»

ISA World Surfing Game : L'étau se resserre pour les Français

Hugo Savalli
Hugo Savalli - ISA

Troisième jour de compétition : l'étau se resserre, le niveau monte, les places sont de plus en plus chères. Et pourtant, il reste encore beaucoup de monde en course. Mais il y a une certaine homogénéité dans le niveau des participants, mis à  [...

Troisième jour de compétition : l'étau se resserre, le niveau monte, les places sont de plus en plus chères. Et pourtant, il reste encore beaucoup de monde en course. Mais il y a une certaine homogénéité dans le niveau des participants, mis à  part quelques fortes individualités bien sûr.

Aujourd'hui nos filles ne surferont pas. Place aux garçons donc dans une houle faiblissante. La plage est bien moins fréquentée, le week-end étant passé.

Marc Lacomare est le premier à  se jeter à  l'eau : une série a priori à  sa portée avec un Brésilien, un Chilien et son copain tahitien Jocelin Poulou. Encore une fois, dans une série sans vague, les Français ne sont pas servis par la houle. Le Chilien prend les devants rapidement, tandis que Marco est à  contretemps sur le peu de séries qui arrivent. Ç force de courir après, il se déconcentre et n'est plus aussi fiable. Pourtant cela restera une série avec des petits scores où tout est possible jusqu'à  la fin. Mais le miracle et la bombe ne viendront pas. Il termine 4ème et devra faire son chemin en repêchage.

Pour Hugo Savalli, les choses se passent différemment. Une première vague correcte le propulse en tête. Mais là  encore c'est le portoricain Dylan Graves qui va attirer toutes les vagues, et prendre rapidement la tête. Le public malgré tout présent attend son représentant, le costaricien Gilbert Brown et l'encourage. Alors qu'Hugo est encore en course, les juges crucifient notre surfeur en octroyant un généreux 7,67 à  Brown. Ce n'est plus la même chose, et Hugo court désormais après un gros score..... qu'il est tout prêt d'atteindre sans une chute sur son re-entree. Il termine 3ème et rejoint Marc. Malgré cela, le team se fend d'une réclamation qui n'a aucune chance d'aboutir pour Hugo, mais qui peut servir par la suite.

Dernière chance française avec Jeremy Flores. Un Jeremy qui va retrousser les manches et adopter l'attitude du combattant, se souvenant qu'il avait excellé, il y a à  peine 3 ans, dans la jungle du circuit WQS où toutes les séries, comme ici, se jouent à  4. Avec un total de 16,66 pts, il remporte la série et se qualifie pour les quarts de finale du tableau principal.

Enfin, Miky Picon débute son chemin de croix en repêchage : pas de difficultés à  se défaire de faibles adversaires... mais toujours en courant après les vagues.

L'après-midi est libre et l'Equipe en profite pour recharger les accus, pour s'entraîner au calme et se reposer. Ce soir nos longboardeurs arrivent du Japon et l'on compte bien sur Antoine Delpero et Remy Arauzo pour détendre une atmosphère un peu morose.

La France reste avec 5 autres équipes, sans avoir de surfeurs éliminés. On va tout faire pour que ça dure, avec une journée à  venir qui s'annonce décisive.

Publié le