»

EuroSurf 2014 - une journée marathon pour l'équipe de France

Tube ?
Tube ? - FFS

L'équipe de France est rentrée dans ses championnats d'Europe avec sérieux mais sans réussir à conserver tous ses éléments dans le tableau principal, ce dimanche à Sao Miguel, aux Açores.

Huit Français étaient en lice ce dimanche pour la première des huit journées de compétition. Une (très) longue journée de 10 heures. Six d'entre eux ont remporté leur série et continuent leur route dans le tableau principal. Mention très bien pour les deux surfeurs juniors Tim Bisso et Nelson Cloarec, meilleurs scores et meilleurs totaux de la journée dans la catégorie reine de l'Eurosurf.

Dommage pour Carpentier et Le Parc

Deux autres Français n'ont pas franchi le premier tour et sont reversés en repêchages. On dira que cela n'est pas illogique pour la Brestoise Camille Le Parc, laquelle ne pratique le bodyboard que depuis peu. C'est par contre plus rageant pour Ben Carpentier, qui est passé au travers de son heat face à un Britannique et un Marocain.

La compétition a débuté dans des vagues solides (2m +) sur un spot de Santa Barbara balayé par un vent on shore de plus de 20 noeuds. Elle s'est achevée dans un bon 1m20 toujours aussi puissant mais complètement off shore.

Deux tours et deux victoires pour nos deux juniors en bodyboard. Ça a été facile pour le Breton Kerlir, plus compliqué pour l'Arcachonais Castillo. Mais les deux sont en demi-finales du tableau principal. Il leur faudra toutefois réellement hausser leur niveau car les deux Portugais ont été impressionnants ce dimanche et ont marqué les esprits avec de gros scores.

Une nouvelle longue journée ce lundi

Les cadets ont parfaitement tenu leur rang même si Milo Delage s'est fait une belle frayeur en ratant la moitié de sa série du 1er tour ! Ce lundi, pour la deuxième journée de compétition, la houle sera sensiblement de taille égale à la fin de journée dominicale. Un gros programme attend encore le clan tricolore avec l'entére en lice des filles, des minimes et des cadets en surf. Le juniors, eux, observeront un repos bien mérité.

Surf U18
Tim Bisso : Un premier tour parfaitement maîtrisé. Au-dessus du lot, le Guadeloupéen a fait levé des "oooh" chez les spectateurs avec une première vague à 7,33 pts, sur laquelle il a placé deux turns supersoniques sur une gauche bien fat. En fin de journée, rebelote, Bisso est parfaitement entré dans son heat pour décrocher un… 7,33 pts dès sa première vague. Sur un plus propre, il est sorti premier et qualifié pour le 3e tour mais un peu énervé de ne pas avoir trouvé de back up. Motivé le garçon ?

Nelson Cloarec : Sur sa première vague, le Landais a collé un long tube suivi d'un reentry bien sévère qui aurait pu mériter davantage que son 7,33 pts. Qu'importe puisqu'il s'est imposé très facilement. Comme Bisso, il est repassé en fin d'après-midi dans des vagues plus soft. Un surf propre, solide, précis et une qualification sans trop forcer son talent.

Longboard
Ben Carpentier : Il avait une série à sa portée. Il est passé à côté. Laissant le rider de Jersey prendre les meilleures vagues d'entrée, le Breton a ensuite gâché deux bonnes vagues, dont une belle droite où il a décroché dans son cut back. A la recherche d'une vague à 5,81 pts, il ne l'a jamais trouvé, laissant le représentant du Maroc le dépasser et le déposer. Carpentier est en repêchages et surfera, au mieux, quatre séries de plus, pour rallier la finale qui est un objectif individuel et collectif.

Bodyboard U18
Alex Castillo : Un premier tour passé à ramer pour tenter, en vain, de passer la barre, et une qualification (1ère place) avec quelques bouts de vagues. Plus de stress au deuxième tour puisqu'après 12 minutes, il n'avait pas encore pris de vague… Au large, cette fois, Castillo a placé une première bonne gauche puis une autre presqu'au buzzer pour s'imposer.

Mickaël Kerlir : Physique, le Breton est passé au large par deux fois pour aller chercher les plus grosses vagues. Un premier tour facile, un second plus compliqué avec le Marocain Ousmouh longtemps en tête. Kerlir s'impose toutefois avec une dernière vague et un rollo solide.

Bodyboard U16
Milo Delage : Grosse frayeur pour le Réunionnais qui n'a surfé que dix des vingt minutes de sa série du 1er tour. L'organisation ayant supprimé un heat, Delage est arrivé en retard au sien. Mais en deux bouts de vagues, il a mis tout le monde d'accord pour s'imposer. Raphaël Bardou : Solide et précis, l'Arcachonais est allé chercher deux longues gauches pour entrer parfaitement dans son championnats d'Europe. Il est logiquement au 2e tour.

Bodyboard fille
Pour sa première sélection, Camille Le Parc n'a pas passé le premier tour. La Bretonne échoue à 1,35 point de la deuxième place qui revient à la Britannique Taylor. Une vague avec un seul virage aurait suffit mais la jeune fille ne l'a jamais trouvé, s'efforçant à passer la barre. En vain. Fort heureusement, elle n'est pas éliminée mais reversée dans le tableau de repêchages, lequel va allonger son parcours.

Réactions

Nelson Cloarec (surf U18, qualifié pour le 3e tour) : « Ce fut une journée assez bien remplie, notamment pour nous les deux juniors. Ce matin, c'était carton. Il y avait même de sotptions à prendre pour passer la barre et ça nous a pris dix minutes. Mais il y avait de bonnes vagues à prendre. Cet après-midi, les vagues étaient plus molles avec du vent, mais off shore. On a bien assuré et c'est passé pour le 3e tour. Le début de compétition est toujours stressant. Sur ma première série, je prends une première vague mais je sors très vite. Sur ma vraie première vague, j'ai vu qu'un joli bowl se levait, je me suis calé, j'ai pris un joli tube. Personnellement, je suis très content d'être capitaine de l'équipe. Je suis là depuis le début. Ça me fait chaud au coeur. c'est ma dernière compétition avec l'équipe de France junior et je vais donner le maximum et prendre le plus d plaisir pour en profiter. »

Alexandre Castillo (bodyboard U18, qualifié pour le 3e tour) : « C'était assez diffile. Dix minutes à passer la barre. Les vagues sont assez belles. j'attendais une belle vague pour mettre un gros score. Le temps est passé assez vite. Un peu de stress. Mais j'ai eu une bonne vague et c'est passé. Je voyais le Marocain prendre de bonnes vagues. Donc je suis content de ma première place et de ma qualification. Je ne regarde pas trop les autres. j'espère que l'on va passer dans de meilleures conditions au prochain tour. Je me sens bien physiquement. Je suis bien préparé par Pitou (Pierre-Marc Gaillard, ndlr). »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

La France peut-elle remporter un 10ème titre à l'Eurosurf Junior ?

Vainqueur de neuf des onze championnats d'Europe juniors depuis leur création en 1992, la [...]