» »

VQS Mulletfish Surf Serie Crozon

VQS
VQS - Volcom

Pour la quatrième année consécutive, nous sommes de retour en Bretagne sur la plage de Crozon Morgat. Le week-end du 21-22 Aout a été le plus chaud et ensoleillé de l'été sur toute la France, à  une exception prêt...

La Bretagne ! Où le temps fut maussade, avec un léger crachin, du vent d'ouest et une température n'excédant pas les 20°. Mais les Bretons ont un secret pour nous réchauffer, c'est leur légendaire hospitalité, qui une fois de plus s'est vérifiée, et malgré le temps c'est toujours un réel bonheur de revenir à  Crozon.

En ce frisquet samedi matin, près de 100 bretons sont présents pour les inscriptions, où ils peuvent apprécier un petit déjeuner avec boissons chaudes et brioches au menu, servi par deux charmantes hôtesses, Charlotte du shop Absolute Surf Shop, et Valérie de Volcom.

Même si nous n'avons pas été chanceux avec le temps, nous l'avons été avec les vagues avec le premier vrai swell depuis de nombreuses semaines qui nous proposa des vagues d'un bon mètre tout au long du week-end.

Le premier Heat fut lancé à  9H du matin, le dernier à  20H, pour 11H de contest non stop ! Ce fut une longue journée où on a pu apprécier :

- La marée changeait 3 fois, passant de marée basse à  marée haute à  marée basse.
- Un stagiaire avec un homard sur le dos pour un drôle de rodéo.
- Plus de 10 paquets de farine vidés
- Un concours de Air Guitar avec les pieds dans l'eau.
- Plus de 130 sandwichs mangés.

Comme d'habitude, la première catégorie à  l'eau fut les Grom's, qui sont les plus ponctuels pour les inscriptions (c'est toujours plus compliqué d'avoir tous les Open à  8h un samedi matin !) et motivés pour surfer dans n'importe quel type de conditions. Sans surprise, Harry Timson et Charly Quivront du team Volcom, et les deux locaux, Adrien Boadec et Tim Faujour composent la finale. Au final c'est le britannique Harry Timson, qui gr'ce à  un surf puissant et mature, remporte le trophée devant son pote Charly Quivront, qui n'a pas eu de chance dans son choix de vagues, mais qui se consola avec le Best Trick Electric pour un gros reverse.

Tout comme en Grom's, pas de surprise en Junior, avec deux des meilleurs jeunes surfeurs Français en finale, Ian Fontaine et Gaspard Larsonneur, le tout jeune Léo Latourte, 15 ans, finaliste l'an dernier en Grom's et Augustin Graignic. Ian, second l'année dernière, prend sa revanche cette année, et remporte facilement le trophée en forme de bouteille de cidre (qu'il s'est empressé d'ouvrir !) devant un des plus grands espoirs bretons, Gaspard et Léo Latourte.

La catégorie Girl commence directement en demi, et les filles ont attendu pendant des heures avant leur première série, merci pour leur patience. Les deux dernières vainqueurs, Lena Le Frapper (2009) et Lola Boutin (2008) se retrouvent logiquement en finale, et au final c'est Lena qui remporte son deuxième Mullet Fish consécutif devant Lorene Jezequel qui chippe la seconde place à  Lola, et la très jeune Charlotte Billon.

Le dernier heat de la journée est la finale Open, sans le vainqueur 2009, le landais Thomas Esquillot, qui perd en 1/4 de finale, surpris par la fraîche température de l'eau et par le très bon niveau, mais qui s'est vengé le samedi soir au cours d'une bonne soirée !

La finale 2010 a été la plus relevée de ces quatre dernières années, composée du meilleur surfeur de toute la compétition et frère de Ian, Gordon Fontaine, qui malheureusement ne trouva aucune bonne vague en finale. Vincent Primel finit 3ème, et ce fut très serré pour la victoire finale entre le vainqueur 2008, Aurélien Jacob, et le jeune réunionnais, aux origines bretonnes, Kieran Bulard. Et finalement c'est ce dernier qui tout sourire remporte le Mullet Fish 2010 avec les 400 '?¬ cash. Bravo Kieran !!!

Après 11h non stop de compétition, la remise des prix fut lancée sous une légère bruine et tous les courageux qui sont restés tout au long de la journée, sont repartis avec des cadeaux et goodies !

Pour remercier tout le monde, Volcom proposa de quoi se restaurer et à  boire pour tout le monde au bar l'ATAO AMAN, où la soirée se finit bien tard pour certains...

PubliŽé le