»

EuroSIMA met le focus sur les jeunes pousses

EuroSIMA
EuroSIMA - EuroSIMA

EuroSIMA a constaté l’existence d’un maillage important de jeunes entreprises et travailleurs indépendants dans la région Aquitaine. Environ cent ont déjà été identifiées et soumises à un questionnaire destiné à mieux les connaître.

Suite aux différents plans de restructuration des entreprises face à la crise économique de ces dernières années, des petites structures ont éclos, témoins d’une forte volonté d’entreprendre sur le territoire. Bien qu’ encore fortement liées à l’industrie de la glisse, ces structures isolées nécessitent un accompagnement adapté. Elles sont notre industrie de demain !

L’implantation dans le Sud de l’Aquitaine motivée par le style de vie et la proximité de l’industrie de la glisse

A la question «Pourquoi avoir choisi l’Aquitaine pour votre installation ?», la majorité d’entre elles ont répondu : pour être proche des donneurs d’ordre (industrie du surf), pour le style de vie et/ou pour la pratique du surf.

Très liées à l’industrie, la moitié* des structures répondantes effectuent 100% de leur chiffre d’affaire auprès de clients issus de la filière boardsports.

Le profil des entrepreneurs de la filière glisse

- 55% de ces structures sont des indépendants, travaillant seuls.
- Seulement 30% d’entre elles compte plus de 2 salariés.
- 75% des entrepreneurs de la filière sont âgés de 25 à 40 ans.
- Pour la moitié* de ces structures, le statut privilégié reste la micro-entreprise, avec un C.A. plafonné à 30.000 € annuels.
- Plus de 50%* de ces jeunes entreprises travaille à domicile, contre seulement 25% dans un bureau en location.

Quelle structure d’accueil pour les jeunes entreprises de la filière glisse en région Aquitaine ?

Témoignage « J'habite sur Hossegor. Il y a de nombreuses petites entreprises et créateurs qui ont besoin de conseils en communication. Je suis là pour leur proposer une expertise souvent disponible uniquement dans les grandes villes, adaptée à leurs besoins, objectifs et budget »

L’adhésion «start-up» EuroSIMA : une solution pour mettre en réseau et valoriser toutes ces entreprises.

Aujourd’hui, aucune structure ne permet de regrouper ces entités ni de mettre en valeur leurs compétences. Afin de les fédérer, de leur donner une meilleure visibilité et de leur faire bénéficier des services destinés à ses membres, EuroSIMA ouvre une nouvelle catégorie « start-up » (entreprises de moins de 3 ans, chiffre d’affaire inférieur à 50.000 €). A un prix réduit (cotisation annuelle de 150 Euros), elles peuvent être épaulées dans la recherche de financements ou de nouveaux collaborateurs, formées gratuitement, aidées dans la connaissance de leur marché et la consolidation de leur réseau, etc...

Un OUI massif à la proposition d’intégrer une pépinière sur le territoire

Une proposition d’accueil : des nouveaux projets de pépinières en Sud Landes et au Pays Basque

En 2008, EuroSIMA participe au projet de l’implantation de la pépinière d’entreprises à Anglet (Olatu Leku). Six ans après, avec 27 jeunes entreprises dans ses murs, c’est un modèle de réussite, aussi bien pour les collectivités parties prenantes que pour ses résidents.

Aujourd’hui saturée, deux nouveaux projets permettront de répondre à la forte demande de bureaux des petites structures : Olatu Leku 2 (extension de la pépinière et de l’hôitel d’entreprise existants) à Anglet ainsi qu’une pépinière - hôtel d’entreprises à Soorts-Hossegor sur la zone Pédebert.

Sur cette dernière, EuroSIMA, en partenariat avec les collectivités territoriales, est engagée dans un processus de réflexion sur la requalification de la zone de Pédebert sur laquelle une pépinière d’entreprises devrait voir le jour. Celle-ci permettrait de situer les prestataires dans le centre névralgique de l’industrie de la glisse et de regrouper les talents et compétences, ainsi facilement accessibles.

EuroSIMA - Publié le