»

EUROSURF - Et cinq Français de plus en finales !

Joan Duru
Joan Duru - FFS

Beau bilan pour le clan tricolore. La 5ème journée a été longue et trépidante : Joan Duru (surf Open), Boris Le Texier (surf Masters), Martin Mouradian (bodyboard Open), Maud Le Car et Alizé Arnaud (surf dames) sont en finales.

Il aura fallu de l'endurance, de la technique et des nerfs pour tenir tout au long de cette interminable cinquième journée à Santa Barbara. Où la houle était toujours au rendez-vous mais avec une période plus longue (14) et, surtout, quasiment pas de vent. Malgré un pic toujours aussi mouvant et difficile à cerner, malgré aussi une étale et un break de 90 minutes, l'équipe de France a placé ses pions et marqué les esprits. La France a des talents et ceux-ci sont bien partis pour lui permettre d ereconquérir le titre par équipes et de décrocher plusieurs titres individuels.
A commencer par Joan Duru. Meilleur européen sur le Prime ASP voici dix jours (9e place), le Landais a survolé sa demi-finale en matinée (18,17 pts) avant de contrôler la finale du tableau principal en fin d'après-midi (13,87 pts). Après deux superbes tubes en demi, dont un de dos bien profond, Duru est passé en mode tactique en finale pour trouver les bonnes droites et y placer ses turns bien appuyés dont il a le secret. Il est en grande finale et portera le lycra le lycra rouge de favori. Qu'il assume pleinement depuis le début de la compétition.

Duviganc et Cloître ont deux tours à passer pour rejoindre Duru

On espère que Vincent Duvignac et Romain Cloître pourront l'y retrouver. Le capitaine de l'équipe de France n'a pas su trouver les bonnes vagues en matinée, se perdant au large, puis n'exploitant que des morceaux de vagues à l'inside en seconde option. Duvignac est logiquement troisième de sa demi avec Duru. Dans l'autre série, Romain Cloître s'est lui aussi retrouvé au milieu des deux pics, cherchant l'ouverture une fois sur la droite, une fois sur la gauche. Sans succès. Comme Duvignac, le Réunionnais est aussi tombé trop souvent pour espérer revenir à hauteur du Portugais Marlon Lipke, avec lequel il s'est télescopé en fin de série, écopant d'une interférence. Les deux Français ont désormais deux séries à passer, ensemble, pour espérer rejoindre Duru en finale et disputer le titre. C'est par contre terminé pour Médi Véminardi, lequel s'est arrêté au tour 4 des repêchages et prend la 17e place au classement général.

Le Texier se qualifie en quatre minutes !

Comme Duru, Maud Le Car et Alizé Arnaud ont décroché leur ticket pour la grande finale. Après avoir chacune remporté leur demi-finale, elles sont allés chercher les deux places en battant deux Espagnoles dans la finale du tableau principal. Longtemps devant, Alizé Arnaud s'est faite doubler dans les derniers instants par Le Car, laquelle s'est arrachée sur sa dernière vague pour passer de la troisième à la première place.

Boris Le Texier est lui aussi dans la grande finale de cet Eurosurf. Le surfeur de l'Aviron bayonnais s'est fait une petite frayeur malgré tout, en passant à côté de sa série pendant 20 minutes. Mais dans un final aussi intense qu'explosif, il s'est souvenu de ses rollers de face sur la gauche réunionnaise de St Leu, où il a grandi, pour fracasser le spot et virer en tête en l'espace de quatre dernières minutes soutenues. S'il retrouve pleinement ses automatismes de compétiteur et s'il a des vagues suffisamment consistantes pour s'exprimer, alors on ne voit pas qui pourrait l'empêcher d'être champion d'Europe d'ici la fin de la semaine.

Florantin, tout un art

Ce sont les bodyboardeurs qui ont clôturé cette belle journée et, une nouvelle fois, Yoan Florantin a fait très forte impression. Il n'a pas oublié sa contre-performance du deuxième jour qui l'a envoyé en repêchages. Elle est son moteur. Le Réunionnais surfe avec la rage au ventre et donne tout ce qu'il a sur chacune de ses vagues. Cet après-midi, il a fait se lever les spectateurs avec ses énormes back flip. Un nouveau total proche de la perfection (17.34 pts) et une qualification pour la finale des repêchages en poche.

Il a surtout éliminé le Portugais Manuel Centeno, sans aucun doute l'autre grand favori de cet Eurosurf. Si Florantin fait 1er ou 2e de sa prochaine série, il rejoindra Martin Mouradian en grande finale. Ce dernier s'est sorti du piège portugais dans la dernière série du jour grâce à une vague moyenne mais suffisante, trouvée à six minutes du coup de trompe final. Et si Hugo Pinheiro prend la première place de cette série, avec un total manque de fair play, le Guadeloupéen, comme Florantin, est nettement au-dessus du rider portugais. Lequel, s'il n'a pas oublié de crier haut et fort qu'il était ici chez lui, semble avoir perdu son sang froid comme son fair play.

Attention à l'Espagne

Avec les cinq qualifiés du jour, l'équipe de France a d'ores et déjà placé sept finalistes, puisque Manu Portet (surf senior men, +28 ans) et Anne-Cécile Lacoste (bodyboard dames) ont composté leur billet depuis hier et avant-hier. On croise désormais les doigts pour Duvignac, Cloître et Florantin. Ils ont le niveau pour s'extirper des repêchages et aller disputer les titres et les médailles. Quant au classement par équipes, la France est pour le moment en tête mais doit se méfier de l'Espagne. Laquelle a également aussi placé pas mal de concurrents dans les ultimes séries. On comprend mieux la pression qu'ont les Portugais alors que l'on entre dans le money time de cet Eurosurf.

RÉACTIONS

Joan Duru : « Ce matin, j'ai bien regardé la mer, j'ai pris une bonne option, j'ai eu mes vagues d'entrée. Deux tubes sympas : le premier était petit, j'ai assuré car c'était ma première vague. Pour le deuxième, c'était cool : j'ai eu la bombe de la journée, j'ai tubé profond et long. Je veux juste regarder la mer, avoir les bonnes vagues. Bien surfé, ne pas tomber. Si je suis le favori ? Je n'avais pas fait grand-chose cette année et j'ai pris de la confiance sur le Prime il y a deux semaines ici même. Maintenant, je vais essayer de faire mieux sur cette compétition là ! »

Maud Le Car : « Je tiens à remercier Alizé (Arnaud) qui m'a beaucoup aidée. J'étais troisième, il me fallait un 5 point et quelque pour passer. Alizé a bien bloqué l'Espagnole. C'était chaud. Merci à elle pour l'esprit d'équipe. Il nous reste qu'une série. On va faire 1 et 2, on sera très contentes si une de nous deux gagne le titre. Ce qui est certain, c'est qu'on va le ramener à la maison à la fin !»

Alizé Arnaud : « J'ai eu de la chance d'avoir deux bons scores assez vite. Maud (Le Car) a eu sa dernière vague sur la fin, mais elle n'a pas tremblé. »

Martin Mouradian : « Je fais deuxième, je suis enfin qualifié pour la grande finale, et très content même si je n'ai qu'une seule bonne vague. C'était très compliqué, ça bagarrait pas mal. Mais, ouf, c'est passé. C'est la dernière ligne droite. Je vais tout faire pour gagner. En espérant que Yoan (Florantin) me rejoigne. L'objectif était que je passe et qu'on ne se rencontre pas avant la finale. On vise le titre de champion et de de vice-champion et on va tout faire pour les avoir ! »

Médi Véminardi : « Je suis évidemment très déçu.C'est une grosse contre-performance. Voilà, ça arrive. Mon surf est là, mais en compétition, je n'arrive pas à prendre les bonnes vagues. Comme je l'avais dit avant de venir, je voulais également profiter d'être en équipe de France pour travailler sur ces petits défauts avec les coaches. Je vais profiter du break que j'ai désormais pour bosser sur ce qui ne va pas encore. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

EUROSURF - Manu Portet donne la leçon

La quatrième journée de l'Eurosurf 2013 aux Açores s'est terminée en beauté, ce mercredi à Sao [...]

EUROSURF 2013 - Rémi Arauzo vice-champion d'Europe de longboard !

Ben Skinner conserve son titre européen de longboard en battant en finale Arauzo et Massière [...]

EuroSurf 2013 - Très bon début des Français aux Açores

Porteurs du lycra rouge de têtes de série, les surfeurs français ont réalisé une journée [...]

EuroSurf 2013 - C'est parti !

La compétition débute ce dimanche matin et s'achèvera dimanche prochain. L'équipe de France a [...]

EUROSURF - La pression monte aux Açores

Pour sa deuxième journée aux Açores, l'équipe de France a bénéficié de belles vagues ce [...]

EuroSurf - L'équipe de France est aux Açores !

Une partie de l’équipe de France est arrivée aux Açores où se tiendra l’Eurosurf du 14 au 22 [...]

Qui va partir à l'Eurosurf des Açores !

Le comité directeur de la Fédération Française de Surf a validé la sélection proposée par la [...]