»

Vagues parfaites, vent offshore et niveau de surf exceptionnel pour le O'Neill Cold Water Classic

O'Neill Cold Water Classic
O'Neill Cold Water Classic - O'Neill Cold Water Classic

Quand il s'agit de vagues de classe mondiale, dur de faire mieux que les conditions qu'a connu hier le O'Neill Cold Water Classic Tasmanie ! Avec une houle de deux mètres, un vent légèrement offshore et un beachbreak exigeant dans un coin isolé [.

Quand il s'agit de vagues de classe mondiale, dur de faire mieux que les conditions qu'a connu hier le O'Neill Cold Water Classic Tasmanie !

Avec une houle de deux mètres, un vent légèrement offshore et un beachbreak exigeant dans un coin isolé de la Tasmanie, ce sont les stars qui sont entrées en course pour ce second jour de compétition.

La série de la journée a opposé le champion du Monde 2001, un surfeur de grosses vagues légendaire, une wildcard tasmanienne et, un prodige brésilien : CJ Hobgood, Mark Mathews, Dustin Hollick et Thiago Camarao.

Dustin, qui s'est qualifié lors de l'épreuve locale de sélection, n'a pas réussi à  passer cette série du tour des 96ème de finale mais son surf n'a en rien démérité face aux grosses pointures internationales. CJ Hobgood a terminé premier et Mark Mathews second.

-C'était génial, je me suis vraiment amusé mais, j'étais un peu nerveux,'? a déclaré Dustin. Normalement je ne fais pas de compétitions et d'un coup, surfer en série contre un champion du Monde cela m'a rendu nerveux. Quand je l'ai vu envoyer un gros air, je me suis mis à  trembler.'?

-J'avais déjà  surfé avec Mark à  Shipsterns,'? a-t-il poursuivi. -Mais je ne l'avais jamais vu surfer des petites vagues. Je ne pensais pas qu'il allait être aussi bon dans ces conditions... Puis j'ai vite compris en le voyant sur quelques vagues.'?

-Je me suis amusé à  l'eau'? a déclaré Mark Mathews. -C'était super d'être en série avec Dustin que j'ai connu à  Shipsterns et CJ. Même si je suis souvent venu en Tasmanie, cette partie de l'île m'est totalement inconnue. C'est tellement isolé.'?

Avec deux vagues excellentes notées au dessus de 9, CJ Hobgood s'est facilement qualifié pour le prochain tour.

-Je voulais venir ici car c'est un endroit vraiment extraordinaire et je ne n'étais jamais venu avant,'? a déclaré le surfeur du World Tour CJ Hobgood.

Plus tôt dans la journée, lors du tour des 144ème, un ancien surfeur du WCT, Cory Lopez s'est également facilement qualifié grâce à  des airs qui sont sa marque de fabrique.

Le surfeur réunionnais, Christophe Allary a lui aussi tiré son épingle du jeu. -Les vagues étaient très fun,'? a déclaré Christophe. -Je ne me suis jamais retrouvé dans un endroit aussi isolé de ma vie ; avec tous ces serpents et ces autres animaux.

Atteindre cette plage a été une aventure en elle-même. Nous nous sommes garés et nous avons marché longtemps le long d'une baie. Quand nous avons cru être arrivés à  destination, nous avons réalisé que nous n'étions même pas en vue du site de la compétition - elle se trouvait au delà  de rochers et de dunes. C'est un endroit assez incroyable.'?

Avec des conditions plus favorables sur la côte nord-ouest de la Tasmanie, le O'Neill Cold Water Classic a parfaitement utilisé son format mobile en quittant le reef du Bluff pour les sables de Kelpies à  West Point.

-La houle aujourd'hui n'était pas assez grosse pour le Bluff,'? a déclaré le directeur de compétition Matt Wilson. -Hier nous avons eu une houle puissante sur ce reef méchant et aujourd'hui cela va plus être du surf de manoeuvres sur cette longue gauche. Nous ne pourrions pas organiser cette épreuve sur un site unique.'?

Demain promet des conditions assez similaires pour la suite du tour des 96ème de finale et, parmi les surfeurs à  suivre, il ne faudra pas manquer l'entrée en lice de la star du World tour Jordy Smith, qui est impatient d'en découdre dans les eaux Tasmaniennes !

Communiqué de presse O'Neill

Publié le