»

ISA World Surfing Games : Jeremy Flores assure le show !

Jeremy Flores
Jeremy Flores - ISA

La journée commence par un rayon de ciel bleu et finit à  nouveau par un orage de fou. Ç tel point que l'électricité saute vers 13h. En cause un arbre qui est tombé sur la ligne électrique. Çlectricité du Cota Rica, sponsor de l'épreuve promet [.

La journée commence par un rayon de ciel bleu et finit à  nouveau par un orage de fou. Ç tel point que l'électricité saute vers 13h. En cause un arbre qui est tombé sur la ligne électrique. Çlectricité du Cota Rica, sponsor de l'épreuve promet du courant pour 15H. Ç 15h01, la sono marche à  nouveau et rappelle la série interrompue par la tornade. Il s'agissait de la série 1 du repêchage du surf Open qui concerne Jeremy Flores, dans la série 3.

Mais avant cela nos longboardeurs ont été à  la hauteur de leur niveau et de nos espérances. Antoine et Remy, 2ème dans leurs séries respectives se qualifient pour les 1/2 finales. Une demi-finale qui pourrait ressembler à  une finale de Championnats d'Europe idéale : Delpero/Arauzo, contre la doublette anglo-saxonne : Skinner/Dudley.
En tout cas la France garde 100% de chance dans le trophée longboard, et c'est ça le plus important.

Pauline ne passant pas aujourd'hui,... mais demain, notre dernier représentant en surf open est Jeremy. Après 2h d'interruption, pas évident de se remettre dedans, sous la pluie, dans de l'eau couleur chocolat, et à  marée haute avec une fréquence de vagues très aléatoire.

En fait, et effectivement, les 10 premières minutes sont très difficiles pour les fragiles du coeur de l'Equipe de France, mais la suite est un bonheur pour le clan français. Jeremy trouve enfin la cadence, le rythme, et les vagues pour régaler le public sur la plage : 7,87 pts puis 9,17 sur 2 vagues consécutives, qui le propulsent en tête et le mettent à  l'abri de toute mauvaise surprise, laissant les Australiens Campbell et Bemrose s'expliquer avec le portoricain Dylan Grave.

Demain sera un jour important où nos 4 représentants français joueront une place dans le top 6, et mieux pour Samedi. Sans oublier l'épreuve tag team appelée Aloha Cup, où l'Equipe de France est championne du mode en titre ; ça aussi c'est un titre mondial, que la France ne saurait galvauder. C'est tout pour ce soir. Si vous voulez connaître la suite, rendez vous sur le site www.isasurf.org, pour suivre et encourager nos représentants.

Alors...« Adios et PURA VIDA ».

Publié le