»

Sooruz Lacanau Pro : Joan Duru très en forme !

Joan Duru
Joan Duru - Aquashot/ASP Europe

Comme prévu par les prévisions des services météo spécialisés, la fin du 2ème tour et le 3ème tour du Soöruz Lacanau Pro, se déroulent dans des vagues puissantes de 6 pieds sur la plage centrale de Lacanau Océan. Le French Pro voit la venue [..

Comme prévu par les prévisions des services météo spécialisés, la fin du 2ème tour et le 3ème tour du Soöruz Lacanau Pro, se déroulent dans des vagues puissantes de 6 pieds sur la plage centrale de Lacanau Océan. Le French Pro voit la venue inattendue de Jérémy Flores, récent champion du monde ISA, non-inscrit à  la compétition mais présent pour motiver et encourager les surfeurs français. Cette surprise et le talent des frenchies permettent à  Romain Cloître, Joan Duru, Charles Martin, Michael Picon et Alain Riou de se qualifier pour les 1/16 de finale.

Les déceptions françaises viennent du pensionnaire du WT Tim Boal, du canaulais Adrien Valero, du réunionnais Medi Veminardi et du basquo-brésilien Patrick Beven qui se font éliminer de cette manche du Championnat du Monde de surf professionnel ASP. Le tenant du titre du French Pro 2008, l'américain Nathaniel Curran, quant à  lui, poursuit son chemin pour les phases finales dans ces vagues tant attendues.

Dès potron minet, organisateurs, surfeurs, juges et staff du Soöruz Lacanau Pro reçoivent en cadeau pour les 30 ans de cette compétition une houle digne des plus grandes compétitions hawaiiennes. Dans ces vagues largement au-dessus de la tête des meilleurs surfeurs mondiaux, la majorité des français présents dans la fin de ce 2ème tour tirent leur épingle du jeu à  l'image d'un solide Patrick Beven, du polynésien Alain Riou, du landais Joan Duru auteur d'un magnifique tube noté 9,5 points, de Mikael Picon totalement maître de sa série et du canaulais du team Soöruz Adrien Valéro qui élimine le champion du monde junior Kai Barger dans des conditions de houle grossissantes.

La seconde partie de journée est plus décevante chez les tricolores avec la première série qui voit la chute du surfeur membre de l'élite mondiale, Tim Boal venu gagner des points ici à  Lacanau. Visiblement à  côté de sa série, Tim ne prend que 4 vagues et n'arrive pas à  trouver celle qui peut scorer 6,17 points pour sa qualification. Dans la seconde série, le vainqueur du Oakley Pro Junior Charles Martin semble avoir le vent en poupe avec une prestation le portant en tête. Mais ce jeune surfeur de 19 ans privilégie le tour Junior et arrête volontairement là  son parcours afin de regagner les Landes pour une épreuve de sa catégorie.

Le spectacle s'intensifie avec la marée montante, avec le public venu nombreux assister à  cette prestigieuse étape classée 6 étoiles et avec l'entrée en lice du tenant du titre, l'américain Nathaniel Curran qui l'emporte sur le fil du rasoir avec 1 petit point d'avance face à  l'australien Shaun Gossman auteur d'une magnifique vague notée 9,77 points, plus haut score jamais réalisé depuis le début de la compétition. Ce record est éphémère, puisque dans la série qui suit, Alain Riou explose les compteurs avec une vague surfée similaire à  celles qu'il ride chez lui à  Tahiti, c'est-à -dire un mur de plus de 2 mètres où il obtient la note suprême de 10 points grâce à  un enchaînement remarquable de manoeuvres extrêmes aux emplacements les plus critiques de la vague, ce qui plaît aux juges.

Cette note ultime le qualifie pour le tour suivant de juste 3 centièmes d'avance sur le brésilien Jadson André, auteur d'un incroyable Air 180°, mais ne suffit pas à  rattraper le landais Joan Duru, totalement déchaîné et bien déterminé à  aller jusqu'au bout pour décrocher sa qualification pour le WT. "De concourir avec Alain (Riou) fait que ce heat était parfait", confie-t-il à  sa sortie de l'eau. "Là  tout est énorme : les vagues sont énormes, le talent des surfeurs est énorme, ça fait des séries énormes. J'ai eu directement une très bonne vague qui m'a mis en confiance, et du coup je me suis vraiment laché pour moi et pour les supers vagues qui s'offrent !" conclut-il très excité à  l'idée de re-surfer demain pour les 1/16 de finale de ce Grand Cru du Soöruz Lacanau Pro avec son collègue landais et pensionnaire du WT Mikaël Picon, également qualifié après une série parfaitement gérée où Miky développe un surf très académique permettant de finir premier de sa série.

La défaite du local de Lacanau, Adrien Valéro, ternit cette journée riche en émotion : il chute de seulement 47 centièmes, lui permettant tout de même de faire la fête avec le team Soöruz ce soir au Yuka Beach.

Le geste très patriotique de Jérémy Flores, actuellement 16ème au classement ASP, a ravi nos surfeurs tricolores : "Je suis super content pour eux" s'exclame ce jeune prodige français. "Le Soöruz Lacanau Pro est une épreuve très importante du circuit professionnel, et j'espère que mes amis vont continuer de cumuler des points pour qu'on se retrouve tous sur le WT l'an prochain !".

Demain, spectacle garanti avec la même taille de vagues mais une houle plus propre grâce au vent d'est (Off-Shore) qui va souffler dès le matin pour les 1/16 de finale. Une expression session présentée par le Sushi-Bar le Fish, devrait pousser l'adrénaline à  son paroxysme sur la Grande Plage de Lacanau-Océan. Après les 1/8 de finale dans l'après-midi, les huit derniers participants seront connus avec un très gros potentiel de retrouver un français pour ces phases finales du French pro, édition 2009.

Publié le