» »

Tahiti, l'île aux mille visages

Papenoo
Papenoo - www.mango-surf.com

Dimanche 20 septembre 2009, environ 16 heures, Sapinus, Tahiti Nous sommes arrivés hier matin, mais déjà  la vie semble s'être arrêtée, ou tout du moins ralentie. Pourtant, nous avons déjà  bien voyagé sur l'île. Dès la sortie de [...]

Dimanche 20 septembre 2009, environ 16 heures, Sapinus, Tahiti

Nous sommes arrivés hier matin, mais déjà  la vie semble s'être arrêtée, ou tout du moins ralentie. Pourtant, nous avons déjà  bien voyagé sur l'île. Dès la sortie de l'avion, Tahiti a tenu ses promesses. Sur le tarmac, une douce chaleur humide nous accueille, la musique tahitienne nous envahit et un sentiment de bien être prend place dans tout notre corps. Nos hôtes nous attendent avec les traditionnels colliers de fleurs. Pas de doute, nous sommes en Polynésie ! Nous découvrons la maison et je suis subjuguée par le jardin et la terrasse en bois. Un véritable havre de paix.

Après un délicieux petit déjeuner avec du pain coco, nous voilà  partis pour un petit tour de Papeete et son marché animé. Quel plaisir de voir, de sentir, de toucher. Nous fl'nons entre les étals de poissons, de fruits exotiques et de légumes. A l'étage, place à  l'artisanat : paréos, tikis, perles... Un vrai plaisir des yeux !

Qui a dit que nous étions fatigués ? Pas question de perdre une journée, nous mettons le cap au nord et partons découvrir les merveilles locales. Planche dans le coffre, nous voilà  sur les côtes plus sauvages du Nord, puis de l'Est. Pointe Venus, Papenoo, les trois Cascades, le trou du souffleur (Romain en a perdu sa casquette...), autant d'endroits sublimes. Les vagues ne marchent que par houle de nord, mais il y avait tout de même de quoi régaler les enfants à  Papenoo (qui ont d'ailleurs déjà  un niveau impressionnant pour certains). Nous sommes samedi, il y a donc un peu de monde en bord de mer. Les familles cuisinent au barbecue, s'assoient sur les glacières et ont bien sûr la fameuse Hinano à  la main, la bière locale. La vie est belle et simple.

Nous redescendons par Maahena, Faaone, et Taravao. Nous découvrons la presqu'île en empruntant la route du plateau. Un petit air de Normandie plane ici avec le vert si marqué, la prairie et les élevages de vaches. Et quand nous atteignons le belvédère, c'est toute l'île qui s'offre à  nous. A gauche, la côte ouest est entourée du lagon, à  droite le grand large et la côte Est directement exposée. Au milieu, la montagne luxuriante. C'est juste indescriptible.

Ronald et Patricia nous font découvrir un restaurant divin à  Papeari. Nous y rencontrons des polynésiens adorables et amoureux de leurs îles. Partage et convivialité ne sont pas une légende.

Teahupoo, le bout du monde, le PK 0 et pourtant le début de notre aventure. Que celui qui n'a jamais rêvé de voir cette vague me jette la première pierre ! Epuisés par le voyage et le décalage horaire, nous sommes hypnotisés par l'endroit et complètement sous le charme. Nous y passerons quelques jours à  la fin du voyage...

Premier surf à  Papara. Beaucoup de monde à  l'eau, quelques jolies petites vagues sur ce beachbreak et pas de priorités. Tout le monde est complètement zen sur ce pic gauche droite. Il s'agit plus d'un amuse-bouche qu'autre chose car avec la fatigue, difficile est la session.

La journée s'arrête là  pour moi, car mes yeux se ferment. Et à  peine arrivés à  la maison à  Pirae, je m'écroule. Il est 18h30 et 12 heures de sommeil n'attendent que moi.

Dimanche matin, direction le marché de Papeete qui est beaucoup plus animé que la veille. Les districts des îles viennent tous apporter leurs marchandises. Poissons multicolores, fruits exotiques, nous avons le choix. Un petit jus de canne à  sucre et nous voilà  déjà  repartis en balade vers le belvédère, un point de vue grandiose sur Tahiti et Moorea.

Nous goûtons au mahi mahi accompagné de taro et de mangues au déjeuner chez nos hôtes. Quel bonheur ! Et hop, direction Sapinus (voir le récit de la session)avec Misael où de belles petites vagues nous attendent. C'est un peu notre Endless summer à  nous. Et ce n'est que le début...

Lundi 21 septembre 2009, 15h25, Taapuna, Tahiti

La vie s'écoule lentement à  présent. Nous avons pris le rythme polynésien et rien ne nous tracasse. Pas même cette fine pluie qui tombe par averse depuis quelques heures. Et avec l'air à  30°, les gouttes d'eaux sur notre peau nous mouillent à  peine...

La session d'hier a laissé des traces. Romain et Misael ont gardé des petits souvenirs du reef aux pieds, aux jambes et sur les bras. Rien de grave, juste de quoi laisser de jolies traces. LA soirée a été tranquille à  Pirae, juste après une balade à  la grotte de Maraa. Nous nous sommes une fois de plus régalés avec un délicieux plat de poisson agrémenté d'une sauce soja à  l'ail.

C'est lundi et c'est les vacances ! Les enfants n'ont pas école cette semaine, alors ils jouent en bord de mer. Certains se confrontent aux autres à  la pétanque, d'autres prennent leurs bodyboards et se mettent à  l'eau, tandis que leurs copains grimpent aux arbres. A Sapinus, ce matin, les vagues sont toujours là  et ca commence à  creuser. Aujourd'hui Romain a perdu une palme et Misael une dérive sur sa board. Pas grave.

Le lunch se passe au Lagon Bleu à  Papeete, un snack local dont tout le monde parle... Après un burger et une singapour, ça repart. Direction Taapuna où les gars se mettent à  l'eau. La vague est elle aussi bien au large sur le récif (voir le récit de la session). Une grosse quinzaine de minutes de rame pour atteindre le pic et après ce n'est que du bonheur. Pendant ce temps, je dévore le livre « Petit traité sur l'immensité du monde » de Sylvain Tesson. Immense peut-être, étonnant sûrement.

Je vous quitte, deux pirogues passent sous mes yeux et je ne veux pas rater une seconde de ce spectacle. Moorea est juste en face et déjà , elle s'offre à  nous...

A ne pas manquer !

En route pour le rêve polynésien

Samedi 19 septembre 2009, 2h51 du matin, au milieu du Pacifique Sud Vous souvenez-vous de [...]

Tahiti, l'île aux mille visages

Dimanche 20 septembre 2009, environ 16 heures, Sapinus, Tahiti Nous sommes arrivés hier [...]

Moorea, le charme tranquille

Jeudi 24 septembre 2009, peut-être 9h00, Haapiti, Moorea Après trois jours passés à [...]

Huahine, authentique et secrète

Dimanche 27 septembre 2009, 16h05, Fare, Huahine Nous allons de découvertes en découvertes [...]

Raiatea, l'île sacrée

Mercredi 30 septembre 2009, 9h15, Passe de Miri Miri, Raiatea Nous avons quitté Huahine [...]

Bora Bora, le rêve bleu

Vendredi 2 octobre 2009, 13h15, Sur le tarmac de l'aéroport de Bora Bora Il est toujours [...]

Tikehau, l'atoll du bout du monde

Lundi 5 octobre 2009, peut-être 9h30, Tuherahera, Tikehau Tikehau est un atoll circulaire [...]

Rangiroa, l'atoll du paradis

Mercredi 7 octobre 2009, 12h40, dans l'avion de Rangiroa à  Papeete avant le décollage Quel [...]

Hiva Oa, entre terre et mer

Vendredi 9 octobre 2009, 21h15, Atuona, Hiva Oa Les lagons ont disparu au profit des [...]

Ua Huka, l'île aux chevaux

Mercredi 14 octobre 2009, 10h15, Aéroport de Ua Huka Ua Huka, l'île aux chevaux, porte bien [...]

Teahupoo, le bout du chemin

Jeudi 15 octobre 2009, 20h05, Teahupoo, PK 17, Tahiti Nous arrivons au bout du chemin, au [...]