»

OI Rio Pro 2016: l'épreuve du World Tour rame en eaux troubles.

Les eaux de Rio de Janeiro
Les eaux de Rio de Janeiro - copyright stabmag

A l'approche de la prochaine étape du championnat du monde de la WSL au Brésil, le monde du surf s'interroge. Combien de temps encore le Oi Rio Pro sera organisé en lieu et place du site de compétition le plus pollué du tour ?

Barra di Tijuaca: parfait et pollué. Selon l'institut environnemental de Rio De Janeiro la qualité de l'eau est mauvaise sur le spot de surf du Oi Rio Pro et les tests réalisés ont révélé une présence anormale de bactéries en quantité trés elevée. La dernière analyse en date a jugé le spot impropre à la baignade et la pratique du surf.
L'organisateur de l 'évenement Xandi Fontes en collaboration avec Kieren Perrow le directeur des compétitions WSL, expliquent que si l'eau représente un danger pour la santé des compétiteurs, un spot de repli peut possiblement prendre la relève 3 kilomètres plus loin. Le problème qui peut également se poser concerne le danger requin. On sait que les eaux troubles et polluées séduisent les grands prédateurs et augmentent ainsi les chances d'en voir sur les lieux. Sans vouloir anticiper de drame avancé, il est important d'envisager toutes les éventuelles complications que peut entrainer des eaux trop polluées sur un site de compétition médiatisé à l'échelle mondiale. Cela ne va pas sans rappeler la pire catastrophe écologique de l'histoire du Brésil en Novembre 2015. La rupture de deux barrages miniers a libéré des dizaines de milliers de mètres cubes de boue polluée dans le Minas Gerais. Depuis, la coulée fraye inexorablement son chemin vers l’océan, provoquant un désastre sur les écosystèmes. En attendant, le circuit WQS se régale en Indonésie à Lance's Right ou la droite majestueuse a laissé place à une compétition de grande classe et sans histoires de pollution.
Allez comprendre... en attendant voici le programme prévu à Rio de Janeiro du 10 au 21 Mai 2016:

Men’s Oi Rio Pro
Les premiers heats du ROUND 1 chez les hommes
Heat 1: Filipe Toledo, Conner Coffin, Adam Melling
Heat 2: Gabriel Medina, Michel Bourez, Jack Freestone
Heat 3: Julian Wilson, Kanoa Igarashi, Alex Ribeiro
Heat 4: Italo Ferreira, Stu Kennedy, Leonardo Fioravanti
Heat 5: Matt Wilkinson, Kai Otton, TBA
Heat 6: Adriano De Souza, Davey Cathels, TBA
Heat 7: Nat Young, Josh Kerr, Ryan Callinan
Heat 8: Joel Parkinson, Kelly Slater, Alejo Muniz
Heat 9: Jordy Smith, Wiggolly Dantas, Matt Banting
Heat 10: Jeremy Flores, Adrian Buchan, Keanu Asing
Heat 11: Kolohe Andino, John John Florence, Jadson Andre
Heat 12: Sebastian Zietz, Caio Ibelli, Miguel Pupo

A noter les blessures d'Owen Wright et Bede Durbridge et l'absence sabbatique de Mick Fanning remplacés par le rital Leo Fioravanti, Sebastian Zietz et l'avion de ligne Stu Kennedy tombeur de Slater et Fanning en Australie.

Women’s Oi Rio Pro
Les premiers heats du ROUND 1 chez les girls
Heat 1: Sally Fitzgibbons, Bianca Buitendag, Laura Enever
Heat 2: Tatiana Weston-Webb, Malia Manuel, Keely Andrew
Heat 3: Courtney Conlogue, Bronte Macauley, Silvana Lima
Heat 4: Tyler Wright, Nikki Van Dijk, Coco Ho
Heat 5: Carissa Moore, Sage Erickson, Chelsea Tuach
Heat 6: Stephanie Gilmore, Johanne Defay, Alessa Quizon



http://www.worldsurfleague.com/
Maxence Gallot - Publié le
Sur le même sujet

Mick Fanning loin du World Tour, plus près du tube.

Le triple champion du monde à décidé de poser ses valises chez lui en 2016. Après une année [...]

Oi Rio Pro - Slater, De Souza et Flores brillent à Rio !

On l'attendait de pied ferme après de bonnes performances sur les QS, Jeremy Flores a été au [...]