»

La glisse dans tous ses états sur le Festival de Dakhla !

La remise des prix
La remise des prix - Jean Souville

Cela commence à  se savoir. Depuis la 2ème édition, les sports de glisse (windsurf, kitesurf, stand up paddle, surf et bodyboard) ont intégré la partie musicale du Festival de Dakhla, rendant cet événement unique au monde de par son originalité. [.

Cela commence à  se savoir. Depuis la 2ème édition, les sports de glisse (windsurf, kitesurf, stand up paddle, surf et bodyboard) ont intégré la partie musicale du Festival de Dakhla, rendant cet événement unique au monde de par son originalité. Cette année, la partie « sportive » du festival a été tout simplement exceptionnelle grâce à  des conditions de rêve permettant à  toutes les disciplines et leurs champions respectifs d'être mis en avant à  travers un show ininterrompu pendant 6 jours. Retours sur les temps forts d'une semaine forte en émotion, partage, échanges et sensations.

Un joli plateau de coureurs internationaux

Ils ne sont pas tous champions du Monde. Parfois, ils n'ont même pas vraiment de palmarès mais tous les sportifs invités sur cet événement ont une histoire, un style, une vocation, une aura ou encore une passion à  partager. Avides de rencontres et de découverte, tous ont répondu présent à  l'appel du désert et des conditions qui les attendaient sur place pour pratiquer leur discipline. Ils sont venus de loin cette année, comme le jeune Waterman Bernd Roediger qui a fait le voyage d'Hawaii, le vénézuélien Diony Guadagnino, le slovène Tine Slabe, la sud-africaine Sjoukje Bredenkamp, l'australien Harley Ingleby ou le californien Colin McPhillips. La liste est longue, mais nous saluons les efforts de chaque participant pour nous avoir fait rêver tout au long de la semaine !

Des vagues de classe mondiale !

La partie « surf » intégrait cette année de nombreux supports : shortboard et longboard, stand up paddle (surf avec une pagaie), ainsi que le bodyboard. La grosse nouveauté en 2011, ce sont les « qualifications » qui ont eu lieu en marge du festival afin d'accueillir et intégrer les meilleurs locaux marocains aux disciplines shortboard et longboard. Le coup d'éclat viendra du jeune Zoher de Dakhla, qui intègrera les 1/2 finales shortboard aux côtés des meilleurs internationaux comme l'australien Harley Ingleby (grand vainqueur) ou encore le marocain El Harim. Niveau très relevé également en longboard avec au final, la victoire de l'anglais Skinner qui n'avait réussi, l'an passé, qu'à  accéder à  la 2° place. En stand up paddle, l'action était aussi au rendez-vous avec un incroyable plateau de coureurs pratiquant aussi bien le surf ou le windsurf que le paddleboard ! Parmi eux, c'est le français Rémi Quique qui décroche la 1ère place sur cette nouvelle épreuve.

Des ateliers glisse et des rencontres féminines

Fettah Ahlamara, vainqueur de l'épreuve de vagues en windsurf, est également à  l'origine depuis 4 ans d'ateliers « glisse » mis en place avec les moniteurs de son école « Bouj' Windsurf Aventure » à  Essaouira. Disposés sur les plages autour de Dakhla, ces stages ont ainsi accueilli toute la semaine plus de 400 enfants des écoles locales et les ont initié aux sports de glisse, parfois avec le support des champions. Une belle initiative toujours récompensée par les sourires qui se lisent ensuite sur les lèvres de ces enfants. Côté culture, c'est la championne Marion Raïsi qui est à  l'initiative des rencontres « femmes d'ici et d'ailleurs » entre les femmes Sahraouis et les sportives : entre séance au hammam, échanges et complicité, toutes garderont un excellent souvenir de ces moments de partage.

Un show interrompu mais pas complètement

Tous les champions présents ne viennent pas uniquement sur le festival pour les vagues et le vent. Ils savent également que la musique occupe une place très importante au sein de l'événement. Des invités comme Youness, Sahara Street ou encore Rouicha ont pu assurer sur la scène avant que les concerts ne soient annulés suite à  des incidents. Du coup, certains musiciens qui dormaient au campement de Foum Labouir ont offert aux noctambules de sacrés instants avec des concerts improvisés. Ruben Petrisie, star du windsurf mais aussi chanteur Hip-Hop, s'est ainsi fait plaisir en improvisant sur un morceau groovy alors que le dernier soir, certains ont eu la chance d'assister à  une exceptionnelle représentation d'Alpha Blondy !

Publié le
Sur le même sujet

Dakhla, la machine à  vagues !

Journée 100% vagues aujourd'hui sur la plage de Foum Labouir à  Dakhla ! Ce matin, de jolis [...]

Festival de Dakhla : la magie opère

La magie semble toujours être en place à  Dakhla et aujourd'hui encore, l'alchimie vent et [...]

Le feu à  la péninsule de Dakhla !

Incroyable, inoubliable, magique, irréel ou encore grandiose sont les premiers mots qui [...]

Trials de qualification Surf : le feu aux spots de Dakhla !

Alors que Dakhla accueillait progressivement dimanche et lundi tous les sportifs [...]

Le festival de Dakhla, à  l'extrême sud du Maroc

La rencontre incroyable entre mer et désert, entre musique et sports de glisse ! Pour sa [...]