»

Eurosurf 2015 - un premier tour de haut vol pour Ado, Guilbaud et Couzinet

Go Team France
Go Team France - FFS / Eurosurf

Après les démonstrations en longboard et bodyboard dimanche, les 6 surfeurs de l’équipe de France ont fait très forte impression au 1er tour de l’Eurosurf à Casablanca. La France, tenante du titre continental au Maroc, tient son rang.

Dans une houle grossissante (1m50 en fin de journée), les six tricolores ont donné une leçon de surf à la concurrence européenne. Hormis les Espagnols, nos principaux adversaires sur cet Eurosurf 2015, il apparaît que le surf français est, toujours, un ton au-dessus sur la scène continentale.

Comme un symbole, les deux Français champions d’Europe en titre, Vincent Duvignac (15,17 pts) et Alizé Arnaud (15,5 pts) ont obtenu les meilleurs totaux messieurs et dames de la journée. Dans le rythme des vagues d’Anfa, le beach break des plages sud de Casablanca, Dimitri Ouvré, Tristan Guilbaud, Jorgann Couzinet et Pauline Ado ont eux aussi validé leur billet pour le deuxième tour de la compétition. Ces deux derniers, ayant eu un peu plus de difficultés à trouver les bonnes vagues avec des conditions aléatoires en fin de journée, même si la qualité de leur surf leur a permis de se qualifier sans problème. Têtes de série, les six Français ont été opposés dans chaque heat à un(e) Italien(ne) et un(e) Suédois(e).

Il faudra, donc, aux tours suivants, faire attention à nos amis espagnols. Ce lundi, Vincente Romero a obtenu le deuxième meilleur total messieurs (15 pts), juste derrière Duvignac mais devant les trois autres tricolores. Idem chez les dames, où Lucia Martino et Leticia Canales ont répondu présentes.
Le coupe franco-espagnol booste le surf continental

A l’image du Néerlandais Rémi Pedersen (13,23 pts), vainqueur de son heat devant le Marocain Abdelkhalek Elharim, le niveau général européen est monté d’un cran depuis la dernière édition, voici deux ans aux Açores. La qualité du surf de la locomotive franco-espagnole y est pour beaucoup. En se posant comme un exemple pour les autres pays participants, les surfeurs français et espagnols, n.1 et n.2 de l’Eurosurf 2013, font beaucoup plus que se disputer la couronne continentale. Ils participent à la progression générale du surf sur le Vieux Continent.

Ce mardi, les six surfeurs français sont au repos et laissent la place à Anne-Cécile Lacoste et Martin Mouradian (bodyboard) ainsi qu’à Edouard Delpero (longboard), dont la finale de la catégorie est prévu pour se tenir en fin de journée (17h50 françaises).

Réactions

Pauline Ado
« On va dire que c’était un tour de chauffe. Je pensais réussir à trouver plus de bonne vagues. Je suis un peu déçue de ma première série. Il y a fait de belles gauches quand on a observé le spot avant ma série, mais je ne les ai pas trouvées. Je suis ravie d’être en équipe de France. J’y ai mes meilleures souvenirs de compétitrice. C’est toujours un luxe d’avoir des coaches à notre écoute et qui sont là pour nous. On a bien débuté ce premier tour, j’espère qu’on va continuer sur notre lancée et faire une très belle compétition. »

Tristan Guilbaud
« C’est toujours important de bien débuter au 1er tour. Je voulais bien débuter ma série, et d’entrée j’ai eu deux bonnes vagues. J’ai pu être patient et attendre de meilleures vagues. J’ai eu deux très bonnes vagues dans les dix dernières minutes. Je suis passé assez tranquillement. Je me sens bien. On connait le spot car on est là depuis une semaine. C’est ma première sélection et le fait d’avoir des surfeurs avec beaucoup d’expérience comme Vincent Duvignac, Pauline Ado, Dimitri Ouvré, ça me booste. Toute l’équipe est là derrière nous, pour nous aider, c’est génial. Je suis super fier d’être dans cette équipe et super fier de représenter mon pays. »

Jorgann Couzinet
« J’avais vraiment envie de bien surfer. J’ai vu de très belles gauches avant mon heat, je pensais surfer backside et mettre toute ma puissance dans des rollers de dos. Mais je n’ai eu que des droites ! Heureusement qu’il y a eu du creux pour « envoyer ». Je vais me focaliser sur mon placement pour le prochain tour afin d’être vraiment sur les meilleures vagues. En tout cas, je suis très content d’être en équipe de France, l’ambiance est géniale. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

Eurosurf 2015 - Edouard Delpero domine ce début de compétition

Vainqueurs haut la main de ses deux séries du jour, Edouard Delpero a totalement écoeuré ses [...]