»

EUROSURF 2013 - Rémi Arauzo vice-champion d'Europe de longboard !

Le podium
Le podium - FFS

Ben Skinner conserve son titre européen de longboard en battant en finale Arauzo et Massière ce mardi, à Sao Miguel.Son succès suscite néanmoins la controverse. Explications.

« Si on se réfère à ce que les juges attendent de voir : des manoeuvres engagées dans les plus grosses vagues avec à la fois du classique et du moderne, alors on aurait dû être champion et vice-champion d'Europe ! Je suis évidemment extrêmement déçu mais certainement moins que Rémi (Arauzo) qui aurait dû gagner… » Une demi-heure après l'issue de la finale européenne, Jérémy Massière analyse tout en sang-froid ce que le duo tricolore a vécu au cours des 30 minutes de la finale.
Placé sur le pic ouest du spot, alors que Ben Skinner était tout à l'est, Arauzo et Massière ont surfé les plus grosses vagues, surtout des gauches, avec une parfaite maîtrise. Enchaînant les gros turns, les noses et les reentries, nos deux Frenchies ont fait se lever les supporteurs français, et même applaudir les Espagnols qui avaient pourtant un compétiteur en finale.

Bizarrement, les petites vagues ont payé plus que les grosses... Mais voilà, le rusé Skinner a su trouver des droites bien plus petites, qu'il a exploité au maximum, récoltant deux scores au-dessus de 9 points (9,17 et 9,53). Scores qui ont provoqué à la fois l'amertume, le dépit et la colère pour certains dans les rangs français.

Evidemment, l'écart de niveau était faible entre le trio, l'Espagnol étant lui loin derrière. Mais en prenant un 9,53 pts sur une vague de 50 cm avec un hang five et deux manoeuvres, Skinner a bénéficié de l'admiration du jury. Lequel aura moins apprécié le solide deux mètres d'Arauzo avec un long nose, un cut back en drop knee et un reentry critique en lui accordant 9,24 pts. Cherchez l'erreur. Le surfeur des îles anglo-saxonnes, fair play, venant même féliciter Arauzo pour cette vague, le gratifiant d'un « it was insane… » (c'était dingue), qui en dit long.

Extrêmement déçu, Arauzo passe une nouvelle fois à côté d'un titre qui cette année aurait du lui revenir. Prêt comme jamais, il avait mis tous les atouts de son côté, se préparant méticuleusement pour vaincre sa bête noire britannique. Aux yeux des techniciens du surf, il l'a fait. Il le sait. Et Ben Skinner doit le savoir aussi.

Le surf et le bodyboard au programme de demain

La page longboard refermée, le surf et le bodyboard reprennent leur droits demain mercredi avec la suite des tableaux principaux. La houle annoncée (deux mètres) et surtout les très bonnes conditions soleil et vent off shore, devraient permettre aux meilleurs de s'exprimer pleinement.

On attend d'ailleurs avec impatience la série de Médi Véminardi face à l'Espagne Hodey Collazo, aux Portugais Marlon Lipke et José Ferreira. De même, celle du capitaine Vincent Duvignac contre l'Espagnol Gony Zubizarreta et les Portugais Joao Gudes et Filipe Jervis aura des airs de compétitions professionnels du circuit WQS. A cette heure, le programme de la quatrième journée n'était toujours pas communiqué par l'organisation.


Réactions

Rémi Arauzo : « Je l'ai comme ça ! On a choisi une option très bonne. On a pris de grosses gauches. On est les seuls à surfer sur le rail. L'autre (Skinner), il fait des sauts de c… Mais bon, on le sait, ça fait longtemps que ça dure. Ce n'est pas les meilleurs qui gagnent. Sur le papier, on est deux et trois mais dans la tête, on le sait, on est un et deux ! »

Jérémy Massière : « Il y avait de bonnes vagues pour le dernier jour de compétition pour nous. Je passe mon tour de repêchages et ensuite je rejoins Rémi (Arauzo) en finale. Il y avait vraiment de bonnes vagues. On attendait de la taille car on s'exprime mieux quand ça pousse. Notre objectif était de prendre les plus grosses vagues et de les surfer le mieux possible dans les critères de jugement, en variant les nose et les manoeuvres dans les plus grosses vagues de la série. C'est ce qu'on a fait. On a tous les deux de gros scores. Mais malgré ça, on termine deuxième et troisième derrière Ben Skinner. Qui, je suis désolé de le dire, mais surfe très bien mais n'a pris que des petites vagues… Il prend pourtant des 9, et ce n'est pas forcément justifié. Il y a une grosse déception car on n'a rien à se reprocher. Ça aurait du faire un et deux. »

FFS - Publié le
Sur le même sujet

EuroSurf 2013 - Très bon début des Français aux Açores

Porteurs du lycra rouge de têtes de série, les surfeurs français ont réalisé une journée [...]

EuroSurf 2013 - C'est parti !

La compétition débute ce dimanche matin et s'achèvera dimanche prochain. L'équipe de France a [...]

EUROSURF - La pression monte aux Açores

Pour sa deuxième journée aux Açores, l'équipe de France a bénéficié de belles vagues ce [...]

EuroSurf - L'équipe de France est aux Açores !

Une partie de l’équipe de France est arrivée aux Açores où se tiendra l’Eurosurf du 14 au 22 [...]

Qui va partir à l'Eurosurf des Açores !

Le comité directeur de la Fédération Française de Surf a validé la sélection proposée par la [...]