»

Tessa Thyssen championne du monde ! La France médaille d'argent

Tessa Thyssen
Tessa Thyssen - ISA / FFS

La Française Tessa Thyssen est devenue championne du monde junior. Les frères Mignot prennent les médailles d’argent et de bronze en juniors et en cadets !

La France confirme son classement mondial. Déjà deuxièmes l’an dernier, en Equateur, les Français montent de nouveau sur la deuxième marche d’un podium cette fois dominé par les Etats-Unis. A domicile, les Américains n’ont pas eu de mal à s’imposer avec une armada qui a séduit les juges de bout en bout. L’objectif de décrocher un premier titre mondial junior n’est donc pas au bout de cette campagne californienne mais que peut-on reprocher à cette équipe de France ? Rien. Entre solidarité, abnégation et combativité, les 12 Bleuets ont livré une superbe bataille tout au long de la semaine de compétition. Parvenus à 9 dans le phases finales samedi, un tir groupé jamais réalisé auparavant, les Français ont été jusqu’au bout de leur talent, de leur idée, de leur technique. Drivée par un staff sans doute le meilleur qu’elle n’a jamais eu, cette équipe de France nous a régalés 7 jours durant. Elle repartira au combat l’an prochain avec le même objectif : décrocher cette médaille d’or des nations derrière laquelle nos juniors courent depuis des années. Elle est là, toute proche. Ce sera peut être pour septembre 2016, aux Açores, théâtre des prochains Mondiaux juniors de l’International Surfing Association (12-20 septembre).

Tessa Thyssen, une fille en or

Tessa Thyssen a plié sa finale en 5 minutes, le temps de prendre une première très longue vague (7 pts) et d’assurer un deuxième score au-dessus de la moyenne (5,83 pts), toujours sur une gauche, juste en suivant. Sur ce spot magnifique les premiers jours et très capricieux, pour ne pas dire insipide en fin de semaine, Thyssen a su trouver deux belles ouvertures qui lui ont permis de s’exprimer du large jusqu’au rivage, finissant ses vagues les pieds dans le sable. Les poings vers les étoiles.

Vice-championne du monde Pro Junior l’an dernier, l’Antillaise décroche à 18 ans un premier titre mondial au terme d’une saison qui avait magnifiquement débuté par une demi-finale sur une étape du tour mondial professionnel en Nouvelle-Zélande. Après ce départ en fanfare, Thyssen a connu un été plus compliqué. Le retour en équipe de France, qu’elle côtoie depuis son plus jeune âge de surfeuse, cet automne, lui a redonné la confiance qu’elle avait peut être perdue en cours de saison. Intraitable de bout en bout sur ces Mondiaux californiens, elle a surclassé la finale du tableau principal, déjà devant l'Américaine Tia Blanco, avant d’aller signer ce premier succès mondial au terme d’une finale maîtrisé de la première à la dernière minute. Après Pauline Ado en 2006 et Cannelle Bulard en 2011, elle est la troisième Française a remporter le titre mondial junior de l'I.S.A.

Nommé Mignot, l’argent mais pas le bonheur

Il semblait invincible. Tellement régulier que rien ne pouvait lui arriver. Nommé Mignot n’a pas traversé les Mondiaux juniors. Il les a survolés. Des airs dans tous les sens, des rollers d’une puissance rare pour un junior. On l’avait déjà vu très affûté cet été à Lacanau (finaliste du QS 1.500 girondin), on l’avait revu à Cascais le mois dernier (9e place du QS 10.000 portugais). Ce titre de champion du monde, Nommé le voulait plus que tout. Histoire de clore en beauté son histoire avec l’équipe de France junior qu’il côtoit depuis quatre ans. Après avoir écrasé la concurrence en matinée, Mignot est repartie sur les mêmes bases en finale. Une première vague à 8,83 pts histoire de mettre tout le monde d’accord. Las… L’Italien Leo Fioravanti, installé en France depuis une dizaine d’années, a tué le rêve d’or du Français en à peine cinq minutes et deux vagues. Deux droites notées 10/10 et 9,23 pts. Deux gros airs reverse dans le creux, sur des vagues pourtant très courtes. Malgré une nouveau score à 8,60 pts en milieu de finale, Mignot ne pouvait revenir. Il échoue à 1,80 pt de l’Italien, passé par les repêchages. Mais avec un total de 17,43 pts, Mignot surclasse totalement l’Américain Jake Marshall (11,17 pts) et l’Italien Shun Murakami (7,30).

Le bronze pour le cadet des Mignot

Troisième finaliste français du jour, Marco Mignot (14 ans) n’a jamais eu la bonne vague pour s’exprimer totalement lors des 25 minutes de la finale cadets. Ou plutôt si, une seule, surfée dans les 10 dernières minutes avec un reverse air compliqué mais une glisse jusqu’au shore break pour un dernier reentry. Là aussi très peu cher payé (6,10 pts) au regard des vagues de l’Américain Stevie Pittman et de l’Australien Reef Heazlewood, à peine meilleures mais plus de deux points au-dessus dans les notations. Mignot aurait pu par ailleurs bénéficier d’une interférence de rame de Pittman, laquelle n’a pas été signalée, alors qu'une pénalité infligée à l'Américain aurait permis au Français de passer du bronze à l’argent. Mais ça aurait ôté le seul titre individuel du pays hôte de la compétition.

On notera au passage la belle 7e place de Mathis Crozon, bagarreur comme jamais et qui confirme tout son potentiel sur ses deuxièmes Mondiaux juniors consécutifs. Crozon a d’autant plus de mérite qu’il est privé de surf chez lui, à La Réunion.

Réactions

Tessa Thyssen (championne du monde) : « Je suis vraiment très contente. Surtout de battre les Américains, ici, chez eux. C'est trop bon. L'équipe a été ma grande force aujourd'hui (dimanche). En fin de semaine, j'étais fatiguée. L'équipe a été d'ailleurs moi toute la finale. Je suis très contente d'avoir gagné. D'avoir représenté la France. »

Nommé Mignot (vice-champion du monde) : « J’aurais tellement voulu gagner la médaille d’or. J’ai fait tout ce que je pouvais en finale, je ne peux pas m’en vouloir. Bravo à Leo (Fioravanti). J’ai tout donné pour ma famille, mes amis, pour le Team France. Merci à tous ceux qui nous ont soutenus. Je pars maintenant pour une compétition professionnelle au Brésil avec énormément de confiance en moi et en mon surf. »

Marco Mignot (médaille de bronze) : « Je suis déçu. Les Américains m'ont embêté dans l'eau. Pas fair play. Ils m'ont ramé dessus, ils m'ont empêché de prendre des vagues. Ils m'ont gêné. Ils verront la prochaine fois. J'aurais préféré gagner, mais je suis quand même très content de repartir avec cette médaille de bronze. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

La France entre dans le money time des Mondiaux juniors !

A 2 journées de la clôture des championnats du monde juniors, le team France est dans la roue [...]

Les Bleus dans le Top 3 à mi parcours des Mondiaux juniors !

Journée compliquée, jeudi en Californie, pour la France. Un tiers de l’équipe quitte le [...]

Mondiaux juniors en Californie - Carton plein pour le Team France !

L’équipe de France a placé ses 12 surfeurs au 3e tour en Californie. A mi-parcours, les [...]

Les Français avancent groupés aux Mondiaux juniors en Californie

A l’issue de la deuxième journée des Mondiaux juniors, mardi à Oceanside (Californie), tous [...]

Championnats du monde juniors - Ca débute bien pour l'équipe de France !

L’équipe de France est bien rentrée dans les championnats du monde juniors en plaçant ses 8 [...]