»

EuroSurf 2014 - Les filles cartonnent !

Les girls déchirent !
Les girls déchirent ! - FFS

L'équipe de France a encore laissé des plumes, ce lundi à Sao Miguel, lors de la deuxième journée de l'Eurosurf junior. Et pas des moindres puisque Léo-Paul Etienne n'a pas passé le 1er tour. Kim Véteau et Tessa Thyssen ont impressionné !

C'est la contre-performance de la compétition. Léo-Paul Etienne, le champion du monde U16 français, n'a pas passé le 1er tour des championnats d'Europe ce lundi matin. L'un des leaders de l'équipe de France aux Açores a été battu par un Autrichien et un Belge, preuve que le surf européen ne se limite plus au triumvirat France-Portugal-Espagne. Car si Léo-Paul Etienne n'a pas su exploiter les deux vagues à potentiel qu'il a eu sous la planche, tombant à chaque fois, ses adversaires ont, eux, surfé à leur niveau. En-dessous de celui habituel du Guadeloupéen, certes, mais efficaces dans les très mauvaises conditions rencontrées ce lundi à Santa Barbara. L'Antillais n'est fort heureusement pas éliminé et peut même être sacré champion d'Europe de sa catégorie d'ici dimanche. A condition de ne plus griller de joker car les repêchages dans lesquels il est versés ne lui offriront plus cette chance.

Les filles marquent les esprits

Après les juniors, on attendait de voir les filles et les plus jeunes à l'oeuvre. Kim Véteau et Tessa Thyssen ont éclaboussé le spot de leur talent, de leur physique et de leur courage. Uniques filles à aller au large pour prendre des vagues quand leurs adversaires ont surfé à l'intérieur du spot, les deux Antillaises ont eu quelques soucis de réglages mais ont trouvé les vagues pour s'exprimer. Nul doute, avec les meilleurs scores et, forcément, les meilleurs totaux (11,83 pour Véteau et 11,34 pour Thyssen), elles ont marqué les esprits.

Des cadets très costauds

En cadets, Titouan Boyer a, lui aussi, maîtrisé le bouillon portugais des Açores en scorant quelques bonnes vagues pour se qualifier tranquillement pour le 2e tour d'abord, puis le 3e avec un poil plus d'embarras. Quant aux deux minimes, Marco Mignot et Mathis Crozon ont, eux aussi, été les seuls avec l'Allemand Dylan Groen à passer la barre, à prendre des grosses vagues et à bien les surfer. Ils se sont même offerts le luxe, après deux vagues chacun, de redescendre dans le beach break pour s'amuser. Comme les filles, ils ont les meilleurs totaux de la journée dans leur catégorie (10,43 pour Crozon et 8,66 pour Mignot), avec l'Allemand Groen (8,97). Quand on vous dit qu'il faut se méfier des pays émergents.

Enfin, les deux bodyboarders cadets Milo Delage et Raphaël Bardou n'ont pas été trop en réussite sur un spot calamiteux en matinée. Ils sont parvenus à prendre au moins une bonne vague et passent au 3e tour. C'est l'essentiel.

Tempête en approche

La compétition qui a débuté dimanche pourraient bien être en stand by ce mardi avec l'arrivée d'une forte dépression sur l'archipel des Açores. Le vent, qui s'est déjà renforcé en fin de journée, pourrait dépasser les 100 km/h et la houle esta nnoncée massive. Le spot de Santa Barbara ne devrait pas être surfable dans ces conditions. L'organisation a le choix entre suspendre la journée ou utiliser un spot de repli au sud de l'île, bien abrité. Le call est fixé à 8 heures mardi matin. Sont uniquement concernés les filles en surf, Véteau et Thyssen, et Léo-Paul Etienne en surf U16.

FFS - Publié le
Sur le même sujet

EuroSurf 2014 - une journée marathon pour l'équipe de France

L'équipe de France est rentrée dans ses championnats d'Europe avec sérieux mais sans réussir à [...]

La France peut-elle remporter un 10ème titre à l'Eurosurf Junior ?

Vainqueur de neuf des onze championnats d'Europe juniors depuis leur création en 1992, la [...]