»

Protest Vendée Pro 2011 : Duru et Lacomare font le show !

Joan Duru
Joan Duru - Masurel/ASP

Première étape Française de la saison QS 2011, vient de débuter avec l'entrée en lice de quelques ténors du surf hexagonal sur le spot de la Sauzaie à  Brétignolles-sur-Mer. Parmi ces derniers, le double-tenant du titre Joan Duru, originaire des [.

Première étape Française de la saison QS 2011, vient de débuter avec l'entrée en lice de quelques ténors du surf hexagonal sur le spot de la Sauzaie à  Brétignolles-sur-Mer. Parmi ces derniers, le double-tenant du titre Joan Duru, originaire des Landes et âgé de 21 ans, se qualifie en montrant son envie de signer une nouvelle victoire. Moins de réussite en revanche pour le local de l'épreuve, le Gillocrucien de 20 ans Tristan Guilbaud qui passe complètement à  côté de sa série et se trouve éliminé de cette 10ème édition

Un premier tour tout en nuance

Les premières séries sont lancées dès 8h15 afin de profiter des excellentes conditions qui déferlent sur la dalle de rocher de la Sauzaie. A cause d'une inscription tardive, la tête de liste du surf Français Marc Lacomare, 20 ans, perd son "seeding", c'est-à -dire qu'il doit passer par le premier tour au lieu d'être directement qualifié pour le "main event". Marc se retrouve donc dans la série inaugurale de cette Xème édition où malgré une entame de série très difficile, dûe en partie à  la marée trop haute, il tire son épingle du jeu dans les dernières minutes avec un petit 4,67 points et se qualifie pour le tour suivant face au tenant du titre, le landais Joan Duru, 22 ans lundi prochain.

La cinquième série permet de mesurer l'excellente forme actuelle du nouveau rider du team Protest, avec l'Angloy de 27 ans et vainqueur ici en 2007 Tim Boal surfant sans complexes pour afficher un 13,27 points, meilleur score de cette matinée et résultat d'une combinaison de deux vagues (6,67 et 6,60 points). Lui aussi est qualifié pour le 2nd tour, à  l'instar de Pierre-Valentin Laborde, 19 ans et auteur d'une prestation moins glorieuse mais toute aussi efficace. Dans la série "vintage", l'ancien pensionnaire du top 44 mondial, le Brésilien de 31 ans Leonardo Neves réalise un remarquable come-back en finissant premier de sa série avec 10,84 points, éliminant au passage le jeune Anglais de 19 ans Stuart Campbell.

La dernière série voit la victoire du Guadeloupéen Charles Martin, détenteur du record du plus grand nombre de vagues prises dans une série depuis le début de la compétition avec 11 vagues, mais cependant avec un score en dessous de la moyenne à  9,17 points. Ces adversaires ne l'ont jamais inquiété à  l'image du retour éphémère à  la compétition du leader du surf européen des années 90, Didier Piter, 39 ans et encore de beaux restes : "Cela fait 10 ans que je n'avais pas fait une série en compétition, dit-il à  sa sortie de l'eau. Je suis venu pour coacher Joan Duru et comme on m'a proposé une place dans une série suite à  un désistement, je n'ai pas pu refuser car la vague de la Sauzaie est vraiment bien et l'ambianc e familiale qui règne en Vendée est excellente".

Duru et Lacomare font le show

Après une longue pause déjeuner, la première série du deuxième tour démarre sur des chapeaux de roue avec les deux meilleurs surfeurs Français du moment : Joan Duru et Marc Lacomare. Duru marque son retour par une première vague signée de plusieurs manoeuvres radicales et des gros rollers tout en puissance. Il détrône la meilleure note de la matinée avec un 7,17 points qui le propulse en tête de la série jusqu'à  la fin. Derrière lui, Lacomare n'est pas en reste avec un total de 11,84 points contre 13,67 points pour Duru. Ces deux surfeurs Landais se trouvent donc qualifiés pour le troisième tour, ne faisant qu'une bouchée du Portugais Vasco Ribeiro et de l'Australien Perth Standlick. "C'est un bon choix de la part de l'organisation d'avoir attendu la m arée montante parce que ça a donné de super vagues, commente Joan à  sa sortie de l'eau. Cette série a été dure car je suis un peu fatigué par la route et j'ai un petit peu la pression. En plus mes adversaires étaient de qualité. J'ai encore envie de gagner ici, mais je pense série par série sans penser à  la finale".
Quant à  Marc Lacomare, il s'est "senti un peu lent dans sa série et a eu du mal à  rentrer dans le match". Il se sent tout de même en forme et apprécie particulièrement sa planche. Il rajoute : "Avec Joan, c'est dommage qu'on ne puisse pas se rencontrer en finale à  cause du format de compétition avec les man-on-man dès les 1/4 , mais j'espère qu'un de nous gagnera.".

Triste contre-perfromance pour Guilbaud

La déception locale est l'élimination prématurée du local du team Protest Tristan Guilbaud, notamment à  cause du bouillonnant Breton de 21 ans Gordon Fontaine qui réalise une excellente prestation, égalisant la meilleure note de Duru, soit un 7,17 puis il assoit sa victoire grâce à  une vague toute aussi bien surfée notée 7,00 points. Tristan est alors complètement déstabilisé et méconnaissable, n'arrivant pas à  scorer au-dessus de 4 points. "Je suis déçu car il n'y a eu que Gordon qui ait pu faire de bons scores, dit-il en sortant de l'eau. J'ai eu très peu de série de vagues, j'ai essayé de me décaler mais rien ne venait... Je voulais aller le plus loin possible dans cette compétition devant mon public et mon nouveau sponsor... Je suis vraiment déçu... ".

On note la qualification du double vainqueur de l'épreuve en 2002 et 2003, le Réunionnais Frédéric Robin, vieux loup du circuit mondial du haut de ses 36 ans et toujours équipé d'un roller backside imparable.

C'est l'Australien Brent qui reçoit la palme de la meilleure note de la journée avec un 7,67 points récompensant un magnifique tail-slide et une finition radicale de sa vague dans le shore-break. Quant à  l'Oscar du meilleur score, c'est encore un Australien en la personne de Chris Friend cumulant 7,50 et 7,20 points dans sa série pour signer un parfait 14,70 points sur 20, éliminant au passage le Réunionnais Romain Cloître.

Publié le