»

EuroSurf 2014 - La France dans le bon tempo !

Girl à l'attaque !
Girl à l'attaque ! - FFS

La cinquième journée de l'Eurosurf junior a vu le Portugal perdre deux compétiteurs et laisser la France et l'Espagne s'échapper au classement général.

Chez les Bleus, mention très bien pour Tessa Thyssen qui a posé le total de points de la journée (16,17). Avec neuf surfeurs dans les tableaux principaux, qui joueront tous une place en finale ce vendredi, et cinq autres en repêchages, dont Kim Véteau, la France avance en force dans ces championnats d'Europe junior 2014, aux Açores.

Impressionnante Tessa Thyssen. L'Antillaise a frappé un grand coup dans la course au titre en surf filles. En l'espace d'une série et de 5 minutes, la goffy foot est allée chercher deux gros scores sur deux longues gauches : 8,67 et 7,50 points. Deux notes récompensant un engagement dans la succession de manoeuvres. Deux scores qui la font avancer en "petite finale", soit à un tour de la "grande" finale, celle qui décidera du titre continental d'ici dimanche.
Thyssen a surtout mis combo ses trois adversaires, dont sa compatriote Kim Véteau, passée, elle, à côté. Une mauvaise habitude pour la Guadeloupéenne qui va devoir passer par les repêchages pour continuer son chemin jusqu'à une finale qu'elle a sous la planche, personne n'en doute. A condition qu'elle retrouve ses bras pour ramer plus vite et son sens marin pour choisir ses vagues.

Les minimes sans encombre ou presque

Les deux benjamins (qui sont minimes) de l'équipe ont passé une journée, presque, tranquille, en surfant deux fois et en se qualifiant deux fois pour le tour suivant. Mathis Crozon a été plus appliqué et plus tueur dans son entrée en série que Marco Mignot, davantage à la peine en fin de journée. Il n'empêche, les deux garçons sont à un tour de la grande finale de l'Eurosurf 2014.

Léo-Paul Etienne toujours en vie

Si Titouan Boyer était au repos, car toujours dans le tableau principal, Léo-Paul Etienne est retourné à la mine après sa journée marathon d'avant-hier. Le Guadeloupéen a alterné le bon et le moyen. Mais il s'en sort et passe un tour de plus. Le voici à deux séries de la finale dans la catégorie surf U16, dont il est, rappelons-le, le champion du monde depuis le mois d'avril dernier.

Petite finale pour les bodyboard juniors

En bodyboard, les deux juniors se sont qualifiés pour la petite finale des championnats. Dans la prochaine série, une place dans les deux premiers leur ouvrira grande la porte de la finale. En cas d'échec, il leur restera la possibilité d'y accéder en validant leur billet via la finale du tableau des repêchages. Ils sont assurés d'être dans le Top 6 européen de leur catégorie.

Bardou en repêchages

Ça a été plus compliqué pour les cadets où seul Milo Delage continue son chemin. Comme les juniors, il est à une série de la grande finale. Le chemin s'est rallongé pour Raphaël Bardou, victime du marquage en règle des Portugais en fin de série alors qu'il n'était qu'à 4,61 pts de la qualification. En repêchages, il a assuré une deuxième place qui lui permet de rester "en vie" dans la compétition. Enfin, Ben Carpentier avait une série à bien négocier pour continuer dans le tableau de repêchages. En jambes dès les premières secondes, il a plié la série avec une vague 6,17 points, nose et carve compris.

Neuf Français jouent leur finale ce vendredi

Ce vendredi, la houle va encore tomber (1 mètre) et le vent on shore ne devrait plus être qu'un mauvais souvenir. Neuf Français vont jouer une place en finale de leur catégorie : Tim Bisso et Nelson Cloarec (surf U18), Titouan Boyer (surf U16), Mathis Crozon et Marco Mignot (surf U14), Tessa Thyssen (surf filles), Mickaël Kerlir et Alexandre Castillo (bodyboard U18), et Milo Delage (bodyboard U16).
A trois jours de la fin de l'Eurosurf 2014, la France, championne d'Europe en titre depuis huit éditions, domine toujours le classement général. Comme l'Espagne, elle n'a perdu aucun de ses 14 représentants, contrairement à toutes les autres nations, dont le Portugal, hôte de ces championnats continentaux. Rien n'est pourtant joué car, comme on le sait si bien, tout va se jouer dans le money time. C'est à dire ce week-end.

Réactions

Marco Mignot (surf U14, qualifié pour le 4e tour) : « C'était un peu dur, j'ai réussi à prendre mes vagues. J'étais un peu fatigué ce matin. Je n'arrivais pas à ramer. Je suis content que la grosse houle soit passée, car j'arrive à réaliser mes manoeuvres préférées comme les airs dans de plus petites vagues. C'est la meilleure compétition que je n'ai jamais faite. Tout le monde est vraiment gentil dans l'équipe, ça se passe vraiment bien. Vive la France ! »

Mickaël Kerlir (bodybaord U18, qualifié pour le 4e tour) : « C'était très difficile pour se placer. Le choix de vague était très important. J'ai lutté jusqu'à la dixième minute pour trouver mes vagues. Ça s'est bien terminé mais c'était vraiment très stressant, vu les concurrents qu'il y a dans ma catégorie. J'ai la boule au ventre avant mes séries, j'ai du mal à dormir la nuit. Mais les vagues sont bien. Et on a une bonne équipe. On est très solidaires, on se soutient les uns les autres, c'est cool. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

EuroSurf 2014 - 3 série et puis stop !

La 4ème journée de l'Eurosurf junior s'annonçait très longue avec pas moins de 10 heures de [...]

EuroSurf 2014 - Leo-Paul Etienne lancé son marathon

Il le savait dès sa sortie de l'eau lundi matin. Léo-Paul Etienne a entamé un marathon qu'il [...]

EuroSurf 2014 - Les filles cartonnent !

L'équipe de France a encore laissé des plumes, ce lundi à Sao Miguel, lors de la deuxième [...]

EuroSurf 2014 - une journée marathon pour l'équipe de France

L'équipe de France est rentrée dans ses championnats d'Europe avec sérieux mais sans réussir à [...]

La France peut-elle remporter un 10ème titre à l'Eurosurf Junior ?

Vainqueur de neuf des onze championnats d'Europe juniors depuis leur création en 1992, la [...]