»

Leash de surf : attention aux doigts !

Leash
Leash - DR

Les Français figurent parmi les Européens les plus accros au surf. Ce sport nécessite une excellente condition physique et des qualités d'équilibriste. Il se pratique généralement avec un leash, c'est-à -dire une laisse. Cette sangle relie la [

Les Français figurent parmi les Européens les plus accros au surf. Ce sport nécessite une excellente condition physique et des qualités d'équilibriste. Il se pratique généralement avec un leash, c'est-à -dire une laisse. Cette sangle relie la cheville du pied arrière du surfeur à  sa planche. Si ce système présente l'avantage de permettre de ne pas perdre sa planche en cas de chute, il peut cependant être à  l'origine de blessures de la main, trop souvent méconnues. En effet, lorsqu'il tombe, le surfeur récupère parfois sa planche en enroulant la laisse autour de ses doigts. Or, la force exercée par les vagues peut provoquer d'importantes fractures, voire l'arrachement d'une ou de plusieurs phalanges.

Saisie par la Fédération européenne des services d'urgence de la main (Fesum) qui recense chaque année une vingtaine d'amputations des doigts de la main, la Commission de la sécurité des consommateurs (CSC) a fait réaliser des essais sur 12 modèles de leashes, afin de mieux comprendre dans quelles conditions les câbles pouvaient causer de graves traumatismes aux doigts des surfeurs. Il s'agissait également de déterminer si le système d'attache permettait de dégager rapidement la cheville en cas de coincement du leash dans des rochers, des poteaux immergés...

Les résultats de ces tests montrent non seulement que la conception des produits est perfectible mais aussi qu'aucune information relative au risque d'enroulement du câble autour des doigts ne figure sur l'emballage ou la notice des produits.

Ainsi, dans son avis adopté le 28 juin 2011, la CSC invite-t-elle les pouvoirs publics à  mettre en place un système de recueil des accidents afin d'analyser leurs circonstances et d'engager des actions de prévention adéquates. A ce titre, elle recommande qu'un usage sans danger du leash soit enseigné dans les écoles de surf.

Des travaux de normalisation sont indispensables. En effet, à  l'instar des planches de surf, les leashes ne relèvent d'aucune norme technique. Aussi, la CSC demande-t-elle que des travaux de normalisation soient engagés rapidement à  la fois sur les planches et sur leurs accessoires. La norme devra, par exemple, prévoir une ouverture aisée et rapide du système de retenue du câble à  la cheville.

Dans l'attente de l'établissement de ces normes, il incombe aux fabricants de concevoir des leashes comportant un système limitant la possibilité de les enrouler autour des doigts pour ramener la planche à  soi. Il leur revient également de préciser, sur les emballages et les notices de ces produits, leurs conditions d'utilisation et de fournir des conseils de prévention.

Enfin, la CSC conseille aux pratiquants, notamment aux débutants, d'équiper systématiquement leur planche d'un leash mais de ne jamais tenter de retenir ou de ramener la planche à  eux en enroulant le câble autour de leurs doigts. Autre conseil : s'entraîner à  ouvrir rapidement le système d'attache à  la cheville avant de se jeter à  l'eau.

Publié le