»

Rémy « Shawn » Arauzo remporte la 5ème étape du Tour Européen de Longboard

Tour Européen de Longboard
Tour Européen de Longboard - YvesS / ETL 2008

Le Surf Club de Faro accueillait pour cette seconde saison de l'ETL la cinquième et pénultième étape du circuit 2008, sur les magnifiques plages d'Algarve, dont Faro est le chef-lieu. Située à  l'extrême Sud du Portugal, Faro repose au coeur d'une [

Le Surf Club de Faro accueillait pour cette seconde saison de l'ETL la cinquième et pénultième étape du circuit 2008, sur les magnifiques plages d'Algarve, dont Faro est le chef-lieu. Située à  l'extrême Sud du Portugal, Faro repose au coeur d'une magnifique région léchée par les vagues, baignée de soleil, habillée de nombreuses ruines maures et romaines. Sa cathédrale, son palais épiscopal et sa somptueuse lagune font de Faro une ville inoubliable que tout surfeur se doit de visiter, tant par sa richesse culturelle que par la profusion de vagues de qualité que l'on trouve sur toute la côte qui la borde.

Si l'édition 2007 avait joui de conditions de soleil et de vagues tout à  fait exceptionnelles, 2008 a connu plus de difficultés quant à  la météo mais rien n'a entaché la motivation des organisateurs du dynamique club Portugais. Dotée de 4 étoiles (le maximum) et située en fin de saison, cette épreuve était d'autant plus importante que certains leaders du classement (Delperro, Deniel, Castera, Creignou) avaient choisi de se rendre directement depuis les Championnats de France à  la Guadeloupe vers la dernière étape du circuit W.L.T en Californie, laissant ainsi place libre aux compétiteurs non qualifiés pour le W.L.T (Arauzo, Meynieux, Leray) et aux audacieux Britanniques (Skinner, Bleakley) qui prenaient le risque de rester en Europe pour glaner quelques précieux points au classement Européen avant de s'envoler pour San Onofre, quittes à  accuser le jetlag à  leur arrivée en Californie.

Avec une participation record de 54 compétiteurs lors des inscriptions au Club Nautique de Faro le jeudi soir, et des prévisions de vagues plus qu'encourageantes, cette édition 2008 s'annonçait sous les meilleurs présages malgré un ciel plutôt menaçant.

Le vendredi matin sur la plage de Faro, l'E.T.L revêtait toute sa dimension Européenne quand Hollandais, Italiens, Espagnols, Portugais, Français et Britanniques s'étaient rassemblés pour la première réunion de compétition. Compte tenu des conditions climatiques difficiles, seuls les deux premiers tours seraient lancés pour la journée. Les têtes de série du classement Européen était donc invitées à  rester au sec pendant que les compétiteurs les moins bien classés devaient en découdre dans des vagues hachées de 1 mètre, sous la pluie. Bon nombre de Portugais inscrits lors de cette étape visaient un double objectif, car cette étape de Faro servait aussi de Coupe du Portugal, et le niveau ne cessait d'augmenter au gré des séries opposant les meilleurs longboarders lusophones au reste du contingent européen. A la fin de cette première journée, les meilleurs portugais étaient toujours en course (Ruivo, Gonçalves, Grandela...), accompagnés de l'Italien Boscaglia et du surprenant Hollandais Michael Schmitz.

Le samedi matin, les conditions attendues sont enfin là . La houle est rangée, le vent, offshore, caresse de longues vagues de plus d'un mètre, et les conditions climatiques sont enfin dignes de Faro, avec un magnifique soleil dès les premières lueurs du jour qui comble la lagune d'une lumière toute particulière.

A peine descendus des bateaux qui les faisaient traverser la lagune depuis le Club Nautique vers le spot de compétition, les têtes de séries du tour E.T.L se jetaient à  l'eau pour les derniers réglages avant leurs séries.
Pour ces huitièmes de finale, tous les favoris se qualifient aisément, les vagues, longues et déferlant dans les deux directions, permettent aux compétiteurs de s'exprimer dans tous les répertoires du longboard. Les quarts de finale sont donc lancés en suivant, Manuel « Necas » Mestre, organisateur et légende du surf en Algarve, préférant privilégier les conditions à  marée basse avant que les vagues ne s'écrasent en shorebreak.

Lors du quatrième tour, le niveau global européen est bien représenté, avec un Hollandais, quatre Français et Britanniques, et sept Portugais.

Les Français et Britanniques s'imposent sans surprise, Rémy Arauzo remportant ses séries avec facilité sur les gauches qu'il avait attendues depuis deux ans sur l'E.T.L, pouvant enfin surfer une compétition face à  la vague. Le contingent Portugais perd par contre nombre de ses soldats, sur les 25 inscrits, seuls Bruno Grandela et Euriço Gonçalves atteignent les demi-finales. A noter le beau parcours du Hollandais Michael Schmitz, qui termine à  la 13ème place de cette épreuve, et la déception d'Adam Griffiths, second à  l'étape d'Imessouane, qui échoue à  la 9ème place de cette épreuve et prend un sérieux handicap au classement après son absence à  Biscarosse.

La marée étant devenue trop haute pour assurer les demies et finales, l'organisation décidait de lancer la compétition « rétro » pour le spectacle et reportait les phases finales de l'E.T.L au lendemain matin.

Dimanche matin, 8 heures, un soleil toujours présent, des conditions revues à  la baisse mais toujours surfables accueillent les finalistes. Certains portent les stigmates de la soirée de la veille, mais tout le monde se réjouit de trouver un peu de houle résiduelle.

Au programme de la journée, les demies et finales des compétitions E.T.L et Rétro, seulement six séries à  jouer dans des vagues plus que raisonnables.

La première demie opposait nos trois Français « Shawn » Arauzo, Aurélien Meynieux et Clément « Odile » Leray au puissant Portugais Bruno Grandela. Shawn se détachait rapidement de ses adversaires pour gagner sa série, devant Aurélien, puis Bruno et enfin « Odile », qui signe à  Faro sa meilleure performance de l'année et confirme un seeding potentiellement intéressant pour la saison prochaine sur l'E.T.L.

La seconde demie était tout aussi fratricide, avec les trois Britanniques Ben Skinner, Sam Bleakley et James Parry et le second Portugais Gonçalves. Pas de surprise ici non plus, Ben l'emporte facilement devant Sam Bleakley, James Parry, finaliste à  Jersey échoue à  la troisième place et le Portugais de terminer 7ème ex aequo de l'épreuve.
Au sortir de ces séries, les demi-finales, puis la finale « Rétro » pouvaient commencer, opposant un talentueux Portugais à  Shawn et Ben Skinner. Ce dernier remporte la finale « Rétro », et le twin fin « Ferox » en posant un improbable et résolument moderne Alley-oop sur un mini fish emprunté à  un tout aussi improbable Hollandais géant.
Pas de répit pour nos deux finalistes, qui enchaînent directement avec la finale E.T.L, rejoints au pic par Aurélien et Sam. Dès le début Shawn et Ben prennent le contrôle, s'affrontant à  coups de noserides et de reentries rageurs. Shawn, surfant une fois de plus les gauches du banc de sable, peut enfin exprimer son talent frontside et remporte cette finale d'une courte marge devant Ben, puis Aurélien et Sam.

La remise des prix fut organisée au centre du Mall de Faro, le « Forum de Algarve », partenaire principal de l'épreuve, devant une exposition de planches rétro. Le Landais Rémy « Shawn » Arauzo remporte ici sa deuxième victoire de la saison après Jersey, et profite de l'absence d'Antoine Delperro et d'Alexis Deniel pour prendre les rênes du classement avant la dernière épreuve de la saison 2008, le Sao Pedro Longboard Pro, à  Estoril, Portugal, à  la mi-Décembre prochaine. Tout se jouera lors de cette épreuve, les classements étant très serrés, le suspense reste donc entier.

Publié le