»

O'Neill Cold Water Classic : Gony Zubizarreta dans le bon wagon

O'Neill Cold Water Classic
O'Neill Cold Water Classic - O'Neill

Après les vents forts et le froid de la journée d'hier, le O'Neill Cold Water Classic Canada a connu une journée calme (certes grise) avec une houle propre de deux mètres pour le quatrième jour de compétition. Profitant encore une fois de son [

Après les vents forts et le froid de la journée d'hier, le O'Neill Cold Water Classic Canada a connu une journée calme (certes grise) avec une houle propre de deux mètres pour le quatrième jour de compétition.

Profitant encore une fois de son format mobile, la compétition est retournée à  Cox Bay, Tofino, afin de profiter de conditions presque parfaites pour ce WQS 6 étoiles. « C'est ce que j'attendais en termes de conditions en venant au Cold Water Classic » déclare Luke Monroe. « Il y a du bon surf et c'est un lieu incroyable. Je n'étais jamais venu au Canada auparavant » dit-il. « Quand je pensais venir ici, j'ai toujours imaginé que ce serait à  Banff ou à  Whistler, et pas pour surfer. »

Second en Çcosse (mais vainqueur d'une parcelle de terrain et du titre de Lord) Luke Monroe apprécie les conditions d'eaux froides ; «Beaucoup de gens me disaient que je me débrouillerais bien dans l'eau froide » déclare t-il. « Pourtant je ne sais pas pourquoi. Je viens de la Gold Coast. Mais l'eau froide et les combinaisons ne me dérangent pas'?.

La série du jour eut lieu à  13h30 quand Kevin Sullivan, Nat Young et Dion Atkinson ont emballé la foule présente sur la plage avec le meilleur surf de la compétition, dans une série dont l'issue s'est dévoilée dans les dernières secondes. Nat Young a obtenu un impressionnant 9.77 sur sa première vague, mais il lui a fallu attendre les dernières secondes de la série pour trouver une vague à  fort potentiel et remonter à  la seconde position. Le vainqueur de la série Kevin Sullivan a impressionné avec un 9.6 et c'est malheureusement Dion Atkinson qui a manqué de peu sa place pour le tour des 48, malgré une vague notée 9.0 points.

Même si ce fut une journée inspirante au niveau du surf, ce ne fut pas facile pour les gars. « Quand je suis sorti de l'eau, je pouvais à  peine utiliser mes jambes » raconte le local de Santa Cruz, Nat Young. « C'est tellement fatiguant là  bas. En plus, je suis dans une combinaison 4mm, donc j'ai tellement chaud maintenant, mais ma tête est gelée !».

Et il n'était pas le seul. Le surfer Jarrad Howse est aussi sorti épuisé de sa série, mais content d'être passé. « C'est vraiment dur au large » dit il « Il y a des bonnes vagues mais c'est dur. Mes jambes le ressentent vraiment. Et j'ai l'impression d'avoir la tête grosse comme une pastèque ! ».

En dépit de la difficulté, tous les surfeurs ont vraiment adoré l'expérience. Nathan Hedge qui a participé à  tous les O'Neill Cold Water Classic en faisait partie.

« Ces compétitions sont spéciales car elles vous emmènent dans des endroits qui sont non seulement géniaux au niveau du Surf mais aussi très intéressants à  visiter » déclare Nathan. « De plus, je reste avec Sepp Bruhwiler, ce qui est un moyen génial de découvrir la région de l'intérieur. C'est un vrai personnage » raconte t-il. « C'est génial de voir une autre partie de la vie ici (la pêche et d'autres activités)».

Alors que la compétition a avancé dans les deux premières séries du tour des 48 avant que le crépuscule ne marque la fin de la compétition, la surprise vint de l'élimination du vainqueur de l'étape Ecossaise du Cold Water Classic et actuel leader du circuit WQS, Adam Melling.

Publié le