»

Kai Sallas gagne le Bear Pro 2011 - Taylor Jensen champion du monde ASP

Kai Sallas
Kai Sallas - Aquashot / ASP

Le Bear Pro présenté par Jeep, épreuve du championnat du monde ASP (WLT), a été gagné par Kai Sallas (Waikiki,HAW) 30 ans, en battant Taylor Jensen(Coronado,CA) 27 ans (17,17 contre 13,50) dans de petites de vagues de 1 à  2 pieds sur le site de [..

Le Bear Pro présenté par Jeep, épreuve du championnat du monde ASP (WLT), a été gagné par Kai Sallas (Waikiki,HAW) 30 ans, en battant Taylor Jensen(Coronado,CA) 27 ans (17,17 contre 13,50) dans de petites de vagues de 1 à  2 pieds sur le site de repli d'Andora, à  180km au nord-ouest du site officiel de Levanto. Le finaliste Jensen aura ainsi cumulé assez de points pour remporter le titre mondial Longboard WLT ASP.

Taylor Jensen, juste après sa victoire en demi-finale contre son compatriote Tony Silvagni, validait le titre mondial et était porté sur la plage par ses amis compétiteurs. Le droitier, tout comme Sallas, a été le surfer référent de ce Bear Pro, démontrant toute une palette de figures réalisées dans des conditions difficiles.

« Je n'ai pas encore réalisé, mais je suis sûr que je me sentirai bien mieux ce soir » annonce Jensen. « J'étais super stressé toute la semaine sans savoir si la compétition allait être lancée ou non, puis elle a commencé et cela a été un soulagement. Dans les dernières minutes Silvagni avait besoin d'un 9 et les conditions étaient vraiment difficiles. De plus, Kai Sallas avait pris un 9,5 dans sa série précédente et c'est vraiment dur de décrocher une telle note. Bref, tant que je ne lui laissais pas une bonne vague c'était bon... cela a été la bonne stratégie au final. »

« Ca a été les cinq minutes les plus stressantes de ma vie » poursuit Jensen. « C'est fini maintenant, je me sens beaucoup mieux ».

Jensen était conscient de l'importance de sa victoire sur le sol italien et fait une mention spéciale à  la ville de Levanto et aux nombreuses victimes des récentes inondations qui avaient dévasté la région avant le début de l'événement.

La remise officielle du trophée de l'ASP WLT s'est tenue à  Levanto avec tous les concurrents revenus pour participer aux festivités.

«Çtre tout simplement en Italie est incroyable, l'organisation d'un tel évènement ici est tout aussi fou, encore plus d'y être couronné Champion du Monde ; je trouve cela génial même si c'est un peu spécial de célébrer le titre à  Levanto, après tout ce qu'ils ont vécu et la tragédie qu'ils ont eu »souligne Taylor.

Kai Sallas a remporté sa deuxième victoire WLT ASP avec le Bear Pro présenté par Jeep victoire et a terminé 2e sur le classement 2011 WLT avec une performance convaincante contre le champion nouvellement couronné WLT Taylor Jensen.

Apres qu'il eu réalisé que son rêve de titre était perdu , Sallas se recentra sur l'objectif de gagner ce Bear Pro Présenté par Jeep démontrant son incroyable habileté sur le nose et turns rapides serrés dans de si petites conditions.

«Ce fut une finale pleine de sentiments mitigés. J'ai eu une petite chance de remporter le titre si Taylor se loupait. J'ai perdu cette opportunité juste avant la finale, donc j'ai dû me secouer et me concentrer uniquement sur le heat. J'ai pu prendre quelques bonnes vagues. Dans la finale, j'ai réussi à  obtenir deux bons scores. C'est le second l'événement WLT que j'ai gagné dans ma carrière et toujours pas de titre, (rires) mais je vais continuer à  essayer ».

Le Bear Pro présenté par Jeep n'a pas eu de vague pendant les neuf jours de la waiting period, alors qu'un énorme swell avait touché les côtes Italiennes quelques jours avant le début officiel de la compétition. Sallas a été le témoin de la puissance des vagues de Levanto.

« Ce n'était pas des jours sans surf mais des jours sans aucune vague » déclare Sallas.« Aucun des 32 surfeurs n'avait surfé jusqu'à  hier. L'organisation nous a occupé pendant tout le séjour mais beaucoup d'entre nous étaient déstabilisés et il était difficile de rester concentré. »

Ici, en mer Méditerranée beaucoup de gens ne pensent pas vraiment au surf en Italie mais il y a quelques bonnes vagues ici.

Les premiers jours nous ont démontré que Levanto est un endroit fabuleux. Une belle baie, des vagues et de vrais tubes.

Quelques uns d'entre nous ont cassé leur planche mais nous avons pris plaisir à  surfer ces vagues. Puis le swell est tombé.Levanto est incroyable et l'Italie, magnifique ».

Tony Silvagni (Caroline du Nord, USA) 24 ans, 3e ex aequo clame son meilleur résultat sur le tour WLT avec un incroyable quart de finale pour finir à  bout du champion du monde 2009 Harley Ingleby (AUS) et son style inégalable.

« C'est mon meilleur résultat sur le tour ASP et ce fut une année incroyable. Je ne peux pas être plus heureux ; venir surfer en Italie. Il y a eu des petites vagues mais les gens ont été extraordinaires, la nourriture a été incroyable et c'est le pays de mon grand père et je peux en être fier ».

Silvagni était plein d'éloges pour son ami proche Taylor Jensen et a mentionné la domination complète de son adversaire

«Taylor est un surfeur incroyable et il mérite ce titre mondial. Pour la dernière année et demie, il a remporté presque tous les contests. J'ai surfé contre lui plusieurs fois et je gagne rarement. Je suis vraiment content pour lui et je lui souhaite le meilleur pour les années à  venir. "

Damien Castera (Anglet, FRA) 27, a provoqué une colère énorme en éliminant le champion 2010 WLT Duane Desoto (HAW) mais en le faisant automatiquement requalifier pour la tournée 2012 ASP WLT.

« "Je suis très heureux. J'ai été « remplaçant »pour ce contest, je n'avais donc aucune pression ni stress. J'étais Juste ici pour profiter de l'événement. C'est formidable pour moi d'avoir passé ces quarts de finale, c'est parfait pour se qualifier pour le WLT 2012. Je dois améliorer mon anglais pour l'année prochaine. "(Rires)

Castera a commenté sa victoire sur DeSoto et a souligné sa capacité à  surfer les petites vagues en raison de son expérience dans des conditions similaires en France.

"Il y a eu des vagues très petites et Duane (DeSoto) est un surfeur très bon et dans les grosses vagues, il est très fort. Il est grand donc je pense que, dans ce genre de conditions, j'avais mes chances et puis je suis habitué à  surfer ces vagues en France à  La Côte basque avec Antoine (Delpero) ".

Publié le