»

Expo - The Big Wave Riders of Hawai

Titus Kinimaka - Haleiwa
Titus Kinimaka - Haleiwa - Bernard Testemale

L’exposition The Big Wave Riders of Hawaii consacrée aux figures légendaires du surf à Hawaii, se tiendra du 1er au 10 octobre à la Galerie Joseph. Elle mettra en scène des portraits saisissants photographiés au collodion par Bernard Testemale.

Quiksilver dévoile à la rentrée 2015 un projet artistique unique en son genre qui explore conjointement l’histoire du surf et de la photographie. L’exposition “The Big Wave Riders of Hawaii” consacrée aux figures légendaires du surf à Hawaii, se tiendra du 1er au 10 octobre prochains à la Galerie Joseph en plein cœur de Paris. Elle mettra en scène une sélection de portraits saisissants photographiés au collodion par Bernard Testemale et dont l’intégralité sera publiée dans un beau livre éponyme.

Le collodion, un retour aux origines de la photographie

Cette collection exceptionnelle de portraits signés Bernard Testemale a été intégralement réalisée au collodion, un procédé photographique complexe inventé au milieu du 19ème siècle. Tirées sur des plaques d’acier (ferrotypes), ces prises de vues en noir et blanc aux nuances infinies, provoquent un flash-back immédiat dans le passé et libèrent une charge émotionnelle aussi unique qu’imprévisible. Travailler au collodion nécessite d’acquérir un bagage technique conséquent, d’avoir des notions de chimie et de maîtriser les nombreux aléas (lumière, température) qui peuvent anéantir l’image. Chaque photographie requiert du temps et de la patience de la part du photographe comme de son modèle. De ces heures de travail laborieux, le photographe n’a aucune garantie de succès mais les petites imperfections et le résultat très imprévisible du tirage font le charme de ces pièces d’art uniques et intemporelles. « C’est une sorte de retour en arrière » explique Bernard Testemale. « Le collodion nous ramène aux origines de la photographie ».

Hawaii, berceau du surf et mère patrie du big wave riding

C’est la communauté hawaiienne du surf dans toute sa variété que le photographe s’est appliqué à immortaliser. Perdue dans le vaste Océan Pacifique, Hawaii a vu naître le surf il y a plus de mille ans. Dès l’origine, cette pratique fut accessible à tous : hommes ou femmes, jeunes ou vieux, rois ou simples mortels, conformément à l’ancestrale tradition démocratique du peuple hawaiien. Décrété impur par les missionnaires calvinistes arrivés au milieu des années 1800 sur l’archipel, le surf a alors failli disparaître. Réintroduit au milieu du 20ème siècle, le surf représente bien plus qu’un sport aujourd’hui et fascine les gens de toutes origines, partout dans le monde.

La galerie de personnages photographiés par Bernard Testemale réunit des chefs de village indigènes et des champions du monde de surf mais aussi les chasseurs de grosses vagues qui forment une communauté d’individus liés par la même passion. Tous étaient réunis l’hiver dernier à l’occasion du 30ème anniversaire du Quiksilver In Memory of Eddie Aikau sur l’île d’Oahu dans le North Shore hawaiien. Compétition de grosses vagues légendaire, l’« Eddie » se distingue par son histoire, sa dramaturgie mais aussi le plateau unique de surfeurs qu’elle rassemble.

Unis par un profond respect pour l’héritage hawaiien et leur passion commune pour le surf de vagues géantes, les participants sont d’origines, d’âges et de professions extrêmement variés. Des Champions du Monde comme Kelly Slater, Tom Curren ou Tom Carroll y retrouvent des pionniers du surf comme Titus Kinimaka, Mickey Munoz et Clyde Aikau. Le fermier spécialisé dans le bio Kohl Christensen et Mark Healey, cascadeur à Hollywood, y côtoient les surfeurs de la nouvelle vague sur le World Tour, Jérémy Florès ou John John Florence. Des légendes du big-wave riding comme Shane Dorian ou Ross Clarke-Jones y défient leurs pairs hawaiiens des familles Downing et Rothman.

Outre le défi logistique de capter ces personnalités, le travail de Testemale est surtout le témoignage photographique le plus complet jamais réalisé dans la communauté du surf. Aussi unique que sa galerie de personnages, la technique photographique employée magnifie le lien intangible au sein de la communauté de l’« Eddie » et l’éphémérité du moment. “The Big Wave Riders Of Hawaii” est l’un des projets de photographies au collodion les plus complets de ces dernières années. La collection sera exposée du 1er au 10 octobre à la Galerie Joseph, 236 rue SaintMartin, 75003 Paris. Le vernissage de l’exposition se tiendra le Jeudi 1er octobre en présence de Bernard Testemale et de l’élite du surf international qui a contribué au projet. Nous remercions notre partenaire Sony pour son soutien.

Le livre "The big Wave Riders Of Hawaii” sera disponible dès le 1er novembre dans une sélection de points de vente Quiksilver dans le monde ainsi que sur le site www.quiksilver.com. Prix de vente conseillé : 50 euros.

Kati - Publié le