»

ISA - Longboard - Nos quatre Français vise l'or au Pérou !

Antoine Delpero
Antoine Delpero - ISA

Découvrez une interview croisé de nos 4 représentants Français qui vont défendre nos chances en Longboard. Justine Dupont, les frères Delpero et Martin Coret répondent aux questions de la FFS ! Objectif 4 médailles d'or

Les frères Delpero représenteront donc le longboard français en Amérique du Sud avec Justine Dupont, et le junior Martin Coret. A Huanchaco, Antoine Delpero, champion du monde ISA en 2009 au Costa Rica, sera un des grands prétendants au titre. Son jeune frère Edouard découvrira la compétition tout comme le junior réunionnais Martin Coret, le seul goofy foot sur cette longue gauche. Justine Dupont aura, elle, une belle carte à jouer alors que les filles seront invitées pour la première fois sur l’événement.

Antoine Delpero s'est dit « évidemment très heureux d’être retenu pour les Mondiaux. Ça confirme que ce que je fais depuis quelques années est reconnu. Je ne connais pas le spot de la compétition, je sais seulement qu’il s’agit d’une longue gauche. Je vais essayer de faire tout le chemin jusqu’à la finale et si j’y suis, je me battrai pour décrocher le titre. On va retrouver les mêmes adversaires, il y aura du niveau, c’est clair. Il faudra être lucide dans l’eau et faire les bons choix tactiques. »

Nos longboardeurs au crible

Nous avons posé les quatre même questions aux sélectionnés français.

1. Que représente pour eux une sélection en équipe de France ?
2. Quelle différence font-ils entre une compétition individuelle et une compétition en "équipe" ?
3. Quelle est leur ambition au Pérou ?
4. Que savent-ils du spot des Mondiaux ?

Antoine Delpero

1. C'est d'abord un privilège d'être sélectionné, mais c'est aussi la chance de partir partager une belle expérience collective.
2. La différence est le soutient qu'apporte le fait d'être en groupe, et l'énergie au sein de l'équipe. On ne se bat pas simplement pour son propre résultat, pour sa propre place, mais aussi pour celle des autres.
3. Mon ambition est d'aller le plus loin possible, décrocher à nouveau un titre, ne rien lâcher jusqu'au bout. Mais aussi de partager des beaux moments avec le reste de l'équipe.
4. Je n'ai jamais surfé le spot de la compétition, j'ai chercher quelques images sur le net et vu que c'était une longue gauche assez molle mais qui à l'air bien adaptée au longboard. C'est sûr que le répertoire de manoeuvres est moins riche de dos que de face sur la vague, mais ça ne fait rien, on peut tout de même faire de belles choses.

Edouard Delpero

1. Une sélection représente beaucoup pour moi et surtout un moment incroyable à venir. C'est l'affirmation de ma position en tant que pro surfer et chaque sélection est une expérience inoubliable.
2. A l'eau, il n'y a pas de différence entre une compétition individuelle et une compétition en équipe. Sauf que l'ambiance est tout autre ! Le support est incroyable et l'union fait la force. C'est juste génial de pouvoir, pour une fois, nous qui avons l'habitude de bouger tout seul sur les compets, du moins très souvent à deux-trois, bénéficier d'un encadrement qui nous permet de rester dans l'ambiance et de ne pas s'éparpiller du début à la fin de la compétition.
3. Mon ambition est d'aller le plus loin possible et de décrocher le titre.
4. Je ne connais pas le spot, et j'avoue que je ne suis pas le plus confiant sur mon surf backside. Je suis bien plus à l'aise sur mon surf frontside, mais je m'adapte toujours. Alors on verra bien ce que ça donne, les premiers jours avant la compétition vont être intéressants pour se préparer.

Justine Dupont

1. Je suis contente d'avoir été choisie pour représenter la France. C'est dommage qu'il n'y ait qu'une place pour les filles mais ça s'annonce pas mal avec les frères Delpero, je les sens bien motivés !
2. J'apprécie surtout l'ambiance. On est solidaire et on s'encourage. Je prends ce soutient comme une motivation supplémentaire. On a tous le même but : aller le plus loin possible pour nous mais aussi pour l'équipe !
3. Je vais faire mon possible pour décrocher le titre mais aussi celui pour la France ! Je pense qu'on a nos chances.
4. Ce sera la première fois que je surfe cette vague. Elle est connue pour être longue donc ça va laisser plus de possibilités de s'exprimer. Le physique risque aussi de rentrer en compte, il va falloir être endurant.
Un grand merci à tous ceux qui me soutiennent et me donnent des conseils ! Et allez la France !

Martin Coret

1. C'est vraiment une très belle récompense que j'ai eu d'être sélectionné en équipe de France pour participer aux ISA. Je me suis vraiment entraîné a fond dès le moment où j'ai su que j'étais présélectionné. Je me suis concentré sur le physique car cela devient très dur de s'entrainer à La Réunion. Mais ce problème "requin" m'a donné encore plus envie de réussir et de me donner à fond. L'équipe de France c'est un peu comme un rêve qui se réalise.
2. Les compétitions en équipe c'est un état d'esprit à avoir, une bonne ambiance, une bonne entente. Il faut que tu te donnes à fond pour porter au plus loin ton équipe. Sur les compètes individuelles tu ne penses qu'a toi, tu le fais pour toi et pour toi seul, tu es solitaires seul contre tous, tu n'as plus d'amis dans l'eau.
3. Mon ambition au Pérou est de gagner comme tout le monde. Je me suis entraîné tout l'été pour être au top physiquement et techniquement. J'y vais pour gagner sinon autant rester chez soi.
4. J'ai vus des vidéos sur le net de la vague. C'est une gauche assez longue et assez consistante, avec des sections molles et creuses pour varier old school et new school. La vague me fait penser à un mélange de St Leu et Trois Bassins (spots de La Réunion). Elle a l'air de permettre d'enchaîner pas mal de manoeuvres.

Je voudrais remercier mes parents car, si je suis ici aujourd'hui, c'est totalement grâce à eux. Ensuite, je remercie Nicolas Berthé pour tout ce qu'il a fait pour que je sois ici. Je remercie tous les entraîneurs que j'ai eu depuis mes débuts de Cyril Thévenau en passant par Mathieu Labasse jusqu'à Nicolas Berthe. Merci à tous les shapers que j'ai eu depuis que je surfe. Un special merci à Aurelien Meynieux qui m'a vraiment fait prendre goût au longboard. Je passe un bonjour à tous les surfeurs réunionnais qui ne peuvent pas surfer en ce moment. Je vais tout faire pour ramener un titre pour mettre la Réunion encore plus en haut. Et, pour finir, un très grand merci à toutes les vigies qui nous ont permis de pouvoir surfer en sécurité à La Réunion, merci "Raton".

FFS - Publié le
Sur le même sujet

EUROSURF 2013 - Déjà deux Français en finale et un 10 pour Florantin !

A l'image du 10 sur 10 obtenu par Yoan Florantin (bodyboard), l'équipe de France est montée en [...]

EuroSurf 2013 - Très bon début des Français aux Açores

Porteurs du lycra rouge de têtes de série, les surfeurs français ont réalisé une journée [...]

EuroSurf 2013 - C'est parti !

La compétition débute ce dimanche matin et s'achèvera dimanche prochain. L'équipe de France a [...]

EUROSURF - La pression monte aux Açores

Pour sa deuxième journée aux Açores, l'équipe de France a bénéficié de belles vagues ce [...]

EuroSurf - L'équipe de France est aux Açores !

Une partie de l’équipe de France est arrivée aux Açores où se tiendra l’Eurosurf du 14 au 22 [...]

Qui va partir à l'Eurosurf des Açores !

Le comité directeur de la Fédération Française de Surf a validé la sélection proposée par la [...]