»

ISA World Surfing Games : Les filles en force !

Amandine Sanchez
Amandine Sanchez - Thierry Organoff

Après 4 jours d'attente nos surfeuses vont enfin en découdre avec les vagues de Costa da Caparica. Marée basse et petites vagues dès le matin, environ 1m, mais avec une houle qui a tendance à  grossir avec le montant. Au menu, 2 tours de tableau [.

Après 4 jours d'attente nos surfeuses vont enfin en découdre avec les vagues de Costa da Caparica. Marée basse et petites vagues dès le matin, environ 1m, mais avec une houle qui a tendance à  grossir avec le montant.

Au menu, 2 tours de tableau principal Surf women sur le podium sud, et le gros morceau avec le tour 3 du surf Open. Pour les autres français, c'est journée off, mais ils sont tous là  dès le réveil musculaire du matin de maître Mathieu, étudiant STAPS et intervenant sur la prépa physique au Pôle France de Bayonne. Marie Dejean est la première à  se mettre à  l'eau. L'option choisie par les coaches Patrick Flores et Marie Pierre Abgrall est payante ; alors que les autres surfeuses ont choisi le pic près de la digue, Marie se positionne devant le podium de juge.

Moins de fréquence, mais plus de potentiel ; Marie engrange rapidement des points et se met à  l'abri. Montrant la voie à  sa compatriote, Amandine lui succède au même endroit ; même sanction pour ses adversaires, à  la différence qu'elle termine 2ème derrière une argentine courant sous les couleurs italiennes et qui a gagné à  Pantin il y a 1 mois. Pas plus mal, sinon les 2 françaises se retrouvaient dans la même série au tour suivant.

Aux alentours de 13 heures et de la marée montante, les français sont en alerte sur les 2 podiums ; filles et garçons passent en simultané.

Pour Simon Marchand et Charly Martin, c'est déjà  le 3ème tour et un billet à  composter pour les quarts de finale. Mais les séries sont déjà  très relevées. Simon se bat jusqu'au bout, mais ne peut rien faire contre Tamaroa MacComb le tahitien champion du monde Cadets à  Seignosse en Mai. Celui-ci se permet de mettre combo l'américain Ben Bourgeois, sociétaire du Top 45. Pour Simon c'est la 3ème place et l'accès au repêchage.

Le temps de courir au podium sud pour voir Amandine assurer ses vagues, scorer à  7 points puis 5 points, jouer parfaitement la tactique, et se qualifier pour le 3ème tour. Du haut niveau et de la maitrise. Et un peu de baume au coeur, et un nouveau sprint vers le podium nord pour accompagner Charly, avec au menu CJ Hobgood. Marée pleine haute, peu de fréquence, des vagues un peu plates. Hobgood ouvre les débats, Maz Quinn le néozélandais lui répond. Charly fait jeu égal sur sa première vague scorée à  6,17 points. Hélas, derrière les séries se font rares, et le français ne retrouve plus sa fluidité. 3ème, il rejoint Simon au repêchage.

Et déjà , le talkie crépite : 8,5 pour la première vague de Marie. Le temps d'arriver sur la plage voisine, et un nouveau score à  6,50 qui tombe. Encore du très haut niveau. La qualification est acquise pour la jeune surfeuse du pôle France, originaire de Vendée. Voilà  de quoi regonfler le moral des troupes. Les filles montrent l'exemple et l'Equipe de France repart du bon pied. Vive les filles !


Etre licencié, c'est plus de libertés
Source : www.surfingfrance.com

Publié le