»

OI Rio Pro 2016 : petit boycott entre amis.

Grumari, le nouveau site choisi pour le Oi Rio Pro.
Grumari, le nouveau site choisi pour le Oi Rio Pro. - @world surf league

L'étape Brésilienne du World Tour à Rio De Janeiro débarque aujourd'hui sur vos écrans. L'épreuve n'est pas arrivée sans son lot de surprises. Nombreux sont les surfeurs à décliner leur participation. Explications ici!

On dirait que les affaires de la WSL ne vont pas fort à Rio de Janeiro la ville du Carnaval. Ou plutôt que la recette Brésilienne ne connait plus le succès, l'océan y aurait un gout amer et pollué...un petit coup de blues médiatique pour l'organisation qui vient tirer les oreilles de Kieren Pierrow, le directeur du tour.

Les grands de ce monde ont décidé de dire non à Rio. Kelly Slater déclaré forfait à Rio et il y a fort à penser que la qualité de l'eau l'ait refroidi dans sa décision. Qu'ils aient envie de l'avouer où pas, tous ont une bonne raison de ne pas participer et d'aller se remplir le gosier de tubes à la piscine à vagues de Kelly? Bien sur que non on n'oserait pas dire ça mais quand même, regardons la réalité de plus prés. Stab Magazine aurait évoqué la rumeur suivante: le propriétaire de la Kelly Slater Wave est un très haut placé de la WSL dénommé Terry Hardy, lui même manager de Kelly et John John Florence. Vous comprendrez que les boycotts de certains soient mieux acceptés que d'autres, suivez pas à pas le chemin de l'argent et vous y verrez plus clair.

Quoi qu'il en soit les absences de 7 des meilleurs mondiaux font du ménage: Kelly Slater, Owen Wright en convalescence après une commotion cérébrale, Bede Durbidge blessé au bassin, Mick Fanning en pause, Taj Burrow à la retraite, Joel Parkinson blessé au genou et Kai Otton pour raisons personnelles? Et ça profite aux petits nouveaux!
Pas moins de 13 Brésiliens à la maison tous plus affamés les uns que les autres viendront déguster les gros poissons du world tour à grands coups d'aérials futuristes.

Ah oui on oubliait : En raison d'un manque de sécurité sur le site et faisant face à la pollution présente dans l'eau le lieu de compétition à encore changé, c'est dans la réserve écologique de Grumari que se déroulera finalement l'épreuve, l'accès y est en théorie "limité" mais avec la couleur des billets de la WSL, c'est portes ouvertes! De toute façon, ils sont plus à ça près au Brésil. Après la rupture du barrage minier de Mariana en Novembre dernier ayant libéré des coulées de boue toxique sur l'équivalent de 10 stades de football, organiser une étape WSL sur une plage protégée ne choquera plus personne.

Côté Français, on sera tous derrière Michel Bourez et Jéremy Florès, Johanne Defay complète le drapeau chez les filles. Côté espoirs de victoire locale, Toledo, de Souza et Médina auront à coeur de monter au sommet du podium at home tandis que Matt Wilko est toujours numero uno, bref on se croirait en formule 1.
La compétition attaque dés maintenant et c'est à suivre en live sur http://www.worldsurfleague.com/ !
PS: Faites bien gaffe au maillot jaune de la vidéo, Wilko il à les crocs!

http://www.worldsurfleague.com/events/2016/mct/1434/oi-rio-pro
Maxence Gallot - Publié le
Sur le même sujet

Michel Bourez et Sally Fitzgibbons brillent au Brésil !

Au terme d’une journée marathon à Baja Da Tijuca, c’est Sally Fitzgibbons et Michel Bourez qui [...]

Courtney Conlogue et Filipe Toledo brillent à Rio

Terminé. Le Oi Rio Pro s’achève sur les victoires de Courtney Conlogue et Filipe Toledo. Le [...]