»

Fiji Pro: Rdv sur monster barrique island ce soir!

Owen Wright réécrit l'histoire du surf au Fiji Pro en 2015.
Owen Wright réécrit l'histoire du surf au Fiji Pro en 2015. - copyright world surf league

L'une des plus belles épreuves du world tour est sur le point de démarrer. Le légendaire spot de Cloudbreak sera le lieu du crime. Tavarua va brûler, c'est promis!

C'est aujourd'hui que débute la waiting period du Fiji Pro et la fenêtre est ouverte jusqu'au 18 Juin. Le call aura lieu à 7h30 heure locale tous les matins et vous pourrez retrouver l'étape en live tous les soirs à 21h30 heure Française. Après l'exploit de notre Frenchie Johanne Defay il y a quelques jours, on à hâte de relancer la machine parce qu'on a des espoirs, des raisons d'en avoir et des dizaines de scénarios possibles pour la victoire (Go Jeremy Florès !). Jusqu'ici les suspens est entier. Ce début de saison est un enchainement de victoires inattendues, de grandes absences entrainant des surprises. C'est aussi la découverte de nouveaux poulains affamés qui rafraichissent le tour et qui poussent le surf au plus haut du niveau mondial. Après le succès à Rio de l'extraterrestre Hawaiien John John Florence, à qui le tour? Matt Wilkinson est il toujours en canne pour aller chercher le titre mondial? Qu'en sera t-il du retour de Kelly Slater?

En vue de cet évenement sur le point de commencer, la première surprise nous vient de l'Australie...Mick Fanning is back! Aprés une série d'événements dramatiques l'an dernier, il avait décidé de prendre une année sabbatique pour prendre du recul sur sa carrière et surfer sur la vague du plaisir. Entre deux surf trips, le Fiji Pro fait partie des dates auxquelles il veut participer cette année et il surfera sans pression en position d'outsider fantôme du tour. Quand on connait le talent et le mental spectaculaire du garçon, on ne peut que s'en réjouir!

Joel Parkinson quant à lui sera forfait sur cette épreuve suite à une blessure au genou en freesurf ici à Cloudbreak. Et comment ne pas avoir une pensée pour l'aigle royal, le plus grand, le plus imposant surfeur de l'histoire de la WSL en la personne d'Owen Wright? Avec deux perfect 20's, (excusez moi du peu) l'an passé, il avait fait des ravages et remporté haut la main cette épreuve ici même. Il est actuellement en convalescence après le plus affreux des wipeouts subi en Décembre dernier à Banzai Pipeline. L'Australien récupère doucement mais sûrement et re-surfe depuis le mois de Mars seulement. Côté Hawaiien, on connait les capacités de John John à faire péter la baraque quand bon lui semble, alors on ne va pas s'inquiéter pour lui, on sait qu'il peut mettre le feu à tout moment ou passer complètement à côté du coup et rentrer skater dans le tube à Pipeline.

Comme la tradition Fidjienne le veut chaque année, il y aura également un surfeur local invité sur cette épreuve. Les surfeurs Fidjiens n'ont pas de stress, ils glissent à domicile, ont tout le public et la famille derrière eux. Attention donc, les grigris des gurus de Tavarua peuvent faire pâlir n'importe quelle star du top 34! Et si le doute plane au dessus de Jerèmy Florés après son résultat à Rio, il aura à coeur de montrer qu'il peut assurément être le meilleur du monde ici. Tout se joue dans les petits réglages de dernière minute et le drapeau Français semble flotter haut ici en ce moment, alors pourvu que cela lui donne des ailes... côté conditions, il semblerait que la houle ait décidé d'arriver calmement mais sûrement avec 1m50 prévu aujourd'hui. C'est déjà bien suffisant pour affronter le terrifiant reef chiche kebab de Cloudbreak. Rendez vous est pris ce soir à 21h30 via le lien ci dessous, les absents ont toujours tort!
Video Bonus: Le sacre d'Owen Wright l'an dernier, gravé dans le livre d'or!

http://www.worldsurfleague.com/events/2016/mct/1443/fiji-pro
Maxence Gallot - Publié le