»

Frédéric Diefenthal invité d'honneur des championnats de France de surf !

Jean-Luc Arassus, président de la FFS
Jean-Luc Arassus, président de la FFS - FFS

La FFS et la Ville de Biarritz organisent conjointement les championnats de France de surf du 17 au 25 octobre prochains. Le site principal sera la Grande Plage. 450 compétiteurs se disputeront les 30 titres nationaux mis en jeu dans les 8 disciplines.

Les championnats de France de surf font ainsi leur retour à Biarritz quatre ans après la dernière édition, en 2011. Le berceau du surf français et européen a déjà accueilli les « France » à sept reprises : 1967, 1971, 1974, 1984, 2007, 2010 et 2011.

De retour des premiers championnats du monde de surf adapté (25-27 septembre en Californie), l’Association Nationale Handi Surf organisera en collaboration avec la FFS les premiers championnats de France Handi Surf, sur le spot de la Côte des Basques, le vendredi 23 octobre.
En marge de la compétition, plusieurs animation sont prévues : une journée « Surfeurs Sauveteurs » avec Macif, partenaire de la Fédération, le lundi 19 octobre ; deux journées « Surf Insertion » les jeudi 22 et vendredi 23 octobre à la Côte des Basques ; une animation « Handi Surf » à la Côte des Basques le vendredi 23 octobre.

L’acteur Frédéric Diefenthal (Taxi, Flics) est l’invité d’honneur des championnats de France de Surf à Biarritz. Passionné de surf, sport qu’il pratique depuis plusieurs années, sera présent sur le site de l’évènement du samedi 17 au mardi 20 octobre inclus.

Jean-Luc Arassus, président de la FFS : « Je tiens à remercier la Ville de Biarritz pour son engagement à nos côtés. Les championnats de France font leur retour dans cette grande arène du surf français qu’est la Grande Plage. Tout le monde à intérêt, vis à vis des quelque 450 compétiteurs, à ce que ces championnats soient une réussite. Mais on sait d’avance qu’en les organisant à Biarritz, ils seront une réussite. Ce retour à Biarritz est rendu possible par l’engagement de nos partenaires sur le moyen terme et permettent à la Fédération d’avoir un champ d’action qui ne se limite pas à une année.

Le formidable dynamisme du surf français se traduit par les excellents résultats à l’international de nos surfeurs. J’en veux pour preuve la victoire de Jérémy Florès à Tahiti, celle de Johanne Defay à l’US Open, la présence régulière dans le Top5 mondial de Français dans toutes les disciplines : longboard, bodyboard, bodysurf, Stand Up Paddle… Sans les championnats de France, il n’y aurait pas de haut niveau, pas d’équipe de France, pas de Jeux Olympiques pour le surf français… L’essence des championnats de France, c’est avant tout les parents, les clubs, les comités, le ligues, les bénévoles. Ils porteront chacun les couleurs de leur région pour gagner un maximum de titres. »

La France candidate pour les championnats du monde 2017

Suite à l’annonce, le 28 septembre dernier, du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2020 d’organiser une épreuve de surf dans cinq ans aux Jeux de Tokyo, et dans l’optique d’une confirmation définitive du Comité International Olympique en août prochain, la Fédération Française a reçu la recommandation de l’Etat d’organiser un championnat du monde dans les années à venir. Le président de la Fédération Française de Surf accompagnera l’équipe de France junior qui s’envole ce mercredi pour les Mondiaux juniors à Oceanside (Californie), où il proposera à la Fédération Internationale de Surf (ISA) la candidature de la France pour l’organisation des Mondiaux 2017.

Le surf au JO en 2020 ?

En marge de la présentation des championnats de France 2015, le président de la Fédération Française a rappelé la très bonne nouvelle avec l’annonce voici huit jours de la proposition du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO) de Tokyo-2020 de retenir le surf. Après avoir confié les « grandes chances » pour le surf d’être retenu, le président de la FFS a donné davantage d’informations.

Avec la réforme du Comité international olympique (CIO), qui a abolit la limite de 28 sports pour les Jeux Olympiques d’été, le Japon a annoncé le 28 septembre, qu’il proposait l’intégration de 5 sports au programme des JO-2020, à Tokyo : le surf, le baseball, l’escalade, le roller et le karaté. Le CIO donnera sa réponse lors de sa 129e session, à Rio de Janeiro en août 2016, en ouverture des Jeux. Les Japonais ont retenu ces disciplines propres à attirer les jeunes et à plaire au public nippon.

FFS - Publié le