» »

Stand-Up Run : une course inédite à  suivre vendredi 14 août plage du Miramar

L'affiche
L'affiche - Sylvain Cazenave

Vendredi 14 août à  15 heures, vingt surfeurs relèvent le défi du "Stand-Up Run". Relier la plage de la Côte des Basques à  la plage du Miramar le plus rapidement possible sur des planches de Stand-Up Paddle Surfing, soit 7 kilomètres sur une mer l

Une épreuve tactique et physique qui réunit les meilleurs « stand-up paddlers surfers » du moment.

Une course inédite

Créée par Hervé Chapelier (le célèbre inventeur du sac éponyme) un amoureux du surf né à  Biarritz, cette course sur invitation compte l'élite du surf international. Pour ces vingt athlètes, pas question de s'affronter sur les plus grosses vagues, mais sur un plan d'eau lisse à  la force de leurs bras sur des planches de Stand-Up Paddle Surfing.

Un sport à  découvrir

Le Stand-Up Paddle Surfing a vu le jour à  Hawaï au début du siècle dernier lorsque les Hawaïens allaient accueillir les paquebots en provenance de Californie dans la baie de Waïkiki. En 2000, Laird Hamilton le remet au goût du jour. Ce sport consiste à  se tenir debout sur une grande planche de surf de 12 pieds (3,60 m) et à  se déplacer à  l'aide d'une pagaie en bois ou en carbone. Ç l'inverse du surf qui ne se pratique que dans les vagues, le Stand-Up Paddle Surfing peut également se pratiquer sur un plan d'eau lisse, qui rend le sport plus accessible. D'ailleurs, quelques célébrités américaines comme Jennifer Aniston, Matthew McConaughey, Jennifer Garner ou Cindy Crawford sont vite devenus fans.

Les champions

Vingt athlètes parmi les meilleurs surfeurs : Antoine Delpero, champion du monde 2009 de Longboard, Rico Leroy, vice-champion du monde de tandem 2008, Peyo Lizarazu, Yann Benetrix et Laurent Pujol, chasseurs de grosses vagues, Romain Maurin, champion d'Europe de Longboard, Ludovic Dulou, vainqueur de la course de rame San-Sebastian-Cap Breton, plus de 60 km en moins de sept heures. Egalement, quelques grands surfeurs venus de l'autre bout de la planète comme le Japonais Takuji Masuda connu pour charger la vague Hawaïenne Pipeline, et les Hawaïens Titus Kinimaka et Brian Keaulana, deux des plus grands watermen du moment. Enfin, quelques anciennes gloires du surf, Franck Garrigue, Fred Hemmings et François-Xavier Maurin.

Un parcours d'exception

La distance à  parcourir pour relier la plage de la Côte des Basques à  la plage du Miramar est de sept kilomètres, soit une course d'environ quarante minutes sur un tracé mythique allant d'un bout à  l'autre de Biarritz, permettant de contempler au passage la beauté de la ville. La Côte des Basques est la plage qui a vu naître le surf en France en 1956 lors du tournage du film « Le Soleil se lève aussi » d'après l'oeuvre d'Hemingway. Peter Viertel, scénariste du film et époux de Deborah Kerr, fut le premier à  surfer ces vagues qui font la légende du surf en France. C'est aussi sur cette plage que se trouve l'établissement des Bains récemment inauguré. Il avait dû être fermé au début des années 70 après un éboulement de la falaise. Vêtus de leur lycra de couleur, les concurrents devront passer au large de la Villa Belza et du Port-Vieux et emprunter le passage étroit entre le Boucalot et le Rocher de la Vierge pour rejoindre la bouée de la Grande Plage. Ils se rapprocheront du rivage pour laisser la célèbre Roche Plate sur leur gauche, passeront au centre de la Roche Ronde et effectueront un demi-tour pour revenir vers la Côte des Basques en suivant le même trajet à  l'inverse. Un spectacle à  la fois visuel et sportif.

...Et le vainqueur repartira avec 1000 '?¬ en poche !

PubliŽé le