes passent, nous approchons. Les émotions sont à  leur comble quand le bateau s'arrête dans le channel. Nous sommes comme transportés dans un film de surf ! A quelques mètres, là  voilà , la monstrueuse Teahupoo. Enorme ! Il y a des murs de 2m50 à  3 mètres qui passent sous nos yeux. Le pic du swell a eu lieu hier (4 à  5 mètres selon les gars à  l'eau), mais cette vague est tellement incroyable que même à  2m50, elle semble gigantesque !

Les séries de 3 vagues s'enchaînent. Jamie prend les plus grosses et surfe « en binôme » avec Simon Thornton en bodyboard avec caméra embarquée. Maya Gabeira est là  en embuscade, seule femme au pic et pas la dernière pour shooter. Raimana Van Bastelaer s'éclate en Stand-up paddle et tous les autres locaux font le show avec quelques anglo-saxons.

Les scènes irréelles passent sous nos yeux. Enfin, je peux m'éclater à  prendre quelques images. Misa et Romain se mettent à  l'eau, respect ! (Lire la session) Pour moi ce n'est même pas la peine d'y penser ! Si je surfe ça un jour, je peux me faire nonne ! C'est franchement impressionnant et ce doit vraiment être terrifiant quand c'est plus gros.

Ce soir, j'ai encore du mal à  réaliser ce que nous avons vécu aujourd'hui. Nous en avons vu des vagues de par le monde et pas des moindres (G-Land, Padang, Puerto Escondido, Mundaka...), mais celle-ci reste un mythe, LE mythe.

Chez Baby et Mami Maoni, légendes locales, nous profitons de la soirée paisiblement, tout comme l'ont fait avant nous les frères Irons, Slater et les autres. Comme à  la maison...

Dimanche 18 octobre 2009, 16h30, LAX, Los Angeles

Retour à  la case départ. Pour parler de voyage, il nous faut un retour, sinon cela ne serait que vagabondage et n'aurait pas tout à  fait la même saveur... Dans cet avion qui nous ramène vers l'Europe, d'autres partent et commencent leur périple vers le Vieux Continent. Quel mélange atypique d'émotions dans un si petit espace clos au-dessus des terres et des mers... Nous sommes quant à  nous K.O après notre premier vol et notre escale à  L.A. Et surtout émus et encore sous le charme de notre rencontre avec la Polynésie.

Les roues de l'avion tournent lentement et nous amènent vers le décollage. Bientôt les airs...

Les deux dernières journées ont été une fois de plus tournées vers la mer. Sessions à  Teahupoo, Vairao et Tevea iti (la petite passe) avec à  la clé de nouvelles images de Jamie O'Brien qui était avec toute la clique des cameramen sur notre bateau. Misa n'a pas pris de vague avec sa 6'1, mais Romain en a chopé quelques unes sympas. Petite bière (Hinano forcément) avec notre driver, le papa d'Alain Riou, à  la nuit tombée chez lui, dans son jardin. Vraiment très sympa, tout comme le dernier dîner chez Papi (Baby) et Mami Maoni à  Teahupoo. Ces personnes sont des stars à  Tahiti. Lui est multiple champion de France de chasse sous-marine, son fils est le plus titré au monde en course de pirogues, la va'a. Respect !

Samedi, c'est le grand jour du retour. Pas attendu du tout celui-là  ! C'est l'heure des bilans, des valises et des dernières virées en voiture avec Misa. Pas de bon mana avec nous, les vagues ne seront pas au rendez-vous à  Sapinus, il y a beaucoup de vent. On passe donc nos dernières heures tahitiennes à  la plage de la Pointe Venus, puis aux roulottes à  Papeete avec Ronald, Patricia et Misa. Un dernier poisson cru au lait de coco et direction l'aéroport de Faaa. Derniers instants. Collier de coquillages autour du cou, on se laisse bercer par nos émotions en salle d'embarquement. On se promet de revenir.

C'est étrange, mais j'ai comme l'impression d'avoir vécu ici, d'avoir brisé le mythe de la carte postale, mais du coup de m'être vraiment imprégnée des gens, de l'histoire, du mode de vie. Tant de moments forts de partage, ça ne s'oublie pas...

L.A est si différente. Tout y est plus grand qu'ailleurs : les routes démesurées, les burgers, les sodas, les plages... Après un stop « mémorial » au Westwood Memorial Park, puis au 5th Helena Drive pour honorer l'unique et intemporelle Marilyn, nous fl'nons à  Santa Monica, sur le Pier. Un peu de marche jusqu'à  Venice Beach, en passant par l'historique Muscle Beach. Tant de noms connus.

L.A est étrange, séduisante et écoeurante à  la fois. Elle mérite qu'on s'y attarde sûrement un peu plus que ces quelques heures de transit... Une autre fois peut-être... En tout cas, merci encore à  ce type de l'hôtel 15 Rose à  Venice qui nous a permis de prendre une bonne douche. Une pensée à  toi Bro !

Le monde est beau, il mérite que l'on s'y intéresse...

A ne pas manquer !

En route pour le rêve polynésien

Samedi 19 septembre 2009, 2h51 du matin, au milieu du Pacifique Sud Vous souvenez-vous de [...]

Tahiti, l'île aux mille visages

Dimanche 20 septembre 2009, environ 16 heures, Sapinus, Tahiti Nous sommes arrivés hier [...]

Moorea, le charme tranquille

Jeudi 24 septembre 2009, peut-être 9h00, Haapiti, Moorea Après trois jours passés à [...]

Huahine, authentique et secrète

Dimanche 27 septembre 2009, 16h05, Fare, Huahine Nous allons de découvertes en découvertes [...]

Raiatea, l'île sacrée

Mercredi 30 septembre 2009, 9h15, Passe de Miri Miri, Raiatea Nous avons quitté Huahine [...]

Bora Bora, le rêve bleu

Vendredi 2 octobre 2009, 13h15, Sur le tarmac de l'aéroport de Bora Bora Il est toujours [...]

Tikehau, l'atoll du bout du monde

Lundi 5 octobre 2009, peut-être 9h30, Tuherahera, Tikehau Tikehau est un atoll circulaire [...]

Rangiroa, l'atoll du paradis

Mercredi 7 octobre 2009, 12h40, dans l'avion de Rangiroa à  Papeete avant le décollage Quel [...]

Hiva Oa, entre terre et mer

Vendredi 9 octobre 2009, 21h15, Atuona, Hiva Oa Les lagons ont disparu au profit des [...]

Ua Huka, l'île aux chevaux

Mercredi 14 octobre 2009, 10h15, Aéroport de Ua Huka Ua Huka, l'île aux chevaux, porte bien [...]

Teahupoo, le bout du chemin

Jeudi 15 octobre 2009, 20h05, Teahupoo, PK 17, Tahiti Nous arrivons au bout du chemin, au [...]