» »

Le convoi O'Neill avale les kilomètres jusqu'en Bretagne !

Cap sur la Bretagne !
Cap sur la Bretagne ! - O'Neill

Ces dernières 72 heures, O'Neill The Mission n'a pas chômé : en rassemblant neuf des meilleurs surfeurs au monde sur l'une des plages d'Anglet, en organisant une cérémonie d'ouverture qui restera dans les annales de la Chambre d'Amour et en [...]

Ces dernières 72 heures, O'Neill The Mission n'a pas chômé : en rassemblant neuf des meilleurs surfeurs au monde sur l'une des plages d'Anglet, en organisant une cérémonie d'ouverture qui restera dans les annales de la Chambre d'Amour et en effectuant en convoi de près de 900 km pour rejoindre la pointe Bretagne. Tout cela en espérant y trouver un vent offshore et des bonnes vagues. Mais il aura aussi fallu franchir un barrage dressé par des pêcheurs en colère à  hauteur de l'île d'Oléron et aiguiller cinq surfeurs perdus sur les routes de France.

Après avoir bivouaqué à  Oléron, le convoi a repris la route pour atteindre la pointe Bretagne en milieu d'après-midi où O'Neill The Mission s'est installé devant le fameux spot de surf de la Torche. L'un des surfeurs qui a particulièrement apprécié ce périple est le vainqueur du O'Neill The Mission 2007, Michel Bourez, qui est impatient de surfer le long de la côte française et d'y découvrir peut être quelques vagues cachées.

« C'est tellement différent par rapport à  une compétition classique, » a-t-il déclaré. « C'est comme une aventure sympa entre potes. J'ai très envie que l'on puisse surfer de bonnes vagues dans un endroit que l'on aura trouvé nous-mêmes. Et avoir peut être de très bonnes surprises. J'ai décidé cette année de faire beaucoup d'airs pendant mes sessions - un superman et des airs reverse sans doute, » a annoncé le Tahitien.

« C'est évidemment différent par rapport à  l'épreuve de l'année dernière à  Tahiti, où nous avons surfé sur des reefs que je connaissais depuis tout petit », a conclu Michel avec un sourire.

Même son de cloche pour le surfeur du team O'Neill Europe Hugo Savalli, actuellement leader du circuit Européen : « Je suis très heureux de faire partie de cette aventure. Je n'ai aucune pression en venant ici et cela ne va être que du plaisir » a déclaré le réunionnais. Nous sommes peut-être à  des milliers de kilomètres de l'île de La Réunion ou de Tahiti mais comme l'a fait justement remarquer le directeur de compétition Matt Wilson, « il y a cette même atmosphère de mystère et d'inconnu. »

« Nous savons à  peu près où nous allons aller mais nous ne savons pas du tout à  quoi nous attendre en arrivant là -bas. Cela fait partie intégrante de l'esprit de The Mission » a déclaré Matt. « Les prévisions de houle sont meilleures pour la Bretagne, ce qui est une bonne nouvelle pour nous car c'est une région encore largement inexplorée. »

Pour l'instant O'Neill The Mission a établi son camp de base au pied de la chapelle de Tronoen, à  quelques centaines mètres des spots de la Torche en attendant que la houle rentre dans les prochaines heures.

A ne pas manquer !

Le convoi O'Neill avale les kilomètres jusqu'en Bretagne !

Ces dernières 72 heures, O'Neill The Mission n'a pas chômé : en rassemblant neuf des meilleurs [...]

Première mise à  l'eau à  La Torche

Une petite houle sur le spot de la Torche a permis ce matin aux neuf surfeurs professionnels [...]

Airs et bataille de nourriture pour cette troisième journée

La houle annoncée ayant pris du retard, c'est avec l'aide des jets-skis que les surfeurs ont [...]

La houle et la pression monte !

Même si The Mission est une épreuve freesurf, aujourd'hui sur la plage de la Torche, la [...]

Julian Wilson remporte le O'Neill The Mission France

Le verdict des neuf surfeurs est tombé vers 2h30 du matin au camp de base de Soustons. [...]