»

Roxy Pro Biarritz 2013 - le surf féminin est-il sacrifié ?

Lee Ann-Curren et Pauline Ado
Lee Ann-Curren et Pauline Ado - Maxim MLADENOV

Oui le surf féminin est sacrifié ! Arrêtons de fermer les yeux. Mesdames, rebellez-vous, cette étape est une nouvelle illustration du traitement différent entre les sexes.

C'est parti pour le Roxy Pro Biarritz 2013. Les deux premières journées de la waiting period n'ont rien donné. La météo n'annonce pas de houle significative pour les jours à venir. Alors évidemment, le débat sur la date du Roxy Pro revient sur la table. Rappelons que cette étape peut être décisive pour l'attribution du titre... L'an passé, le Roxy Pro avait permis à Stéphanie Gilmore de remporter le titre mondial.

L'été une période faste pour le business

Personne ne conteste que l'été constitue la meilleure période en terme de retombées médiatiques et économiques. Les plages sont noires de monde, le soleil brille mais les vagues ne sont pas toujours au rendez-vous. La presse grand public s'active pour rédiger un article surf :-) C'est tellement tendance. Mais est-ce pour autant qu'il faut sacrifier le surf féminin ?

Exit l'étape Hawaiienne. On rajoute une étape à Bali au calendrier masculin mais visiblement pas de budget pour les filles. Les prizes money ne sont pas équivalents. Le world tour masculin a réussit à construire un calendrier de rêve, avec des étapes sur les plus belles vagues du monde. Les filles sont-elles définitivement relayées au rôle de faire valoir alors que le niveau ne cesse d'augmenter ?

Que va-il se passer si les organisateurs n'arrivent pas à boucler cette étape ? Un partage des points ? On peut imaginer qu'en coulisse, on s'active pour trouver LA solution. Le pire des scénarios serait de vouloir mettre les filles à l'eau dans des micros-vagues. Si j'étais Roxy, j'organiserai un concours de miss Roxy. Les filles du circuit seraient alors présentées sur un podium en tenue légère notées par une foule en délire !

rOmanO - Publié le
Sur le même sujet

Roxy pro Biarritz 2013 - c'est tragique !

Il déchaîne les passions sur le web. De la presse spécialisée aux quotidiens grand public en [...]