»

Tow-in interdit à  Ghost Tree !

 	Brad Gerlach, Ghost Tree 2007
Brad Gerlach, Ghost Tree 2007 - Sebastian Rojas / Billabong XXL

La décision est tombée cette semaine. Le gouvernement californien interdit l'accès aux tow-surfeurs de Monterey à  Half Moon Bay. Fini le surf XXL ? Décryptage.

En France, on nous a plutôt habitué aux enterrements de plage pour lutter contre des projets industriels menaçant notre littoral. Mais en Californie, ce sont les tow-surfeurs que l'on a enterré cette semaine. Bonne ou mauvaise selon les partisans, cette décision fait grand bruit dans le milieu du surf.

C'est officiel, dès février 2009, il sera illégal de prendre des vagues avec un jet sur la zone de Monterey Bay - Half Moon Bay. Autrement dit, finies les sessions de tow-in sur des monstres de 60 pieds à  Ghost Tree, finis les tubes giants à  Moss Landing, fini le XXL en Californie.

C'est en effet ce qu'ont annoncé les membres du Monterey Bay National Marine Sanctuary (MBNMS) et ceux de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). Il est à  présent interdit d'utiliser son jet dans le périmètre pour des raisons environnementales.

Petite exception tout de même à  Mavericks, où les jets seront autorisés à  sortir quand la NOAA lancera des alertes de gros surf. C'est le compromis trouvé par les officiels du projet pour la prise en compte des intérêts et de l'importance du surf XXL. Matt Mc Clain de Surfrider US résume la situation sur surfingthemag.com : « Ce n'était pas du genre : on vous donne Ghost Tree et vous nous laissez Mavericks... C'était plutôt une analyse géographique des spots et de ce qui laisserait l'empreinte écologique la plus faible. »

Les arguments sont défendables des deux côtés. L'environnement marin est menacé et il est urgent d'agir. Mais est-ce vraiment suffisant de supprimer l'accès aux tow-surfeurs ? Leur impact est-il réellement si significatif ? Ne doit-on pas aller plus loin ? Autant de questions à  se poser.

En attendant, place à  la rame. Et là , personne ne pourra empêcher les surfeurs de repousser leur limites ! Il reste tant à  découvrir !

Emilie Dalibert - Publié le