»

Eurosurf 2015 - L'équipe de France en route pour un Grand Chelem continental !

Dimitri Ouvre
Dimitri Ouvre - FFS / Eurosurf

L’équipe de France a placé 7 surfeurs en phases finales de l’Eurosurf à Casablanca. La France peut enlever un historique Grand Chelem continental en remportant les 4 titres mis en jeu ce samedi pour la clôture de l'Eurosurf.

Au terme d’une journée marathon, 10h30 de compétition, dans des vagues une fois encore solides (2m+) sur le spot d’Anfa, l’équipe de France a avancé solidaire et talentueuse pour aller chercher une 11e titre européen des nations. Il se décidera ce samedi sur la plage très branchée de Casablanca. Dans le money time de cet Eurosurf marocain, la France entame la dernière ligne droite en tête. Elle devra confirmer tout ce que l’on a vu cette semaine pour s’imposer dans les quatre finales du jour. Ce qui serait historique.

Couzinet tombe avec les honneurs

Ce vendredi, les Bleus ont néanmoins perdu un des leurs dans la bataille : Jorgann Couzinet est d’abord sorti du tableau principal avant de subitement perdre son surf dans le bouillon d’Anza en toute fin de journée. Le Réunionnais avait le potentiel pour aller jusqu’au bout et jouer la finale avec ses trois copains Open. Il reviendra certainement dans cette équipe tricolore. De fait, c’est le capitaine des Bleus, Vincent Duvignac, qui a montré l’exemple en sortant son meilleur surf des 10 derniers jours (QS et Eurosurf compris). Le champion d’Europe en titre a haussé son niveau à l’approche de la finale. Deuxième de sa demi et deuxième de la finale du tableau principal, il est en grande finale de l’Eurosurf.

Ouvré fait (très) forte impression

Vainqueur de cette finale de tableau, Dimitri Ouvré, de retour de blessures et totalement retrouvé, avec un surf à la fois fluide et agressif, l’accompagne. Le Guadeloupéen fait très forte impression depuis le début de cet Euro et a tout logiquement sa place dans le dernier heat de la compétition. Tristan Guilbaud, troisième de cette finale de tableau derrière Ouvré et Duvignac est, lui, versé en finale des repêchages. Le Vendéen devra faire 1er ou 2e samedi matin pour retrouver ses deux compatriotes. Ce dont on ne doute pas. Un podium 100% français est donc possible. D’autant que les Espagnols ont peiné plus encore que nous et trois d’entre eux sont en repêchages, le quatrième éliminé.

Arnaud et Ado dominent les Espagnoles

Chez les dames, Alizé Arnaud et Pauline Ado ont pris les choses en main en remportant chacune leur demis face aux deux Ibériques, Leticia Canales et Lucia Martino. Les voici en finale de tableau, avant de jouer la grande finale et le titre continental en milieu d’après-midi. Comme en 2013 aux Açores, le doublé tricolore est largement dans les cordes de nos deux féminines. A elle de surfer comme elles savent le faire et les médailles d’or et d’argent seront françaises.

Lacoste assume son nouveau statut

En bodyboard, Anne-Cécile Lacoste a totalement assumé son statut de favorite après le départ inattendue de l’Allemande Alexandra Rinder. La championne d’Europe et du monde a quitté le Maroc pour raisons personnelles et laisse son trône continental vacant. Lacoste, sa dauphine en 2013, a les cartes techniques en mains pour s’imposer demain. Seule la connaissance du spot de la Marocaine Fatima Berrada pourrait empêcher la Landaise de croquer dans la médaille d’or.

Mouradian vise le doublé

L’analyse est la même pour Martin Mouradian en Open. Deuxième derrière le local Brahim Hiddouch, le Guadeloupéen a semblé laisser le Marocain s’enflammer depuis deux jours en retenant (presque) ses coups. Il devra les lâcher ce samedi pour devenir champion d’Europe senior sept ans après son titre junior à Agadir.

A la veille de la dernière journée, qui devrait se tenir dans des vagues propres de 1m20, l’équipe de France est dans une situation idéale pour conserver sa place de numéro 1 sur le Vieux Continent. La cerise sur le Baklaoua serait de réaliser ce Grand Chelem inédit. Allez les Bleus !

FFS - Publié le