»

Kelly Slater est le Pipe Master pour la 6ème fois de sa carrière !

King Kelly
King Kelly - www.aspworldtour.com

Sixième victoire de la saison pour le roi Kelly Slater. Déjà  couronné champion du monde 2008 en octobre dernier, le revoilà  sur la plus haute marche du podium sur l'ultime étape du World Tour à  Pipeline, Oahu, Hawaii. Quelqu'un peut-il l'arrêter ?

Ca y est, nous y sommes. Le World Tour 2008 touche à  sa fin. Et c'est à  Banzai Pipeline que cela s'est joué. Hawaii accueille traditionnellement la dernière étape du circuit mondial de surf professionnel, le Billabong Pipeline Masters. Et ils étaient tous là  (ou presque) pour clôturer l'année en beauté.

Entre rêves...

Bede Durbidge, champion en titre, comptait bien finir sa saison en force : « J'ai eu une grosse année sur le Tour et je veux finir au top ». Andy Irons était de retour après un petit break depuis le Quik Pro France et semblait plus motivé que jamais : « Je suis prêt. Je sais que je peux gagner ». Bruce, le frangin, avait bien envie de quitter le circuit sur un gros coup : « J'en ai marre d'entendre dire que c'est ma dernière étape. Je ne vais pas faire le tour officiellement en 2009, mais je participerai toujours à  Tahiti et Pipe. Vous n'allez pas vous débarrasser de moi comme ça !! ».

Et puis, il y avait l'habituelle cavalerie hawaiienne. Car le Pipe Masters, c'est une étape un peu particulière... Les chargeurs de l'archipel américain ont tellement envie de gagner qu'ils ont réussi à  imposer des règles très spéciales. Ce ne sont pas 48 mais 64 surfeurs qui participent à  la compétition. 14 « spécialistes » hawaiiens du Pipe sont ainsi invités pour montrer leurs talents et tenter de s'imposer face aux meilleurs surfeurs mondiaux. Mais, malgré l'énorme coup de pouce donné aux locaux, les membres du top 45 ne se sont pas laissés faire et ont rapidement pris les commandes du Pipe !

... et réalité

C'est vrai que les hawaiiens avaient bien débuté la semaine. Mardi, le leader de la Triple Crown, Dusty Payne, continuait à  imposer son rythme en sortant Manoa Drollet et Heitor Alves. Le jeune prodige John John Florence (16 ans !) et Jamie O'Brien (Pipe Master en 2004) faisaient vibrer les foules. Mais déjà , d'autres raflaient les honneurs... Comme le californien Chris Ward, auteur de deux barrels très late qui lui rapportaient un total de 19,90 dans sa série du 2ème tour.

Mercredi, c'est Parko qui captait la lumière et rentrait dans l'histoire du Pipe en scorant la note suprême, un 20 sur 20 parfait. Seul Kelly l'avait fait auparavant lors d'une finale à  Teahupoo en 2005. Tiens Kelly, parlons en justement. Absent au Brésil, le voilà  qui revenait à  Hawaii pour l'ultime étape de la saison. Avec déjà  5 titres de Pipe Master, on ne peut pas dire que le King était en stress. Lui-même le confiait après s'être qualifié pour le round 4 : « Une victoire, ce serait bien, mais pour être honnête avec vous, ça ne compte pas vraiment. Je préférerais voir quelqu'un d'autre gagner, quelqu'un qui ne l'a jamais gagné auparavant ». O.K Kelly, c'est sympa de ta part...

image2Bon, on l'a bien compris. Quand Kelly est détendu, il gagne. Et cette fois-ci encore, il était cool donc... il a gagné ! C'est « seulement » sa 6ème victoire de la saison et sa 6ème victoire (et 10ème finale) à  Pipe en 17 ans ! No comment. Cela faisait tout de même 9 ans que le King n'avait pas été couronné Master ! Pour en arriver là , il a enchaîné les gros scores : 19,00 - 18,63 - 19,40 toute la dernière journée. On se rappellera de sa demie face à  Timmy Reyes où il est combo à  5 minutes de la fin et prend une vague à  10 et une autre à  9 en l'espace de 3 minutes seulement ! Cela résume tout à  fait la saison de Slater. Ne rien l'cher.

Chris Ward termine 2ème et rate de très peu la Triple Crown. C'est Parko qui en profite pour décrocher le prestigieux trophée. Belle régularité pour l'australien qui termine 5ème à  Haleiwa et Sunset, mais aussi 9ème au Pipe. Il succède ainsi à  son compatriote Bede Durbidge. Mais que font les hawaiiens ?

La meilleure perf' européenne revient au basque Aritz Aranburu. 9ème du contest, il a enfin pu s'exprimer et dévoiler sa juste valeur. Finies les blessures à  répétition, c'est reparti ! Résultat, une belle wildcard offerte par l'ASP pour 2009 !

Autre surprise bien méritée : la wildcard délivrée à  l'allemand Marlon Lipke, 16ème (et premier non qualifié) du WQS. C'était très chaud, mais ça passe !

Seule petite déception avec l'absence de Michel Bourez sur le Pipe Master. N°4 de la Triple Crown, il aurait été intéressant de voir le polynésien défendre ses chances jusqu'au bout. Mais apparemment, on n'invite que les spécialistes du Pipe. Et il parait qu'ils sont forcément hawaiiens... enfin il parait seulement, n'est-ce pas Kelly !!

Classement ASP 2008
1/ Kelly Slater (USA) 8832
2/ Bede Durbidge (AUS) 6780
3/ Taj Burrow (AUS) 6324
4/ Joel Parkinson (AUS) 6180
5/ C.J. Hobgood (USA) 5860
----------------------------
10/ Jeremy Flores (FRA) 5214
21/ Mikael Picon (FRA) 4131
31/ Tiago Pires (PRT) 3566
40/ Aritz Aranburu (EUK) 2730

Emilie Dalibert - Publié le
Sur le même sujet

Kelly Slater remporte le Pipe Masters

Retrouvez les meilleurs moments de la dernière journée du Billabong Pipe Masters ! Et la [...]

Billabong Pipeline Masters 2008 : Historique Parko score un 20/20

C'est la seconde fois dans l'histoire de l'ASP que cela arrive, l'Australien Joël Parkinson [...]

Billabong Pipeline Masters 2008 : round 2 et 3

Le Pipe continue d'offrir des barrels sur Backdoor... Tous les plus beaux tubes de la deuxième [...]

Billabong Pipeline Masters 2008 : 1er tour énorme

Si tu as raté le premier tour du Pipe, mate cette vidéo... Des barrels et encore des barrels.