»

Fiji Pro: Qui sera sacré roi de Cloudbreak ?

John John Florence se promène
John John Florence se promène - copyright world surf league

Hier soir encore Cloudbreak a rugi. King Kelly à embrasé le spot, montrant la voie à la jeunesse qui s'est épris du talent de son altesse et l'a ensuite imité, résumé :

Après une semaine d'attente au Fiji Pro, les world tour surfeurs avaient les crocs. La seule différence avec nous c'est que chez eux il fait beau, alors ils attendent les vagues bien au chaud, s'improvisent coiffeurs (oui ils se sont tous rasés à blanc un côté lors d'une soirée bien arrosée) font des tours d'hélico, s'adonnent à toute sorte de grigritage Fidjien marabouté pour voir leur sacre se réaliser, bref ils attendent impatiemment. Puis hier soir le swell de Cloudbreak est revenu. La compétition faisant suite à 9 jours de standby a donc repris ses droits et le swell en pleine face ! Des sets cylindriques de deux mètres et plus se sont abattus sur le spot en feu et si l'on devait résumer ce round 4, on pourrait aisément affirmer que l'on a assisté aux plus beaux moments de surf du tour en cette année 2016.

Le barrel festival a débuté dés le tour 4 : Medina attaque dans le vif du sujet dans le premier heat au round 4 et score un perfect 10 qui met tout le monde d'accord! Kelly enchaine et confie surfer les plus belles vagues de sa saison. Quand le king est en accord avec ce que l'océan veut bien lui offrir, vous connaissez le bonhomme... l'homme est méticuleux, précis et déterminé à ne choisir que les bombes. Il écrase tout sur son passage et frise le "perfect heat": 10 et 9,77 direction les quarts de finale. Juste histoire de dire qu'a 44 ans tout est encore possible. (on lance les paris sur sa présence au world tour à 50 ans ? )

Puis s'en suivit le tour de Mick Fanning qui se qualifie lui aussi pour les quarts, loin de la pression du tour et plus prés de la sérénité cette année, on le ressent dans son flow et son tuberiding incroyable. Matt Wilkinson a quant à lui trouvé en sa nonchalance des tubes et un style de folie lui permettant de décrocher John John Florence dans le round 4 et de l'envoyer tout droit en repêchage. Mais John John le magicien n'avait pas dit son dernier mot et il a fait le show face à Jadson André dont il n'a fait qu'une bouchée. Il a donc obtenu son billet pour les phases finales. Dommage pour le dernier Français en lice, Michel Bourez échoue au pied des quarts mais en terminant 9ème de cette étape, il rejoint à nouveau le top 10 au classement mondial. De bonne augure pour la suite à l'approche de Teahupoo à Tahiti qu'il surfera en tant que local !

Nous sommes dans le dernier jour de la waiting period et le jour tant attendu est arrivé. Le dénouement du Fiji Pro c'est ce soir, les phases finales ont attaqué à l'heure ou j'écris cet article. Le swell prévu est compris entre 1m80 et 2M80-3M, le décor est planté on annonce des vagues solides et le tube fest peut commencer. Vivez la vague de l'intérieur avec Miguel Pupo çi dessous et pour la suite des évenements, autant prévenir votre copine et inviter les copains. Prend tes clic et tes claques monte dans le bateau du Fiji Pro, la finale arrive au large ! Ce soir c'est pizza pop corn TV surf bière. Suivez le live via le lien de la world surf league ici !

http://www.worldsurfleague.com/events/2016/mct/1443/fiji-pro?roundId=6628
Maxence Gallot - Publié le