» »

Taapuna, la vague qui tube tout le temps !

Nous garons la voiture sur le parking en face du spot et c'est parti pour 25 minutes de rame pour rejoindre le pic. Heureusement il n'y a pas trop de courant cette fois-ci. Taapuna se mérite.

Taapuna
Taapuna - mango-surf.com

C'est reparti avec mon pote Misael qui vient nous checker chez Patricia et Ronald vers 9H00 du matin ! Après une session sur le spot de Sapinus où j'ai perdu une palme et lui une dérive, l'après midi sera pour moi l'occasion de découvrir le célèbre spot de Taapuna ! Nous garons la voiture sur le parking en face du spot et c'est parti pour 25 minutes de rame pour rejoindre le pic. Heureusement il n'y a pas trop de courant cette fois-ci. Taapuna se mérite. Mais bon il y a pas mal de monde qui part sur le spot en bateau...

Arrivés au large, la vague ne semble pas très grosse mais terriblement creuse. Il y a pleins de gonzes qui shootent devant mes yeux et qui se calent des barrels et passent des manoeuvres vraiment radicales !!! En plus tout ce beau monde est vraiment très jeune !!

Il est temps pour Misael et moi de nous placer et commencer à  prendre quelques vagues. Une série arrive, je suis bien placé, je rame, je descends et direct dans le tube, je ressors... Premier barrel Polynésien, je suis content. Je me replace et l'attente commence. Je vois passer les séries les unes après les autres mais je n'arrive pas à  me placer, en effet sur chaque vague, il y a toujours quelqu'un de mieux placé que moi. De plus les locaux ne partagent pas vraiment, dès qu'ils sortent d'une vague, ils se replacent et me passent devant. La notion de partage n'existe pas sur Taapuna !! Dommage pour moi.

Je rame un peu plus bas pour prendre des plus petites... Sympa, mais pas aussi creuse que la première. Avec le soleil qui se couche, je me disais peut-être que nous serions moins nombreux au pic, mais non ! Un cadeau du ciel arrive, je rame, je prends et je suis dégouté car je me fais braquer la vague bien comme il faut par un petit de 15 ans qui déchire le spot comme jamais ! Ce n'est pas grave, je suis devenu complètement fiou (calme en polynésien) depuis que je suis arrivé.

Pour Misael, c'est compliqué aussi car il surfe avec deux dérives ! Mais comme il me dit, c'est pas grave ! J'adore ce gars qui prend la vie comme elle vient, il ne semble rien calculer et surtout ne se prend pas la tête.

Après quelques petites vagues, on rentre tranquillement à  la rame. Je me souviens d'un photographe rencontré à  Java, en l'occurrence Gilles Calvet qui nous disait : « le surf c'est la rame ». Et bien je confirme !

Spot de surf : Taapuna
Auteur de la session : Romain Thierry
PubliŽé le
Publiez un commentaire