»

Mick Fanning remporte le Quiksilver Pro France 2009

Mick Fanning
Mick Fanning - www.aspworldtour.com

Le surfeur australien Mick Fanning (28 ans) s'est imposé aujourd'hui dans la finale 100% australienne du Quiksilver Pro France 2009 - 7ème manche du Championnat du Monde de Surf ASP - face à  Bede Durbidge (26 ans). Il décroche là  son deuxième

Le surfeur australien Mick Fanning (28 ans) s'est imposé aujourd'hui dans la finale 100% australienne du Quiksilver Pro France 2009 - 7ème manche du Championnat du Monde de Surf ASP - face à  Bede Durbidge (26 ans). Il décroche là  son deuxième succès d'affilée sur le circuit après sa victoire en Californie mi septembre et se rapproche dangereusement de son compatriote Joel Parkinson, toujours leader provisoire du classement ASP.

Avec deux membres historiques de l'Euroforce sur le podium, ce Quiksilver Pro France restera dans les annales du surf européen. 3èmes ex aequo, Patrick Beven et Tiago Pires, ont tenu la dragée haute aux grandes nations du surf et prouvé que l'émergence du surf continental est une réalité.

Au cours d'une journée marathon où 15 séries (des 8èmes à  la finale) ont été disputées dans des vagues d'un mètre, Fanning ne s'est départi ni de sa concentration ni de son extraordinaire efficacité. Dans les petites vagues molles de la plage des Bourdaines à  Seignosse, l'Australien Champion du Monde en 2007, a fait des merveilles avec ses manoeuvres éclair et son lumineux choix de vagues. « J'ai été très chanceux de trouver ces bonnes vagues en début de série car j'étais vraiment à  court d'énergie vers la fin du heat. Ca fait deux fois de suite que je surfe 4 séries avant de gagner la finale, ça demande beaucoup d'énergie. » Grâce à  ce deuxième succès de rang, Mick Fanning ne compte désormais plus que 146 points d'écart sur le n°1 mondial Joel Parkinson (contre 936 avant le Quiksilver Pro France) et relance totalement la course au titre 2009.

Victorieux par 3 fois cette année, Parkinson a été éliminé au 3ème tour à  Trestles et au même stade à  Seignosse face à  Patrick Beven. L'Australien court toujours après son premier sacre de Champion du Monde et voit ses chances de remporter le titre sérieusement hypothéquées par le retour en force de Fanning.

Côté européen, c'est une véritable consécration pour l'Euroforce, ce collectif de surfeurs européens présent dans l'élite ASP et au sein du WQS. Ciment de cette bande de copains talentueux, Patrick Beven (31 ans) a réussi un parcours éblouissant au cours de ce Quiksilver Pro France. 2ème des Moskova trials (qualifications), le surfeur français d'origine brésilienne, a pu intégrer le tableau grâce au forfait de Josh Kerr.

Vainqueur face à  Mick Fanning au 1er tour, tombeur de Kekoa Bacalso, Joel Parkinson, Dean Morrison puis Bobby Martinez en 1/4, Patrick Beven a atteint, pour la première fois de sa carrière, le dernier carré d'une manche du Dream Tour. En 1/2, le surfeur biarrot a peiné à  trouver les bonnes vagues et s'est fait distancer par un Bede Durbidge affamé. « Je sais que mon surf est là . Je connais cette vague et j'ai su en tirer parti. C'était difficile de savoir si les vagues avaient du potentiel ou pas. J'ai pensé à  mon surf et pas aux grands noms des surfeurs qui étaient en face de moi. C'était génial de sentir le public derrière moi. C'est la meilleure compétition de ma vie » a expliqué Patrick Beven.

L'autre belle surprise du jour est la présence sur le podium de Tiago Pires. Ce surfeur portugais hyper talentueux est un frère de surf des Florès, Picon et autres Beven.... Et de ceux qui oeuvrent pour la reconnaissance du surf européen dans le concert des grandes nations de ce sport. Francophile, Tiago a résumé dans son français impeccable le sentiment de bonheur qui accompagnait sa meilleure perf' en élite à  ce jour.

« Je ne pouvais rêver meilleur départ pour la tournée européenne. J'ai travaillé vraiment dur et j'espère inverser le cours des choses durant ces 3 manches en Europe. Je me sens bien ici, je suis comme à  la maison et je sens que je peux faire d'excellentes choses. » Tiago s'est même payé le luxe d'éliminer Kelly Slater en 1/4 de finales comme en 2008 en Indonésie. « Je suis sur la lune... Kelly est mon surfeur favori et j'ai énormément de respect pour lui. Je savais que je devais rester patient et attendre de plus grosses vagues pour obtenir des scores assez élevés pour le battre. J'ai eu une année difficile mais grâce au boulot effectué, je suis heureux de réussir ».

Cette 3ème place dans les Landes propulse le Portugais au 23ème rang de l'ASP World Tour, juste avant les manches espagnole et portugaise du Tour...

Après une semaine de break, le Top 45 ira batailler de l'autre côté de la frontière, en Espagne, pour une fin de saison qui s'annonce aussi ouverte qu'épique. Fanning est la plus redoutable menace pour Parko mais il n'est pas le seul... L'ancien Champion du Monde désormais 3ème mondial, CJ Hobgood guette, tout comme Bede Durbidge, 4ème et un certain Kelly Slater qui gagne une place en France. 5ème à  1258 points (une victoire en rapporte 1200) de Parkinson, Kelly Slater est encore en course pour un 10ème titre historique. Côté français, on mettra à  profit cette semaine de pause pour préparer Mundaka au mieux. Jérémy Florès soigne sa cheville douloureuse et se réserve encore d'annoncer sa participation à  la manche espagnole du Tour. Classé 21ème mondial malgré une élimination au 2ème tour, Jérémy reste dans le coup et peut encore terminer très fort la saison 2009. Pour Miky Picon (41ème ex aequo), une bonne performance à  Mundaka ou au Portugal s'impose pour espérer rester en élite l'an prochain.

La bonne opération du week end est à  créditer au Tahitien Michel Bourez (battu en quarts par Kelly Slater) qui pointe désormais à  la 19ème place ex aequo du classement. Pour Tim Boal aussi, la manche française est un succès qui relance sa saison. L'Angloy décroche son meilleur résultat et remonte à  la 24ème place du classement sortant ainsi de la zone de relégation.

Publié le