»

J-3 pour le Oléron Island Stand Up Paddle Challenge

Fort Boyard
Fort Boyard - Raphael Acher

Le parcours qui va être proposé aux compétiteurs de l'Oléron Island Stand Up Paddle Challenge est chargé de symboles et d'histoire. Cette route dégage incontestablement des parfums de chasse au trésor, d'aventure de pirates, ou encore de [...]

Le parcours qui va être proposé aux compétiteurs de l'Oléron Island Stand Up Paddle Challenge est chargé de symboles et d'histoire. Cette route dégage incontestablement des parfums de chasse au trésor, d'aventure de pirates, ou encore de véritable croisade à  l'assaut de forteresses. Longer les 30 kms de l'île d'Oléron, contourner le célébrissime et imposant Fort Boyard pour arriver au majestueux Fort Louvois, le moins que l'on puisse dire c'est que le trajet est atypique, historique et surtout d'une incroyable beauté...

Le temps de course peut varier de trois heures pour les plus rapides à  six heures pour les derniers. Ce sera donc long, éprouvant, très physique et mentalement délicat à  gérer pour certains. Quand on est à  Saint -Denis d'Oléron, on le voit, impressionnant, massif, colossal. Il est là , à  portée de main, dans l'Est du Port de Plaisance. Il semble très proche et pourtant, treize kilomètres nous séparent de lui. Le Fort Boyard, internationalement connu par le pouvoir de son jeu télévisé, va être la première marque de parcours à  virer. Mais ce n'est pas tout. Arrivé au pied du « caillou », il va falloir encore couvrir quinze kilomètres pour rallier le Fort Louvois. C'est véritablement à  ce moment là  qu'il va falloir être solide dans sa tête. Comme le disent souvent les marins de la course au large, on peut s'attendre à  un bon passage à  niveau au contournement du Fort Boyard...

Des vrais spécialistes sont attendus pour cette épreuve unique en son genre. Des bûcherons comme on pourrait les qualifier. Il va falloir ramer sans compter avec comme objectif de mettre le cap sur ces deux joyaux du Pays Marennes Oléron.

Des marins, des rameurs, il y en a un qui cumule les deux. Guillaume Lebrec aime la mer et y passe tout son temps depuis qu'il a choisi d'y consacrer sa vie pour pénétrer le monde fantastique de la course au large. Entre la mini Fastnet en 6.50 où il a terminé 3ème en compagnie de François Gabart et un entraînement sur le 60' IMOCA de son « boss » Jean-Pierre Dick avec qui il va embarquer comme co-skipper pour la prochaine course mythique du Fastnet, Guillaume vient nous rendre visite en participant à  cette épreuve. Il aime et pratique le stand up paddle ; depuis longtemps il voulait découvrir l'île d'Oléron ; l'occasion est trop belle. Il sera là  pour cette première !

Pour l'heure les conditions météorologiques semblent favorables pour que cette longue distance d'anthologie ait bien lieu samedi (le 2 juillet). Il faut du vent de nord-ouest pour aider les rameurs à  dévaler ce tracé. Samedi, il semblerait que ce soit le cas. La journée de dimanche quant à  elle sera consacrée à  l'épreuve de vague et là  encore, tout se profile pour le mieux avec une petite rentrée de houle propice à  cet exercice.

La confirmation des inscriptions des compétiteurs se tiendra sur la Plage des Huttes, au Diabolo Fun, de 9h00 à  11h00 le samedi 2 juillet. Des essais de stand up paddle ouverts au grand public seront mis en place par les moniteurs de Diabolo Fun dès la fin de matinée et ce pendant tout l'après midi. Il en sera de même pour la journée de dimanche. Des stands animeront également le lieu. Le public pourra y retrouver les associations locales telles que « Roule Ma Frite 17 » et « IODDE » qui oeuvrent pour la protection de notre environnement à  travers des initiatives judicieuses, pertinentes et tellement efficaces. Surfrider Fondation fera aussi partie de la fête.

Rendez-vous les 2 et 3 juillet à  Saint-Denis d'Oléron.

Publié le