»

Les meilleurs riders mondiaux à l’assaut des Forts Charentais !

Stand Up
Stand Up - Raphaël Acher

L’île d’Oléron, accueillera du 7 au 9 juin, la première étape européenne du circuit de la coupe du monde Stand Up World Series, référence mondiale du « Stand Up Paddle » en compétition.

À l’occasion de ce 3e Oléron Island Stand Up Paddle Challenge, unique épreuve Française avant celle de Bilbao dans le Pays Basque Espagnol, les meilleurs riders mondiaux de la discipline seront présents sur l’Île d’Oléron pour enchaîner une course de longue distance de 30 km en mer ouverte entre Saint-Denis d’Oléron et le Fort Louvois en passant par le légendaire Fort Boyard, et une Beach Race, véritable course de sprints dans les vagues de la plage des Huttes à Saint-Denis d’Oléron.

Nouvelle formule de compétition Pro/Am

Mélange d’aventure humaine, de découverte patrimoniale, de qualité de vie, l’Oléron Island Stand Up Paddle Challenge rassemble les passionnés de Stand Up Paddle, SUP pour les initiés. Sportifs de haut niveau, simples amateurs, femmes, hommes, seniors, juniors sont attendus pour partir à l’assaut des forts du littoral charentais. Le point d’orgue de ce week-end : l’épreuve de longue distance de 30 km qui ralliera le Phare de Chassiron au majestueux Fort Louvois en passant par le célèbre Fort Boyard. Découvrir le Pays Marennes Oléron du nord au sud de l’île en reliant ses trois monuments les plus emblématiques sur un Stand Up Paddle à la force des bras fait toute la magie de cet évènement… L’an dernier, la Néo-Zélandaise Annabel Anderson avait créé la surprise en s’octroyant la victoire sur cette épreuve de longue distance en coupant la ligne d’arrivée, la première devant les hommes ! « Je n’avais aucune prétention sur cette compétition, je voulais juste prendre du plaisir et ne pouvais imaginer remporter l’endurance devant les garçons sur un parcours aussi magnifique... Quand je me suis aperçu qu’ils décrochaient, j’ai gardé le rythme et j’avais la bonne planche. Je compte bien réitérer mon exploit cette année. » .

En 2013, l’Oléron Island Stand Up Paddle Challenge inaugure une nouvelle formule de course. Une compétition en Pro/Am avec des parcours adaptés à chaque catégorie de riders que ce soit sur l’épreuve de longue distance (30 km pour les pros, 16 km pour les amateurs) ou sur la Beach Race. Professionnels et amateurs se côtoieront sur des courses aux formats aussi variés qu’attrayants. Des animations et des ateliers-découverte ouverts au public viendront agrémenter le week-end. Ces ateliers seront encadrés par des spécialistes internationaux du Stand Up Paddle.

Rendez-vous pour une 3e édition internationale ambitieuse !

Après avoir organisé, en décembre 2012, la plus grosse concentration de SUP en Europe avec 200 participants sur la Seine lors du Nautic SUP Paris Crossing, Didier Lafitte, l’organisateur de l’Oléron Island Stand Up Paddle Challenge à travers Diabolo Fun, son école spécialisée dans les sports de glisse, est l’instigateur et co-organisateur d’un mini circuit européen Stand Up World Series. Quinze jours après Oléron, le Team Diabolo Fun prendra la direction de Bilbao dans le Pays Basque (Espagne) pour organiser un second évènement (21 au 23 juin) comptant également pour le classement mondial Stand Up World Series. doute que les meilleurs pros de la discipline, Hawaiiens, Américains, Australiens, Néo-Zélandais… seront présents sur le vieux continent pour enchaîner les races de tout calibre. De grands noms du circuit international ont ouvertement affiché leur souhait de participer à cette prestigieuse épreuve charentaise. D’autres riders sont déjà inscrits pour ce grand rendez-vous de la planète SUP ! Parmi eux, Paul Jackson (NZL), 4e mondial au classement ISA, 5e en Beach Race et 4e en Longue Distance lors des derniers championnats du monde ISA au Pérou (février 2013), également en tête sur le championnat néo-zélandais 2013. Angela Jackson (AUS), première au classement mondial ISA, double championne du monde en titre en Beach Race et en Longue Distance, est également en tête sur le championnat australien 2013. Annabel Anderson (NZL) qui a réalisé l’exploit de battre les hommes sur la Longue Distance à Oléron en 2012, est l’actuelle n°1 mondiale sur le classement professionnel Stand Up World Series ainsi que sur le championnat néo-zélandais. Casper Steinfath (DEN), champion du monde ISA en Beach Race et vice-champion du monde ISA en Longue Distance, et également 4e mondial sur le classement professionnel (World Series)…

10 compétitions internationales de Stand Up Paddle sur les cinq continents en 2013

Le Stand Up World Series (SUWS), créé en 2011, est le circuit mondial de référence reconnu par l’International Surfing Association (ISA), elle-même reconnue par le Comité International Olympique (CIO) pour le Stand Up. Les meilleurs professionnels de Stand Up Paddle, les Hawaiiens Kai Lenny, 20 ans et Connor Baxter, 18 ans, l’Américain Slater Trout et la Néo-Zélandaise Annabel Anderson vont devoir confirmer leur suprématie en 2013.

Cette année, le circuit SUWS comporte au total 10 compétitions internationales de SUP à travers cinq continents : Amérique du Sud, Émirats Arabes Unis, Europe, Asie et Amérique du Nord avec une finale à Hawaii en octobre 2013. Chaque évènement du Stand Up World Series est composé d’une course longue distance et d’une Beach Race (course de sprint généralement disputée dans un format par élimination). Le résultat global combiné de chaque épreuve attribue des points de qualification qui permet d’établir le classement général du SUWS. Suivant les compétitions, les points sont attribués par rapport au niveau sportif, le prize-money varie de 5.000 $ à 20.000 $.

En mars, le Chili a ouvert le bal de la saison 2013 avec une compétition sur le lac Grey, situé en plein cœur du Parc national Torres del Paine en Patagonie. Suivie par Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis, qui proposa une épreuve de surf sur la vague artificielle de Wadi Adventure au cœur du désert et une épreuve de Beach Race sur la Corniche ! À l’issue de ces 2 premières compétitions, les Hawaiiens Connor Baxter et Kai Lenny squattent littéralement le haut du podium.

L’Oléron Island Stand Up Padlle Challenge porté par tout un territoire

Installée depuis 1988 sur la Plage des Huttes dans le nord-ouest de l’île d’Oléron, l’école Diabolo Fun créée et dirigée par Didier Lafitte est à l’origine du développement du SUP dans la région. L’école sera, cette année encore, le camp de base des riders de l’Oléron Island Stand Up Paddle Challenge. En trois ans, cette épreuve est devenue une classique sur le plan international grâce à une étroite collaboration entre le Conseil Général de la Charente-Maritime, le Pays Marennes Oléron, la Région Poitou-Charentes, la Communauté de Communes de l’île d’Oléron, la Communauté de Communes du Bassin de Marennes, la Ville de Saint-Denis d’Oléron et celle de Bourcefranc-Le-Chapus qui soutiennent pleinement cet évènement.

Sans l’implication des collectivités territoriales sur des évènements de ce type, rien ne serait possible. Didier Lafitte, l’organisateur de l’Oléron Island Stand Up Paddle Challenge et co-organisateur du Bilbao World Stand Up Paddle Challenge en témoigne. « Un évènement tel que celui d’Oléron permet de servir la promotion du territoire à travers la diffusion d’images positives liées au monde de la mer, d’un sport "propre" lié à la découverte du patrimoine local environnemental et culturel. L’objectif est identique pour la ville de Bilbao qui a mis en place une incroyable politique de revalorisation environnementale autour de sa rivière Nervión. En s’engageant dans une démarche de développement durable, les projets et les réalisations qui en découlent ont le même but et ce, que ce soit sur le Pays Marennes Oléron ou le Pays Basque. C’est la raison pour laquelle je souhaite vraiment que les élus de ces deux entités puissent se rencontrer et échanger. J’ai déjà invité une délégation basque à venir sur Oléron du 7 au 9 juin et un groupe d’élus locaux sera accueilli à Bilbao du 21 au 23 juin 2013. »

DR - Publié le