»

Le Fiji Women's Pro, c'est parti !

Carissa Moore
Carissa Moore - ASP

Le top 17 est de retour à Tavarua ! Premières éliminations, premières frayeurs et premières surprises à Cloudbreak aujourd'hui. Ca passe pour Johanne Defay, mais ça casse pour Pauline Ado. Retour sur le début d'un contest mythique !

Cinquième étape du Samsung Galaxy ASP WCT 2014, le Fiji Women's Pro se déroule à Tavarua, petit paradis du Pacifique sud, du 25 au 30 mai 2014. Et on est ravi de ce retour dans les îles Fidji, car cela faisait déjà 8 ans que l'on n'avait pas vu les filles du top 17 se frotter aux mythiques gauches de Cloudbreak et Restaurants. Dernière championne en date : l'australienne Mel Redman-Carr. Alors, qui pour lui succéder en 2014 ?

Ce matin, des vagues turquoises d'1m50 attendaient les surfeuses pros. Suffisantes pour lancer les deux premiers tours du contest. Au round 1, pas de stress pour l'hawaiienne Malia Manuel, très solide dans le heat 6 (17,53) face à Bianca Buitendag (13,47) et Nikki Van Dijk (6,76). Bon départ également pour sa compatriote Carissa Moore (14,76) dans une série très attendue face à la rookie Alessa Quizon (12,10) et la wildcard et championne du monde junior Ella Williams (7,00). Mal partie en début de heat, Stephanie Gilmore s'est bien recentrée et a pris le dessus (13,33) sur la réunionnaise Johanne Defay (12,33) et Laura Enever (3,67). Paige Hareb, Sally Fitzgibbons et Dimity Stoyle passent direct au 3e tour également.

En repêchage du round 2, Johanne Defay parvient in extremis à passer devant Coco Ho grâce à une solide vague « last minute » notée 8,83. La française se sent à la maison sur ces gauches puissantes et c'est tant mieux ! En revanche, la wildcard Ella Williams ne passera pas un tour et laissera la place à Tyler Wright au round 3, tout comme Lakey Peterson, Alana Blanchard et la basque Pauline Ado. Eliminée par Alessa Quizon dans le dernier heat du jour, Pauline repart donc de Tavarua avec une très mauvaise 13e place. Dommage... A noter la blessure et le forfait de l'australienne Nikki Van Dijk, qui permet à Laura Enever de se qualifier directement pour le round 3. On lui souhaite un bon rétablissement.

Emilie Dalibert - Publié le