»

Florent Mouronval remporte la première étape de la Coupe de France de skimboard

lorent Mouronval, Tristan Lamy, Alexandre Marette
lorent Mouronval, Tristan Lamy, Alexandre Marette - FFS

Dans des conditions climatiques hivernales, 30 nœuds de vent, pluie et une eau glaciale, Le Normand Florent Mouronval remporte la première étape de la Coupe de France de skimboard disputée à Siouville, dans la Manche.

Le menu proposé aux skimboarders courageux qui avaient fait le déplacement pour la première étape de la coupe de France n’était pas idyllique. La crique, située au nord de la plage du Platé et au sud de la baie de Siouville, a tout de même permis à la compétition de se dérouler dans des vagues moyennes. Dans ce contexte climatique très difficile, il fallait avoir une condition physique optimale pour remporter cette étape. C’est donc au physique que Florent Mouronval s’est imposé. Résident de Ouistreham et licencié au Mauna Kéa, il devance assez logiquement Tristan Lamy (Pornichet), le champion de France 2010 et 2011 et vainqueur de l’étape de Siouville l’an dernier.

Autre satisfaction pour le club organisateur, un autre Normand Alexandre Marette (Hermanville) termine sur la 3e marche du podium devant Philemon Savourel (Cap Ferret). Les premier Manchois, Antoine Dubosq (Lessay) et Benoit Desplebin (Tourville sur Sienne) se classent respectivement 7e et 8e.

Les très bons résultats des Normands sont une des satisfactions pour le club organisateur Mauna Kéa, lequel remercie vivement les compétiteurs qui ont fait le déplacement dans ces conditions difficiles. A l’avenir, à la vue de la météo des deux dernières éditions de cette compétition, le Mauna Kéa et la Fédération Française de surf envisagent d’organiser cette étape en été.

Classement

1. Florent Mouronval
2. Tristan Lamy
3. Alexandre Marette
4. Philemon Sauvourel
5. Romain Fraigneau
5. Beryl Besseau

Le skimboard

Le Skimboard consiste à surfer une vague en se lançant de la plage. Utilisant une planche très courte, fine et dépourvue de dérive, le Skimboardeur utilise pour se lancer la fine pellicule d'eau laissée par la vague qui se retire de la plage pour aller percuter la vague suivante en réalisant des figures très similaires à celles du Surf.

FFS - Publié le