»

Une semaine de rêve à  El Gringo au Chili

Gabriel Villaran
Gabriel Villaran - Philip Muller / ASA

Le péruvien Gabriel Villaran avait le sourire après sa victoire samedi dernier lors du Rusty Arica Pro. Mais les perdants avaient eux aussi la banane, tant les vagues d'El Gringo étaient parfaites. Retour sur les sessions tubulaires de la semaine.

Mardi 2 juin 2009, Arica, Chili - Une quarantaine de surfeurs venus de France, d'Australie, d'Hawaii et surtout du continent sud-américain a rendez-vous à  El Gringo pour le Rusty Arica Pro, étape 3 étoiles du circuit WQS. Eric Rebière est le seul représentant européen sur la compétition et c'est aussi le surfeur possédant le meilleur seeding (actuel n°3 européen et n°66 du QS). Les riders se regroupent et se mettent à  l'eau les uns après les autres pour se familiariser avec la vague chilienne. Pas de séries aujourd'hui, on attend le swell...

Dès le lendemain, les hostilités sont lancées. El Gringo n'a pas l'intention de se donner facilement et c'est un véritable challenge qui attend les surfeurs en lice ! Le Pipe sud-américain se révèle très changeant, aussi bien en taille qu'en forme, ce qui ne met pas à  l'aise les deux favoris chiliens Cristian Merello et Diego Medina, sortis prématurément au 1er tour. Les bonnes vagues sont rares pendant les heats, mais les young guns Guillermo Satt et Camilo Hernandez en font leur affaire et se qualifient pour le tour suivant sous les encouragements du public.

Un beau 3 mètres accueille les pro surfeurs jeudi matin. On entend ça et là  le mot « Perfection »... Et le show du jour sera à  la hauteur des conditions. Les chiliens prennent les commandes du spot. Le local Guillermo Satt remet ça et sort Eric Rebière en se calant dans un magnifique barrel. Le jeune surfeur d'Iquique, Camilo Hernandez, continue également sur sa lancée. A 15 ans, il participe à  sa première étape internationale et ne se laisse nullement impressionner. Lorsqu'il sort d'un tube interminable, la foule exulte ! La journée est mémorable pour Gabriel Villaran qui prend une vague quasi parfaite récompensée par un 9,33 par les juges. Et l'australien Jay Davies se l'che aussi et décroche un total de 17,50 gr'ce à  deux rides de folie !

Vendredi et samedi, tout le monde a le « smile » ! Surfer El Gringo suffit au bonheur des gars encore en course pour le titre et même les perdants sont contents. Satt est éliminé par Davies en huitième de finale, Hernandez chute face à  Manuel Selman en quarts. Et c'est finalement Gabriel Villaran, impressionnant depuis quelques jours, qui va sortir un à  un les derniers surfeurs en lice : Jay Davies en quarts, Manuel Selman en demi et son compatriote Alvaro Malpartida en finale. Tout sourire, le péruvien ponctue cette semaine magique sur les mots suivants : « Je me sens à  la maison à  Arica. Aujourd'hui, on a montré à  tous que péruviens et chiliens pouvaient être amis ! ».

Eh bien moi, j'irais bien faire un tour au Chili...

Emilie Dalibert - Publié le