» »

Attention, les méduses ont des cousines !

Les cousines
Les cousines - Surfrider Foundation

Surfrider Foundation Europe a pu observer, dans les Landes et le Pays Basque et notamment, à  Anglet et entre le Porge et Lacanau, une recrudescence de physalies qui se retrouvent échouées et jouxtent nos côtes.

Ressemblant comme deux gouttes d'eau à  des méduses, elles privilégient à  l'instar de leurs cousines les contacts agressifs avec la peau des baigneurs.

Elles n'étaient pas passées nous voir depuis cinq ans. Et c'est avec un plaisir très dissimulé que nous les accueillons de nouveau sur nos plages.

Poussées en surface par le vent et les courants, celles que l'on surnomme les « vaisseaux de guerre portugais", ne sont pas de vraies méduses mais elles sont de l'ordre des Siphonophores... guère plus courtois.

Sans verser dans la psychose collective, la toxine de leurs cellules est particulièrement urticante pour l'homme. Par ailleurs, la couleur bleue translucide de la physalie la rend difficile à  voir dans l'eau.

Les conseils de Surfrider :

Si vous avez été "brûlé" par son venin, évitez de frotter afin de ne pas introduire le venin plus en profondeur, ôtez les restes éventuels de filaments, rincez la piqûre avec du sel ou l'eau douce et appliquez l'une des nombreuses pommades prévues pour apaiser les piqûres urticantes.

La prudence est donc de rigueur. N'y touchez pas même si elle est échouée et morte.

PubliŽé le