»

Kim Véteau enflamme les championnats de France de surf !

Kim Veteau
Kim Veteau - FFS

Après les vagues exceptionnelles de ce week-end, la mer s'était -un peu- calmée ce lundi pour la troisième des neuf journées des championnats de France. La Guadeloupéenne Kim Véteau réalise un doublet pour sa délégation en surf et bodyboard espoirs.

Le Basque Léo Laudouart remporte la troisième finale du jour en bodysurf espoirs. Mardi, suite du surf espoirs et place au longboard et au bodyboard.

On appelle ça le plein de confiance. Avant de s'envoler pour le Portugal où elle disputera à partir de samedi les championnats du monde ASP Pro Juniors, Kim Véteau est allée chercher deux titres nationaux en l'espace de 6 heures. Dont celui du surf juniors, sa discipline de prédilection. De retour au premier plan après un été en pente douce, la Guadeloupe s'est rassurée devant les techniciens de la Fédération française et toute sa famille venue des Antilles.

Elle marche à l'affectif

Elle marche à l'affectif Kim et ces deux succès ce lundi à Hossegor vont lui faire un bien fou. Vice-championne du monde ISA en début d'année, vainqueur d'une étape du circuit européen Pro Junior en Espagne en juillet, elle s'est ensuite blessée et a mis du temps à retrouver son surf. Elle a ainsi traversé l'Eurosurf junior de septembre avec des repères dans le brouillard. Portée par toute une équipe et avec la confiance indéfectible des techniciens nationaux, Kim Véteau a gommé en une journée la sinistrose qui commençait à l'envelopper.

Une finale maîtrisée en patronne

Un premier bol d'air en matinée avec le bodyboard espoirs, histoire de se sentir portée par ses amis de la Guadeloupe. Le titre en surf espoirs en toute fin de journée qui est venue confirmer qu'elle était la n.1 française. En l'absence de Tessa Thyssen, elle aussi engagée sur les Mondiaux dans quelques jours et qui a préféré être déjà au Portugal, Kim Véteau récupère son titre de 2012. En finale, elle n'a laissé aucune chance à ses adversaires. Après trois vagues pour se mettre dans le rythme, elle a trouvé une belle gauche pour placer deux turns radicaux et scorer 7,5 pts. Puis en toute fin de série, elle s'est engagée sur une longue droite pour conclure la finale par un 6,5 pts. Alice Lemoigne, la Réunionnaise est deuxième à 9,94 pts. La Vendéenne Lucie Milocheau et la Bretonne Pauline Mortamet sont bien loin, en combinaison de deux vagues.

Laudouard confirme en bodysurf

En bodysurf, dans des vagues de taille moyenne mais suffisamment creuses pour s'exprimer, c'est l'Angloy Léo Laudouard qui devient champion de France espoirs. Vainqueur il y a dix jours de l'étape française de l'Euro Atlantic Tour à Anglet (Pays basque), il est dans une grande forme. Longtemps en tête, Martin Morau s'est fait doubler dans les derniers instants avec un gros reentry de Laudouard. Sur le podium, Lucas Lalagüe n'a pas confirmé son excellent début de saison qui lui avait permis d'être retenu en équipe de France pour les Mondiaux d'Oceanside en Californie.

Ce mardi, suite et fin des catégories surf cadets et juniors, mais aussi finale du surf ondines -16 ans, ainsi que le début des catégories longboard espoirs et bodyboard espoirs (minimes, cadets et juniors). Les prévisions annoncent une houle en légère baisse à 1 m avec un vent assez soutenu.

Réaction

Kim Véteau (championne de France surf ondines espoirs et bodyboard ondines espoirs) : « C'était une compétition très dure. Je n'ai pas bien surfé dans les séries précédentes. Mais j'ai bien assuré en finale, j'ai trouvé deux bonnes vagues qui m'ont permis de faire la différence. Je n'ai pas eu de bonnes vagues au début, je suis tombée, la pression est remontée. Je me suis calmée avec cette belle gauche. La victoire en bodyboard m'a fait du bien moralement. Ma famille était là, mes amis aussi, j'étais bien dans ma tête avant la finale et je suis très contente. C'était une année très compliquée. Ma fin de saison n'est pas celle que j'espérais. J'ai été éloignée de ma famille. J'ai fait sans. Je me suis battue pour revenir et j'y suis parvenue. Ça va me relancer pour la fin de l'année et pour le Portugal. Je suis une personne qui est très famille, très amis. Mon plus en compétition est de les avoir avec moi. Je savais que ça allait marcher avec eux. Quand je perds, c'est à cause du mental. J'ai rebondi en sachant analyser mes échecs. »

Stéphane - Publié le
Sur le même sujet

Cannelle Bulard et Jorgann Couzinet remportent le titre en Open

Comme l'an passé en Vendée, l'équipe de La Réunion s'offre un beau doublet avec les titres [...]

Grosse journée pour l'ouverture des championnats de France de surf !

Vagues de 2m50, ciel bleu, mercure à 30 degrés et gros niveau pour la 1ère journée des [...]